John Wall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Wall Portail du basket-ball
John Wall.jpg
Fiche d’identité
Nom complet Johnathan Hildred Wall, Jr.
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (23 ans)
Raleigh, Caroline du Nord
Taille 1,93 m (6 4)
Poids 88 kg (194 lb)
Surnom The Great Wall of Kentucky
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Wizards de Washington
Numéro 2
Poste Meneur
Carrière universitaire ou amateur
2009-2010 Kentucky
Draft NBA
Année 2010
Position 1er
Franchise Wizards de Washington
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
Wizards de Washington
Wizards de Washington
Wizards de Washington
Wizards de Washington
16,4
16,3
18,5
-

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Johnathan Hildred Wall, Jr, né le à Raleigh, Caroline du Nord, est un joueur de basket-ball américain. Il évolue au poste de meneur pour les Wizards de Washington de la National Basketball Association (NBA).

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Grand espoir national, John Wall joue dans l'équipe universitaire des Wildcats du Kentucky entraînée par John Calipari. Son jeu est très complet mais son shoot reste à perfectionner. Lors de la saison 2009-2010, il est observé lors de chaque match par tous les recruteurs américains qui voient en lui une future superstar NBA du calibre d'un LeBron James, Kobe Bryant, voire Michael Jordan[1]. On observa ensuite que son style de jeu se rapprochait plus de celui de Derrick Rose que des trois autres. Ils sont tous deux athlétiques, rapides, très bons dribbleurs mais John Wall a un shoot un peu inférieur à celui de Derrick Rose mais il le perfectionne. Il a une très grande maturité pour son jeune âge.

Le 27 mars 2010, son équipe est éliminée en huitièmes de finale du tournoi NCAA par West Virginia alors qu'ils figuraient parmi les favoris. Malgré cet échec, il se dit prêt à rester une saison de plus à l'université. Sa saison universitaire est récompensée par de nombreux honneurs, dont le titre de meilleur joueur de la Southeastern Conference[2].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

John Wall, portant une veste des Wizards, recevant un trophée.
John Wall recevant le trophée de Rookie du mois de février 2011.

Le 7 avril 2010, John Wall annonce qu'il se présente à la draft NBA 2010 et n'effectuera pas ses trois dernières années universitaires[3]. Le 23 juin 2010, l'équipementier Reebok annonce avoir signé un contrat de sponsoring avec Wall pour un montant de 25 millions de dollars sur 5 ans et qu'il est choisi pour promouvoir leur nouveau modèle de chaussure de basket-ball, la ZigTech Slash[4]. Le 24 juin 2010, il est sélectionné en première position de la draft 2010 par les Wizards de Washington[5]. Le 25 juin 2010, sa première conférence de presse à Washington D.C. attire des milliers de fans au Verizon Center[6]. Lors du mois de juillet, il joue dans la ligue d'été de la NBA à Las Vegas où il est nommé Most Outstanding Player (meilleur joueur)[7]. Le 3 novembre 2010, il frôle le triple-double en cumulant 29 points, 13 passes et 9 interceptions. En réalisant cette performance, il aurait pu devenir derrière LeBron James le plus jeune joueur de l'histoire de la NBA à effectuer un tel exploit. Quelques jours plus tard, le 10 novembre 2010, il réussit enfin ce triple-double en marquant 19 points, 13 passes, 10 rebonds, auxquels il ajoute six interceptions, un contre pour une perte de balle lors d'une victoire 98 à 91 face aux Rockets de Houston[8]. Avec 20 ans et 62 jours, il devient ainsi le troisième plus jeune joueur à avoir réussi un triple-double[9]. Il est le second plus jeune joueur à avoir réussi un triple-double en NBA et 6 interceptions, derrière Magic Johnson.

Lors du All-Star Game 2011, il participe au match des rookies et compile 12 points et 22 passes décisives. Ainsi, il efface le record de Chris Paul au nombre record de passes décisives et est élu MVP de la rencontre[10]. Il dispute finalement 69 rencontres de phase régulière, son début de saison étant perturbé par des blessures : il se blesse au pied droit face aux Bulls de Chicago puis, après avoir manqué quatre rencontres, il fait son retour mais se blesse de nouveau, au genou droit lors de son match de rentrée[11]. Il a également écopé d'un match de suspension après une altercation avec le pivot du Heat de Miami, Žydrūnas Ilgauskas[11]. Ses statistiques finales sur la saison sont de 16,4 points, 4,6 rebonds, 8,3 passes, 1,8 interception et 0,5 contre[12]. Son total de 574 passes le classe au dixième au nombre de passes réalisées sur la saison[12].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Universitaires[modifier | modifier le code]

Statistiques en matchs universitaires de John Wall[13]

