Pape Sy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pape Sy
image illustrative de l’article Pape Sy
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (30 ans)[1]
Loudéac[1], Côtes-d'Armor
Taille 2,01 m (6 7)[1]
Poids 95 kg (209 lb)[1]
Situation en club
Club actuel Drapeau : France Strasbourg IG
Numéro 10
Poste Meneur / Arrière
Carrière universitaire ou amateur
2004-2007 STB Le Havre
Draft de la NBA
Année 2010
Position 53e
Franchise Hawks d'Atlanta
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2007-2010
2010-2011
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
2016-2017
2017-2018
Le Havre
Hawks d'Atlanta
Flash de l'Utah
Gravelines-Dunkerque
Le Mans
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
Gravelines-Dunkerque
Strasbourg
Strasbourg
04,5
02,3
08,0
08,5
09,7
08,2
12,8
12,3
04,9
04,4

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.

Pape Sy, né le [1] à Loudéac[1],[2], est un joueur français de basket-ball. Il évolue au poste d'arrière et de meneur. Il est le frère de Penda Sy.

Biographie[modifier | modifier le code]

STB Le Havre[modifier | modifier le code]

Pape Sy est formé au club de Saint Thomas Basket Le Havre.

Hawks d'Atlanta[modifier | modifier le code]

Draft[modifier | modifier le code]

Il est sélectionné à la draft 2010 de la NBA à la 53e place par les Hawks d'Atlanta, deuxième Français de cette session après Kevin Seraphin[3]. Après Ian Mahinmi, drafté par les Spurs de San Antonio en 2004, il est le deuxième joueur issu du club du Havre à intégrer l'élite américaine. Il s'agit d'une surprise puisqu'il n'était pas annoncé aussi haut dans la sélection[3]. Auteur d'une bonne saison au Havre, la session d'évaluation réussie faite par Sy peu avant la draft est déterminante selon l'entraîneur d'Atlanta Larry Drew[4], avec également sa polyvalence et son adresse au tir[4].

Sa position tardive dans la sélection ne lui donne pas la promesse d'avoir un contrat[5]. Il joue son premier match test pour les Hawks à la National Basketball Association Summer League contre les Grizzlies de Memphis et réussit malgré la défaite 6 points, 2 rebonds et 2 passes décisives en 11 minutes de jeu[5]. Les clauses de son contrat ne sont alors pas encore discutées et doivent l'être après la Summer League, ce qui lui laisse la possibilité, en cas d'échec, de poursuivre avec le STB Le Havre mais avec le but affiché « d'avoir plus de responsabilités » et de « franchir un palier »[2]. Finalement, il signe au Hawks. Handicapé par une blessure au dos, il rate finalement le début de la saison 2010-2011.

Flash de l'Utah[modifier | modifier le code]

De retour de blessure, il intègre l'effectif des Hawks sans entrer une seule fois en jeu. Il est finalement envoyé en NBA Development League dans l'équipe des Flash de l'Utah le 30 décembre 2010. En mars 2011, il réintègre l'effectif des Hawks après avoir joué 23 rencontres chez les Flash. Ses statistiques en NBDL sont ainsi de 8,0 points, 3,4 rebonds en 22 minutes par rencontre[6].

Lock-out[modifier | modifier le code]

Il joue son premier match en NBA le vendredi 8 avril 2011 (3 minutes contre les Pacers) et marque ses premiers points le lendemain contre les Wizards[7]. Le 26 août 2011, en raison du lock-out en NBA, il s'engage avec Gravelines-Dunkerque[8].

BCM Gravelines[modifier | modifier le code]

À l'issue du lock-out, il retourne aux Hawks d'Atlanta. Son contrat n'étant pas renouvelé, il retourne au BCM Gravelines jusqu'à la fin de la saison[9].

Le Mans Sarthe Basket[modifier | modifier le code]

Durant l'été 2012, il rejoint Le Mans.

Retour à Gravelines-Dunkerque[modifier | modifier le code]

Le 21 mai 2014, il quitte Le Mans et revient à Gravelines-Dunkerque[10].

Équipe de France[modifier | modifier le code]

Le 6 mai 2014, il fait partie de la liste des seize joueurs pré-sélectionnés pour l'équipe de France A' pour effectuer une tournée en Chine et en Italie durant le mois de juin[11].

Le 16 mai, il fait également partie de la liste des vingt-quatre joueurs pré-sélectionnés pour la participation à la Coupe du monde 2014 en Espagne[12]. Mais, il ne fait pas partie de la liste des dix-sept joueurs annoncée le 13 juin[13].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f « Basket : la fiche de Pape SY », L'Équipe (consulté le 25 juin 2010)
  2. a et b « Hawks: Pape Sy fera les Ligues d'été », Ouest-France, (consulté le 13 juillet 2010)
  3. a et b « Séraphin et Sy sélectionnés », L'Équipe, (consulté le 25 juin 2010)
  4. a et b Jean-Moise Dubourg, « Séraphin choisi par les Bulls », Sport 365, (consulté le 25 juin 2010)
  5. a et b (en) « Pape Sy a joué avec Atlanta », Sport24.com, (consulté le 13 juillet 2010)
  6. (en) Phil Foley, « Pape Sy Returns From NDBL, Will Stay On Atlanta Hawks Roster For Rest Of Season », sur atlanta.sbnation.com, (consulté le 16 mars 2011)
  7. « Pape Sy (Atlanta) marque les premiers points de sa carrière », sur opl.f, 10 avril 2011.
  8. « Pape Sy à Gravelines », sur opl.fr, 26 août 2011.
  9. « Pape Sy revient au BCM Gravelines », sur opl.fr, 3 janvier 2012.
  10. Amaury Boulay, « Pape Sy de retour au BCM Gravelines-Dunkerque », sur catch-and-shoot.com,
  11. « Paul Lacombe et Axel Toupane en équipe de France A’ », sur SIG basket,
  12. Arnaud Gelb, « Équipe de France : une liste des 24 sans Tony Parker », sur basketusa.com,
  13. Fabrice Auclert, « Équipe de France : Boris Diaw dans la liste des 17 pour la Coupe du Monde », sur basketusa.com,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :