Kevin Séraphin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Kevin Séraphin
Image illustrative de l’article Kevin Séraphin
Kevin Séraphin en septembre 2017 lors de l'EuroBasket
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (30 ans)
Cayenne, Guyane
Taille 2,08 m (6 10)[1]
Poids 126 kg (277 lb)
Surnom French Savage
Situation en club
Poste Ailier fort / Pivot
Carrière universitaire ou amateur
2005-2006
2006-2009
Poitiers Basket 86
Cholet Basket
Draft de la NBA
Année 2010
Position 17e
Franchise Bulls de Chicago
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
2016-2017
2017-2018
2018-2019
Cholet
Cholet
Wizards de Washington
Saski Baskonia
Wizards de Washington
Wizards de Washington
Wizards de Washington
Wizards de Washington
Knicks de New York
Pacers de l'Indiana
FC Barcelone
FC Barcelone
02,6
06,2
02,6
07,7
07,9
09,1
04,7
06,6
03,9
04,7
10,9
07,6
Sélection en équipe nationale **
2011-2017Drapeau : France France (46 sél.)327

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Kevin Séraphin, né le à Cayenne en Guyane, est un joueur français de basket-ball. Il mesure 2,08 m et joue aux postes d'ailier fort et de pivot.

Il commence sa carrière en Pro A, avec l'équipe de Cholet, puis intègre la National Basketball Association (NBA) en étant sélectionné en 17e position par les Wizards de Washington lors de la draft 2010. Il quitte la NBA en 2017 pour rejoindre le FC Barcelone en Espagne[2], avant de prendre sa retraite le 24 octobre 2020[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Kevin Seraphin à la lutte avec Lou Amundson.
Kevin Seraphin à la lutte avec Lou Amundson.

Débuts en Pro A[modifier | modifier le code]

D'abord passé par le Poitiers Basket 86 entre 2005 et 2006, il poursuit ensuite sa formation à Cholet, Seraphin intègre le groupe professionnel en 2007 (1 rencontre, 7 minutes de jeu) puis l'équipe première pour la saison 2008-2009 (31 rencontres, 8,2 minutes par match) tout en jouant parfois avec les Espoirs. Il montrera toutes ses qualités athlétiques lors de la saison 2009-2010 (39 rencontres, 16,2 minutes par match) sous les consignes d'Erman Kunter dans le prolongement de son excellent Championnat d’Europe Espoirs (2009) où il est médaillé d'argent - défaite 90 à 85 face à la Grèce[4]- et nommé dans le meilleur cinq majeur de la compétition.

Départ pour la NBA (2010-2017)[modifier | modifier le code]

Wizards de Washington (2010-2015)[modifier | modifier le code]

Kevin Séraphin en février 2013.

Sélectionné en dix-septième position de la draft 2010 de la NBA par les Bulls de Chicago, il est immédiatement transféré aux Wizards de Washington, en compagnie de Kirk Hinrich[5].

Avec l'équipe de France de basket-ball en 2011, il est médaillé d'argent au championnat d'Europe en Lituanie. Ses performances en équipe nationale lui permettent d'être repéré par les clubs d'Euroligue et il signe au Saski Baskonia (Vitoria)[6] dans l'attente de la fin du lock-out qui touche la saison de NBA 2011-2012. À la fin du lock-out, il retourne jouer avec les Wizards.

Peu utilisé en début de saison, il profite du remplacement de l'entraîneur Flip Saunders par Randy Wittman, le , puis du transfert du pivot JaVale McGee pour obtenir un meilleur temps de jeu[7]. En mars-, il devient titulaire en l'absence de Nenê, pivot des Wizards de Washington. Le , Kevin Seraphin réalise une de ses meilleures performances en NBA : 14 points (7 sur 9 au tir) et 9 rebonds en 25 minutes de jeu pour une victoire des Wizards 106-101 face aux Lakers de Los Angeles[8]. Cette marque est encore améliorée le de la même année lors d'une rencontre face au Magic d'Orlando qui le voit cumuler 24 points à 11 sur 16 aux tirs, 13 rebonds et 4 contres ; performances qui constituent à ce jour ses records NBA en carrière[9]. Il termine la saison sur une série de rencontres à dix points ou plus[10]. Sur l'ensemble des cinquante-sept rencontres de saison régulière qu'il dispute - sur soixante-six en raison du lockout -, il inscrit dix points ou plus à vingt-trois reprises, dont deux à plus de vingt points. Il attrape dix rebonds ou plus à cinq reprises, ce qui constitue également cinq double-doubles[10]. Ses statistiques sur la saison sont de 7,9 points, 4,9 rebonds, 0,6 passe et 1,3 contre.