Année Équipe Matches Titul. Min./m.  %tir  %3pts  %l-f rbds/m. pass/m. int/m. ctr/m. pts/m.
2009–2010 Kentucky 37 37 34,8 46,1 32,5 75,4 4,3 6,5 1,8 0,5 16,6
Total 37 37 34,8 46,1 32,5 75,4 4,3 6,5 1,8 0,5 16,6

Professionnelles[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Statistiques en match en saison régulière de John Wall[13]

Année Équipe Matches Titul. Min./m.  %tir  %3pts  %l-f rbds/m. pass/m. int/m. ctr/m. pts/m.
2010–11 Washington 69 64 37,8 40,9 29,6 76,6 4,6 8,3 1,8 0,5 16,4
2011–12 Washington 66 66 36,2 42,3 07,1 78,9 4,5 8,0 1,4 0,9 16,3
2012–13 Washington 49 42 32,7 44,1 26,7 80,4 4,0 7,6 1,3 0,8 18,5
Total 184 172 35,8 42,3 24,3 78,5 4,4 8,0 1,5 0,7 16,9

Playoffs[modifier | modifier le code]

Durant sa jeune carrière, John Wall n'a encore jamais disputé de Playoffs.

Records[modifier | modifier le code]

Records en match en saison régulière de John Wall[14]

Type statistique Saison régulière
Record Adversaire Date
Points en un match 47 Grizzlies de Memphis[15] 25 mars 2013
Paniers marqués en un match 16 Pacers d'Indiana 4 juin 2013
Paniers tentés en un match 29 2 fois
Lancers francs réussis 19 Grizzlies de Memphis[15] 25 mars 2013
Lancers francs tentés 24 Grizzlies de Memphis[15] 25 mars 2013
Paniers à 3 points réussis 5 Sixers de Philadelphie[16] 6 novembre 2013
Paniers à 3 points tentés 8 Sixers de Philadelphie[16] 6 novembre 2013
Rebonds offensifs 5 Magic d'Orlando 29 mars 2013
Rebonds défensifs 10 Celtics de Boston 22 janvier 2014
Rebonds totaux 11 3 fois
Passes décisives 16 2 fois
Interceptions 9 Sixers de Philadelphie 11 février 2010
Contres 3 11 fois
Minutes jouées 52 Thunder d'Oklahoma City 28 janvier 2011

Palmarès[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « NBA Draft Prospect of the Week: John Wall », sur www.draftexpress.com,‎ 16 décembre 2009 (consulté le 8 mars 2010)
  2. (en) « Men’s Basketball Awards Announced », sur www.secsports.com (consulté le 29 mai 2010)
  3. « John Wall à la draft », sur www.lequipe.fr,‎ 2010 (consulté le 9 avril 2010)
  4. (en) « Reebok Announces New Signee John Wall And New ZigTech Slash Kicks », sur www.illplanet.com,‎ 24 juin 2010 (consulté le 2 septembre 2010)
  5. « Séraphin et Sy sélectionnés », sur wwww.lequipe.fr,‎ 25 juin 2010 (consulté le 2 septembre 2010)
  6. (en) « John Wall arrives in D.C. », sur voices.washingtonpost.com,‎ 25 juin 2010 (consulté le 2 septembre 2010)
  7. (en) « Top pick Wall named most outstanding in summer rookie league », sur wwww.reuters.com,‎ 19 juillet 2010 (consulté le 2 septembre 2010)
  8. (en) « Rookie John Wall posts first triple double as Wizards win »,‎ novembre 2010 (consulté le 11 novembre 2010)
  9. Le joueur le plus jeune de l'histoire à réussir un triple-double est LeBron James avec 20 ans et 20 jours. Il devance Lamar Odom avec 20 ans et 54 jours puis John Wall.
  10. « John Wall MVP, DeMarcus Cousins brille », sur Basket USA,‎ 19 février 2011
  11. a et b (en) Michael Lee, « John Wall overcame injuries, changing roles in rookie season with Wizards », sur washingtonpost.com,‎ 22 avril 2011 (consulté le 2 août 2011)
  12. a et b (en) « John Wall », sur basketball-reference.com (consulté le 2 août 2011)
  13. a et b (en) « stats universitaires », sur basketball-reference.com,‎ 2013 (consulté le 12 décembre 2013)
  14. (en) « John Wall : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 2 mars 2014)
  15. a, b et c (en) « Wizards Defeat Grizzlies 107-94; Wall Breaks Record », sur washington.cbslocal.com,‎ 25 mars 2013
  16. a et b (en) « John Wall scores 24, Wizards beat Sixers 116-102 for first win », sur washingtonpost.com,‎ 7 novembre 2013