Aaron Brooks (basket-ball)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aaron Brooks.
Aaron Brooks Portail du basket-ball
Aaron Brooks.jpg
Fiche d’identité
Nom complet Aaron Jamal Brooks
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (30 ans)
Seattle, Washington
Taille 1,83 m (6 0)
Poids 73 kg (161 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Bulls de Chicago
Numéro 0
Poste Meneur
Carrière universitaire ou amateur
2003-2007 Ducks de l'Oregon
Draft NBA
Année 2007
Position 26e
Franchise Rockets de Houston
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011
2011-2012
2012-2013
2013
2013-2014
2014
2014-2015
Rockets de Houston
Rockets de Houston
Rockets de Houston
Rockets de Houston
Suns de Phoenix
Guangdong Southern Tigers
Kings de Sacramento
Rockets de Houston
Rockets de Houston
Nuggets de Denver
Bulls de Chicago
05,2
11,2
19,6
11,6
09,6
-
08,0
01,4
07,0
11,9
11,6

* Points marqués dans chaque club dans le cadre des compétitions nationales et continentales.

Aaron Jamal Brooks (né le à Seattle, Washington) est un basketteur professionnel américain, évoluant au poste de meneur dans l'équipe des Bulls de Chicago .

Biographie[modifier | modifier le code]

En 2003, il succède à Luke Ridnour (qui vient d'être drafté en NBA) au poste de meneur de jeu de l'équipe universitaire des Oregon Ducks.

Il est choisi en 26e position par les Rockets de Houston lors de la draft 2007. En 2008-09, il profite du transfert de Rafer Alston au Magic d'Orlando à la mi-saison pour s'imposer comme le meneur titulaire de l'équipe. Il réalise l'une des meilleures performances de sa carrière au second tour des playoffs, face aux Lakers : il marque 34 points et permet ainsi aux Rockets, privés de Yao Ming, blessé, de revenir à 2-2 dans la série.

En 2009-10, Aaron Brooks poursuit sa progression et s'impose définitivement comme le leader de l'equipe, en l'absence de Yao Ming pour cause de blessure, et de Tracy McGrady. Le 23 avril, il remporte le titre de Most Improved Player grâce à des statistiques de 19,6 points, 5,3 passes décisives et 0,8 interceptions par match[1]. Lors de cette même saison, le 13 janvier 2010, Brooks bat son record de points en un match contre les Timberwolves du Minnesota avec 43 unités, dans un match ayant connu 3 prolongations. Il bat également le record de la franchise pour le nombre de 3 points marqués en un match, avec un 7 sur 7 contre les Grizzlies de Memphis. En outre, il devint également le 6e joueur dans l'histoire de la NBA à réussir plus de 200 paniers à 3 points et 400 passes décisives sur une saison.

La saison suivante s'annonce pleines de promesses avec le retour de Yao Ming dans la raquette. Mais Aaron se blesse dès le cinquième match à la cheville et le pivot chinois est annoncé blessé pour la saison dans les jours suivants. Comme prévu, Brooks effectue son retour six semaines plus tard mais ne parvient pas à retrouver sa place de titulaire qu'il doit laisser à Kyle Lowry. Décevant depuis son retour, il est transféré à la mi-saison aux Suns de Phoenix, où il termine son année comme remplaçant du canadien Steve Nash.

Son contrat terminé, Brooks devient agent libre, et il profite de ce statut pour signer un contrat en Chine lors du Lock-out NBA.

Après avoir perdu la finale du championnat chinois, Brooks signe en tant que free agent aux Kings de Sacramento lors de l'intersaison 2012.

Le 1er mars 2013, il est coupé par les Kings[2]. Quatre jours plus tard, il s'engage avec les Rockets de Houston[3].

Il est conservé par les Rockets pour la saison suivante[4].

Le 20 février 2014, Aaron Brooks est échangé contre Jordan Hamilton aux Nuggets de Denver[5].

En juillet 2014, il rejoint les Bulls de Chicago[6]. Un an plus tard, le 7 juillet 2015, il prolonge son contrat d'un an avec les Bulls[7].

La fondation Aaron Brooks[modifier | modifier le code]

Le 19 décembre 2009, Aaron Brooks décide de créer sa propre fondation pour aider les enfants vivant des milieux défavorisés et touchés par le crime, pour parfaire leur éducation. La Fondation Aaron Brooks propose donc des programmes d'éducation aussi bien civique que sportive, autour de crédos comme l'esprit d'équipe, l'éthique et la persévérance.

Implantée à Houston, Seattle et dans l'Oregon, la fondation cherche également à atténuer le problème de l'obésité infantile, qui touche près d'un enfant sur cinq aux États-Unis. Elle recueille également différents dons via des événements caritatifs tels que des tournois de Bowling, Basket-ball ou de Golf[8].