Le , il manque la rencontre contre le Magic d'Orlando à cause d'une inflammation au genou[11].

Le , il fait partie de la liste des vingt-quatre joueurs pré-sélectionnés pour la participation à la Coupe du monde 2014 en Espagne[12].

Le , lors de la rencontre avec les Bulls de Chicago, il porte durant les échauffements, un t-shirt "Je suis Charlie" en hommage aux personnes assassinées durant la fusillade au siège de Charlie Hebdo à Paris, le [13].

Knicks de New York (2015-2016)[modifier | modifier le code]

Le , il signe chez les Knicks de New York pour un an et 2,8 millions de dollars[14].

Pacers de l'Indiana (2016-2017)[modifier | modifier le code]

Le , alors qu'il est courtisé par le club espagnol du FC Barcelone qui lui propose un contrat de deux millions d'euros[15],[16], il donne priorité à la NBA et signe un contrat non garanti avec les Pacers de l'Indiana[17], pour 3,6 millions de dollars sur deux ans[18]. Il n'y joue finalement qu'une saison et quitte la NBA.

Retour en Europe (2017-2019)[modifier | modifier le code]

FC Barcelone[modifier | modifier le code]

Le , il signe pour deux ans avec le FC Barcelone, pour 1,3 millions d'euros[2], où il rejoint deux autres Français, Thomas Heurtel et Adrien Moerman[19]. Il remporte la Copa del Rey, le 17 février 2019, face au Real Madrid, enregistrant 6 points et un rebond sur la finale.

Retraite[modifier | modifier le code]

Le , il s'engage avec le club chinois des Xinjiang Flying Tigers[20] mais n'y joue pas[21].

Le 24 octobre 2020, à l'âge de 30 ans, Séraphin annonce officiellement prendre sa retraite en raison de ses blessures successives au genou[22],[23].

Clubs successifs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Kevin Séraphin au milieu de Florent Piétrus et Joakim Noah lors de l'EuroBasket 2011.

En club[modifier | modifier le code]

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

NBA[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Statistiques en match en saison régulière de Kevin Séraphin[26]

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
2010-2011 Washington 58 1 10,9 44,9 - 71,0 2,62 0,17 0,29 0,48 2,66
2011-2012 Washington 57 21 20,6 53,0 0,0 67,1 4,91 0,58 0,33 1,33 7,91
2012-2013 Washington 79 8 21,8 46,1 - 69,3 4,38 0,72 0,30 0,75 9,13
2013-2014 Washington 53 1 10,9 50,5 - 87,1 2,42 0,32 0,06 0,49 4,70
2014-2015 Washington 79 0 15,6 51,3 0,0 70,7 3,65 0,75 0,13 0,75 6,58
2015-2016 New York 48 0 11,0 41,0 0,0 82,6 2,62 0,98 0,17 0,75 3,90
2016-2017 Indiana 49 3 11,4 55,1 0,0 63,6 2,90 0,47 0,14 0,41 4,73
Carrière 423 31 15,2 48,9 0,0 71,5 3,46 0,58 0,21 0,72 5,95

Note: * Cette saison a été réduite de 82 à 66 matchs en raison du Lock out.

