Ham-sur-Heure-Nalinnes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ham-sur-Heure-Nalinnes
Ham-sur-Heure-Nalinnes
Château d'Oultremont, devenu depuis 1952 maison communale.
Blason de Ham-sur-Heure-Nalinnes
Héraldique
Drapeau de Ham-sur-Heure-Nalinnes
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Arrondissement Thuin
Bourgmestre Yves Binon (MR)
Majorité MR, cdH
Sièges
MR
Cap Communal
Vivre Ensemble
23
18
3
2
Section Code postal
Cour-sur-Heure
Ham-sur-Heure
Jamioulx
Marbaix-la-Tour
Nalinnes
6120
6120
6120
6120
6120
Code INS 56086
Zone téléphonique 071
Démographie
Gentilé Ham-Nalinnois(e)[1]
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
13 725 ()
48,06 %
51,94 %
300,34 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
19,65 %
62,77 %
17,58 %
Étrangers 3,84 % ()
Taux de chômage 10,05 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 24 121 €/hab. (2021)
Géographie
Coordonnées 50° 19′ 02″ nord, 4° 22′ 49″ est
Superficie
– Terr. non-bâtis
– Terrains bâtis
– Divers
45,71 km2 (2021)
80,66 %
12,17 %
7,17 %
Localisation
Localisation de Ham-sur-Heure-Nalinnes
Situation de la commune dans l’arrondissement de Thuin et la province de Hainaut
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
Ham-sur-Heure-Nalinnes
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
Ham-sur-Heure-Nalinnes
Géolocalisation sur la carte : Région wallonne
Voir sur la carte administrative de la Région wallonne
Ham-sur-Heure-Nalinnes
Géolocalisation sur la carte : Hainaut
Voir sur la carte administrative du Hainaut
Ham-sur-Heure-Nalinnes
Liens
Site officiel www.ham-sur-heure-nalinnes.be

Ham-sur-Heure-Nalinnes (prononcer [am syʁ œʁ nalin] ; en wallon Han-Nålene) est une commune francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Hainaut.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'entité de Ham-sur-Heure-Nalinnes est composée des anciennes communes de Cour-sur-Heure, Ham-sur-Heure, Jamioulx, Marbaix-la-Tour et Nalinnes fusionnées en 1977.

Sections de commune[modifier | modifier le code]

# Nom Superf.
(km²)[2]
Habitants
(2020)[2]
Habitants
par km²
Code INS
1 Ham-sur-Heure 12,08 4.816 399 56086A
2 Nalinnes 19,42 5.812 299 56086B
3 Cour-sur-Heure 4,85 725 150 56086C
4 Marbaix-la-Tour 6,13 753 123 56086D
5 Jamioulx 3,22 1.514 470 56086E

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Ham-sur-Heure-Nalinnes
Charleroi
Thuin Ham-sur-Heure-Nalinnes Gerpinnes
Walcourt

Héraldique[modifier | modifier le code]

La commune possède des armoiries qui ne semblent pas lui avoir été octroyées officiellement.
Blasonnement : D'or à quatre pals de gueules, à la bordure engrêlée d'azur, chargé en cœur d'un écusson d'argent à une anille de gueules[3].



Démographie[modifier | modifier le code]

Elle comptait, au , 13 811 habitants (6 644 hommes et 7 167 femmes), soit une densité de 300,3 habitants/km²[4] pour une superficie de 45,71 km².

En tenant compte des anciennes communes entraînées dans la fusion de communes de 1977, on peut dresser l'évolution suivante:

Les chiffres des années 1831 à 1970 tiennent compte des chiffres des anciennes communes fusionnées.

  • Source: DGS , de 1831 à 1981=recensements population; à partir de 1990 = nombre d'habitants chaque 1 janvier
Monument aux morts du 16 mai 1940 à Ham-sur-Heur-Nalinnes.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Voir : Liste du patrimoine immobilier classé de Ham-sur-Heure-Nalinnes

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des bourgmestres[modifier | modifier le code]

Liste des bourgmestres (après fusion)[modifier | modifier le code]

  • Jean Hainaut[6] (1977-1988).
  • Jules Lejeune (1989-1994), (Int. Com).
  • Jules Roulin (1995-2000), (PRL).
  • Marcel Nicaise (2000), (PRL).
  • Yves Binon (2000-Aujourd'hui), (PRL/MR).