Récompenses[modifier | modifier le code]

2003 : McDonald's All-American
2004 : Sélectionné dans la All-Pac-10 des Freshman
2007 : Sélectionné dans le meilleur cinq de la All-Pac-10
2007 : Sélectionné dans le second meilleur cinq de la All-American – Sporting News
2007 : Vainqueur du concours de lancers à 3 points de la NCAA
2007 : Sélectionné dans la John Wooden All-American Team
2007 : Sélectionné dans la 3e AP All-American Team
2010 : NBA Most Improved Player
2012 : CBA All-Star

Statistiques[modifier | modifier le code]

Saison régulière

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2007–08 Houston 51 0 11.9 .413 .330 .857 1.1 1.7 0.2 0.1 5.2
2008–09 Houston 80 35 25.0 .404 .366 .866 2.0 3.0 0.6 0.1 11.2
2009–10 Houston 82 82 35.6 .432 .398 .822 2.6 5.3 0.8 0.2 19.6
2010–11 Houston 34 7 23.9 .346 .284 .940 1.5 3.8 0.6 0.1 11.6
2010–11 Phoenix 25 5 18.9 .430 .328 .807 1.1 4.2 0.5 0.0 9.6
2012–13 Sacramento 46 20 20.8 .459 .378 .769 1.7 2.3 0.6 0.2 8.0
2012–13 Houston 7 0 5.4 .308 .286 .000 0.3 0.9 0.1 0.4 1.4
2013–14 Houston 43 0 16.7 .395 .409 .841 1.4 1.9 0.6 0.1 7.0
2013–14 Denver 29 12 29.0 .406 .362 .902 2.7 5.2 0.9 0.2 11.9
2014–15 Chicago 82 21 23.0 .421 .387 .833 2.0 3.2 0.7 0.2 11.6
Carrière   479 182 23.5 .415 .371 .845 1.9 3.3 0.6 0.1 11.2

Playoffs

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2007–08 Houston 6 0 8.3 .320 .000 .818 1.0 0.5 0.0 0.0 4.2
2008–09 Houston 13 13 34.2 .453 .422 .804 2.6 3.4 0.4 0.2 16.8
2012–13 Houston 6 0 11.2 .382 .111 .600 1.5 1.8 0.2 0.2 5.0
Carrière   25 13 22.4 .428 .337 .790 2.0 2.3 0.2 0.2 10.9

Records NBA[modifier | modifier le code]

Les records personnels d'Aaron Brooks, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[9] :

Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 43 Timberwolves du Minnesota 34 Lakers de Los Angeles
Paniers marqués 14 Timberwolves du Minnesota 13 janvier 2010 12 Lakers de Los Angeles 10 mai 2009
Paniers tentés 30 Timberwolves du Minnesota 13 janvier 2010 20 @ Trail Blazers de Portland
Lakers de Los Angeles

10 mai 2009
Paniers à 3 points réussis 7 Grizzlies de Memphis 5 @ Trail Blazers de Portland
Paniers à 3 points tentés 13 Kings de Sacramento 9 @ Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles

10 mai 2009
Lancers francs réussis 12 Cavaliers de Cleveland 7 Lakers de Los Angeles
Lancers francs tentés 13 Cavaliers de Cleveland 9 décembre 2009 8 Trail Blazers de Portland
Rebonds offensifs 4 @ Suns de Phoenix 1 9 fois
Rebonds défensifs 10 @ Timberwolves du Minnesota 4 Trail Blazers de Portland
Rebonds totaux 10 @ Timberwolves du Minnesota 20 décembre 2008 5 Trail Blazers de Portland 30 avril 2009
Passes décisives 17 Pistons de Détroit 7 @ Trail Blazers de Portland 18 avril 2009
Interceptions 5 @ Thunder d'Oklahoma City 2 Trail Blazers de Portland
Lakers de Los Angeles
30 avril 2009
14 mai 2009
Contres 3 Magic d'Orlando 1 5 fois
Balles perdues 9 @ Clippers de Los Angeles 5 @ Lakers de Los Angeles
Minutes jouées 59 Timberwolves du Minnesota 13 janvier 2010 43 @ Lakers de Los Angeles 6 mai 2009

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Houston's Brooks takes home award for most improved », NBA.com, Turner Sports Interactive, Inc,‎ (consulté en 22 avril 2010)
  2. Dimitri Kucharczyk, « Aaron Brooks coupé par Sacramento », sur basketusa.com,‎
  3. Dimitri Kucharczyk, « Aaron Brooks bien en route pour Houston », sur basketusa.com,‎
  4. Fabrice Auclert, « Aaron Brooks revient aux Rockets », sur basketusa.com,‎
  5. Dimitri Kucharczyk, « Aaron Brooks envoyé à Denver en échange de Jordan Hamilton », sur basketusa.com,‎
  6. Dimitri Kucharczyk, « Aaron Brooks sur le point de rejoindre les Bulls », sur basketusa.com,‎
  7. Christophe Brouet, « Aaron Brooks reste aux Chicago Bulls », sur basket-infos.com,‎
  8. http://www.aaronbrooksfoundation.org/?q=content/about-foundation
  9. (en) « Aaron Brooks : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 25 avril 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]