Playoffs[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
2014 Washington 4 0 1,4 0,0 - - 0,50 0,00 0,00 0,00 0,00
2015 Washington 6 0 12,0 48,4 - 50,0 3,17 0,33 0,33 0,17 5,50
2016 Indiana 4 0 14,8 46,2 - 71,4 3,50 1,00 0,00 0,50 7,25
Carrière 14 0 9,8 45,0 - 61,5 2,50 0,43 0,14 0,21 4,43

Europe[modifier | modifier le code]

Euroligue[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
2011-2012 Baskonia 7 5 19,2 55,1 - 80,0 5,00 0,57 0,43 1,00 8,86
2017-2018 FC Barcelone 15 14 20,3 57,9 0,0 65,5 4,87 0,87 0,27 0,93 12,13
2018-2019 FC Barcelone 27 2 14,1 63,2 - 78,6 3,56 0,48 0,22 0,37 8,33
Carrière 49 5 17,9 58,7 0,0 74,4 4,16 0,61 0,28 0,63 9,57

EuroCoupe[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
2009-2010 Cholet 6 5 20,6 51,4 - 75,0 6,50 0,33 0,17 1,17 6,50
Carrière 6 5 20,6 51,4 - 75,0 6,50 0,33 0,17 1,17 6,50

Pro A[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
2007-2008 Cholet 1 0 7,0 - - - 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
2008-2009 Cholet 19 0 9,3 53,2 - 63,6 2,42 0,16 0,11 0,37 3,00
2009-2010 Cholet 32 15 15,3 52,2 - 55,6 4,22 0,53 0,19 0,88 6,03
Carrière 52 15 13,0 52,4 - 57,1 3,48 0,38 0,17 0,67 4,81

Liga ACB[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
2011-2012 Baskonia 10 4 18,3 61,8 - 64,3 2,70 0,30 0,20 1,20 7,70
2017-2018 FC Barcelone 14 10 18,6 55,5 - 65,5 3,86 0,86 0,64 0,79 10,93
2018-2019 FC Barcelone 25 6 14,3 61,0 - 80,0 4,04 0,84 0,28 0,32 7,60
Carrière 49 20 16,3 58,9 - 72,9 3,71 0,73 0,37 0,63 8,57

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Compétition Équipe Matchs Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
EuroBasket 2011 France 9 8,8 56,2 - 85,7 1,9 0,1 0,0 0,4 4,7
Jeux Olympiques 2012 6 15,0 54,8 - 50,0 3,3 0,5 0,7 1,3 6,0
EuroBasket 2017 6 14,6 73,3 - 71,4 3,5 0,3 0,2 0,3 8,2
Carrière 21 12,2 60,9 - 69,4 2,8 0,3 0,2 0,7 6,0

Records sur une rencontre en NBA[modifier | modifier le code]

Les records personnels de Kevin Séraphin en NBA sont les suivants[27],[28] :

Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 24 Magic d'Orlando 13 Hawks d'Atlanta
Paniers marqués 11 Magic d'Orlando 6 Hawks d'Atlanta
Paniers tentés 21 @ Hawks d'Atlanta 11 Hawks d'Atlanta
Paniers à 3 points réussis - - - - - -
Paniers à 3 points tentés 1 7 fois - - -
Lancers francs réussis 5 2 fois 5 Cavaliers de Cleveland
Lancers francs tentés 6 4 fois 7 Cavaliers de Cleveland
Rebonds offensifs 8 @ Bulls de Chicago 3 2 fois
Rebonds défensifs 11 2 fois 5 Hawks d'Atlanta
Rebonds totaux 14 Warriors de Golden State 8 Hawks d'Atlanta
Passes décisives 5 2 fois 3 Cavaliers de Cleveland
Interceptions 4 Spurs de San Antonio 1 2 fois
Contres 5 2 fois 1 3 fois
Balles perdues 6 @ Celtics de Boston 2 @ Cavaliers de Cleveland
Minutes jouées 43 @ Bulls de Chicago 28 Hawks d'Atlanta

Salaires[modifier | modifier le code]