Enseignement[modifier | modifier le code]

Ham-sur-Heure-Nalinnes possède plusieurs écoles dans l'entité.

Ecoles maternelles et primaires[modifier | modifier le code]

Ecoles communale, de Ham-sur-Heure, Beignée, Marbaix-la-Tour, Cour-sur-Heure, Jamioulx, Nalinnes (Centre, Haies, Bultia). Ecole libre : Ecole libre de Beignée.

Ecole secondaire[modifier | modifier le code]

Institut d'Enseignement Scolaire Spécialisé « Les Bruyères » : école spécialisée adaptée aux élèves ayant des problèmes d'apprentissage et proposant trois cours de pratique : menuiserie, horticulture et électricité dans un cadre verdoyant. Cette école se trouve à Jamioulx.

Folklore[modifier | modifier le code]

Marche Notre-Dame de Bon-Secours de Nalinnes.

Le folklore de la commune est marqué par les Marches de l'Entre-Sambre-et-Meuse, reconnues au titre de Patrimoine immatériel de l'Unesco[7].

Transports[modifier | modifier le code]

Dépôt des bus de Nalinnes.

La commune de Ham-sur-Heure-Nalinnes est traversée par la ligne de trains 132 d'Infrabel. Elle dessert les gares de Jamioulx, Beignée, Ham-sur-Heure et Cour-sur-Heure.

Le village de Nalinnes était autrefois desservi par les tramways vicinaux via la ligne 50 ; il en subsiste un dépôt aujourd'hui exploité par les TEC.

Bière spéciale avec un nom spécial[modifier | modifier le code]

En 2017, le conseil communal a demandé à la « Brasserie de Silenrieux » de brasser « La Bourloyate » à l'occasion de la fête du patrimoine. Le nom de la bière est un mot-valise du surnom des habitants de Ham-sur-Heure, les «Bourkîs» et de Nalinnes «Marloyat(e)».

Galerie[modifier | modifier le code]

Personnalités d'Ham-sur-Heure-Nalinnes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Germain, Guide des gentilés : les noms des habitants en Communauté française de Belgique, Bruxelles, Ministère de la Communauté française, (lire en ligne), p. 36.
  2. a et b https://statbel.fgov.be/fr/open-data/population-par-secteur-statistique-10
  3. Lieve Viaene-Awouters et Ernest Warlop, Armoiries communales en Belgique, Communes wallonnes, bruxelloises et germanophones, t. 1 : Communes wallonnes A-L, Bruxelles, Dexia, , p. 402
  4. http://www.ibz.rrn.fgov.be/fileadmin/user_upload/fr/pop/statistiques/stat-1-1_f.pdf.
  5. https://view.officeapps.live.com/op/view.aspx?src=https%3A%2F%2Fstatbel.fgov.be%2Fsites%2Fdefault%2Ffiles%2Ffiles%2Fdocuments%2Fbevolking%2F5.1%2520Structuur%2520van%2520de%2520bevolking%2FPopulation_par_commune.xlsx&wdOrigin=BROWSELINK
  6. Dernier bourgmestre de Jamioulx avant la fusion de 1977.
  7. Patrick Lemaire, « Quinze marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse admises au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco », L'Avenir (Belgique),‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Lejeune, Ham-sur-Heure-Nalinnes, Alan Sutton, coll. « Mémoire en images », , 128 p. (ISBN 2-84253-356-9)
  • Philippe Lejeune, Ham-sur-Heure, t. II : Château et Village, Tempus, coll. « Mémoire en images », , 128 p. (ISBN 2-84253-381-X)
  • Philippe Lejeune, Ham-sur-Heure en cartes postales anciennes, Zaltbommel, Bibliothèque Européenne, , 38 p.
  • Roger Foulon, La Thudinie, Mons, Imprimerie Provinciale du Hainaut, , 102 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]