Année Équipe Salaire
2010-2011 Wizards de Washington 1 563 120 $
2011-2012 Wizards de Washington 1 680 360 $
2012-2013 Wizards de Washington 1 797 600 $
2013-2014 Wizards de Washington 2 761 114 $
2014-2015* Wizards de Washington 3 898 692 $
2015-2016 Knicks de New York 2 800 000 $
2016-2017 Pacers de l'Indiana 1 800 000 $
Total Gains 16 300 886 $

Note : * Pour la saison 2014-2015, le salaire moyen d'un joueur évoluant en NBA est de 4 500 000 $[29].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Kevin Séraphin Profile », sur nba.com (consulté le 8 mai 2014)
  2. a et b NBB, « Officiel : Kevin Séraphin signe un contrat de deux ans avec Barcelone », sur NEWS BASKET BEAFRIKA (consulté le 24 octobre 2020)
  3. Giovanni Marriette, « Kevin Séraphin prend officiellement sa retraite : y'avait la place pour une dernière danse, mais les genoux n'étaient pas d'accord », sur TrashTalk, (consulté le 21 novembre 2020)
  4. « La France s'incline en finale », sur ffbb.com, (consulté le 12 mai 2012)
  5. « Séraphin à Washington », sur www.lequipe.fr, (consulté le 1er août 2010)
  6. « Séraphin a signé à Vitoria », sur lequipe.fr, (consulté le 21 septembre 2011)
  7. « Kevin Séraphin termine sa saison en boulet de canon », Le Monde,
  8. « [replay] la perf’ de Kevin Séraphin face aux Lakers », sur Basket USA,
  9. « Kevin Séraphin fait la totale au Magic », sur Basket USA,
  10. a et b (en) « Kevin Seraphin 2011-12 Game Log », sur basketball-reference.com (consulté le 12 mai 2012)
  11. Arnaud Gelb, « Kevin Séraphin à l’infirmerie », sur basketusa.com,
  12. Arnaud Gelb, « Équipe de France : une liste des 24 sans Tony Parker », sur basketusa.com,
  13. « Basket/NBA - Kevin Séraphin (Washington), le Français du jour », sur Le Matin
  14. Jérémy Mazoyer, « Kevin Séraphin signe aux New York Knicks », sur bebasket.fr, (consulté le 4 août 2015)
  15. Simon Stéphan, « Où l’on reparle de Kevin Séraphin à Barcelone… », sur basketusa.com,
  16. Paul Harrer, « Kevin Séraphin veut rester en NBA, le Barça toujours en embuscade », sur basketusa.com,
  17. Fabrice Auclert, « Kevin Séraphin testé par les Pacers », sur basketusa.com,
  18. (en-US) Spotrac.com, « Kevin Seraphin », sur Spotrac.com (consulté le 24 octobre 2020)
  19. Cyril Camacho, « Officiel : Kevin Séraphin signe à Barcelone », sur basketeurope.com,
  20. https://basket-infos.com/2019/07/24/kevin-seraphin-signe-en-chine/
  21. https://www.sport365.fr/basket-kevin-seraphin-retraite-a-30-ans-9604732.html
  22. First Team, « [Entretien] KEVIN SERAPHIN : "Je mets un terme à ma carrière" », sur https://www.youtube.com/channel/UCVVngTl-rdwFeFBUTdW5G5w, (consulté le 24 octobre 2020)
  23. Sacha Rutard, « Kevin Seraphin annonce qu’il prend sa retraite », Basket Europe,
  24. (en) « European Championships U20 2009 - Men Basketball », sur eurobasket.com (consulté le 12 mai 2012)
  25. « Traoré et Greer élus MVP », sur www.lequipe.fr, (consulté le 25 juin 2010)
  26. (en) « stats professionnelles », sur basketball-reference.com, (consulté le 15 mai 2015)
  27. (en) « Kevin Seraphin Career Bests », sur basketball.realgm.com
  28. (en) « Kevin Seraphin Stats », sur espn.com
  29. Emmanuel Laurin, « Expérience, salaire, taille, poids… La carte d’identité de la NBA en 2014/15 », sur basketusa.com, (consulté le 27 janvier 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :