Patricia Highsmith

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Highsmith.
Patricia Highsmith
Description de cette image, également commentée ci-après

Patricia Highsmith en 1988.

Nom de naissance Mary Patricia Plangman
Alias
Claire Morgan
Naissance
Fort Worth, Texas, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 74 ans)
Locarno, Drapeau de la Suisse Suisse
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres

Œuvres principales

Signature de Patricia Highsmith

Mary Patricia Plangman, dite Patricia Highsmith, (Fort Worth, Texas, États-Unis, le - Locarno, Suisse, le ) est une romancière américaine connue pour ses thrillers psychologiques, à partir desquels ont été tirés une douzaine de films. Son premier roman, L'Inconnu du Nord-Express, a été adapté trois fois au cinéma, notamment par Alfred Hitchcock en 1951. En plus de sa série de romans mettant en scène le personnage de Tom Ripley, elle a écrit un certain nombre de nouvelles, toutes teintées d'humour noir.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mary Patricia Highsmith naît au Texas. Élevée par sa grand-mère à New York, où elle fait ses études (diplômée en anglais, latin et grec ancien), elle s'intéresse à l'écriture dès l'adolescence. En 1938, elle s'inscrit à l'université Columbia qu'elle quitte diplômée en 1942. Pour subvenir à ses besoins, elle exerce divers métiers. Entre autres elle est, un temps, scénariste de comics et écrit des histoires pour le super-héros Captain Marvel publié par Fawcett Comics[2]. Elle publie sa première nouvelle en 1944 (L'Héroïne dans le magazine Harper's Bazaar) puis s'attelle à la rédaction de son premier roman, L'Inconnu du Nord-Express, qui sort avec succès en 1950. Alfred Hitchcock en achète aussitôt les droits d'adaptation cinématographique.

Après un roman publié sous le pseudonyme de Claire Morgan[3] (Carol en 1952), en raison de la description de relations lesbiennes qui connaissent une fin heureuse, un séjour en Europe lui inspire le personnage cruel et mystérieux de Monsieur Ripley qu'elle réutilisera dans quatre autres romans au cours de sa carrière. Le roman, publié en 1955, est l'un de ses plus grands succès. Grand prix de littérature policière[4], il sera l'objet de deux adaptations cinématographiques (Plein Soleil et Le Talentueux Mr. Ripley).

Patricia Highsmith s'établit ensuite en Europe (d'abord en Angleterre, puis en France et en Suisse) où ses livres suivants sont plus appréciés que dans son pays d'origine. Son œuvre se compose d'une vingtaine de romans, d'un grand nombre de nouvelles et d'un essai (L'Art du suspense).

Elle affirmait n'avoir aucun goût particulier pour le roman policier, vivait essentiellement seule pour ne pas être dérangée dans ses travaux d'écriture et appréciait la compagnie des chats.

Patricia Highsmith avait des relations sexuelles avec des hommes et des femmes, mais n'a jamais été mariée et n'a pas eu d'enfants. En 1943, elle a eu une liaison avec l'artiste Allela Cornell et en 1949, elle est devenue proche du romancier Marc Brandel. Entre 1959 et 1961, elle a eu une relation homosexuelle avec Marijane Meaker.

Elle meurt, âgée de 74 ans, des suites d'une leucémie.

Son fonds d'archives se trouve aux Archives littéraires suisses à Berne[5].

Témoignage[modifier | modifier le code]

Graham Greene dont elle était l'amie dira d'elle :

« On ne cesse de la relire. Elle a créé un monde original, un monde clos, irrationnel, oppressant où nous ne pénétrons qu'avec un sentiment personnel de danger et presque malgré nous. Car nous allons au-devant d'un plaisir mêlé d'effroi. »

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Prix et nominations[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Les romans de P. Highsmith, après avoir été édités principalement chez Calmann Lévy[6], ont presque tous connu de nombreuses rééditions au Livre de poche et chez Pocket.

Série Tom Ripley[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tom Ripley.
  1. The Talented Mr. Ripley (1955)
    Publié en français sous le titre Monsieur Ripley / Plein soleil / Le Talentueux Mr Ripley, Paris, Calmann-Levy, coll. « Traduit de », 1956 & 2000
  2. Ripley Under Ground (1970)
    Publié en français sous le titre Ripley et les Ombres, Paris, Calmann-Lévy, coll. Chefs-d’œuvre de psychologie criminelle, 1970
  3. Ripley's Game (1974)
    Publié en français sous le titre Ripley s'amuse / L’Ami américain, Paris, Calmann-Lévy, « Chefs-d’œuvre de psychologie criminelle », 1974 & 1982
  4. The Boy Who Followed Ripley (1980)
    Publié en français sous le titre Sur les pas de Ripley, Paris, Calmann-Lévy, 1980
  5. Ripley Under Water (1991)
    Publié en français sous le titre Ripley entre deux eaux, Paris, Calmann-Lévy, 1992

Autres romans[modifier | modifier le code]

The Price of Salt
  • Strangers on a Train (1950)
    Publié en français sous le titre L'Inconnu du Nord-Express, Paris, Calmann-Lévy, 1951
  • The Price of Salt ou Carol (1952), signé Claire Morgan
    Publié en français sous le titre Les Eaux dérobées / Carol, Paris, Calmann-Lévy, 1985 et 1990
  • The Blunderer (1954)
    Publié en français sous le titre Le Meurtrier, Paris, Calmann-Levy, 1960
  • Deep Water (1957)
    Publié en français sous le titre Eaux profondes, Paris, Calmann-Lévy, 1958
  • A Game for the Living (1958)
    Publié en français sous le titre Jeu pour les vivants, Paris, Calmann-Lévy, 1963
  • This Sweet Sickness (1960)
    Publié en français sous le titre Ce mal étrange / Dites-lui que je l'aime, Paris, Calmann-Lévy, coll. « Chefs-d’œuvre de psychologie criminelle », 1966
  • The Cry of the Owl (1962)
    Publié en français sous le titre Le Cri du hibou, Paris, Calmann-Lévy, coll. « Chefs-d’œuvre de psychologie criminelle », 1964
  • The Two Faces of January (1964)
    Publié en français sous le titre Les Deux Visages de Janvier, Paris, Robert Laffont, 1968
  • The Glass Cell (1964)
    Publié en français sous le titre La Cellule de verre, Paris, Robert Laffont, 1966
  • A Suspension of Mercy ou The Story-Teller (1965)
    Publié en français sous le titre L’Homme qui racontait des histoires, Paris, Robert Laffont, coll. « Week-end », 1966
  • Those Who Walk Away (1967)
    Publié en français sous le titre Ceux qui prennent le large, Paris, Calmann-Lévy, coll. « Chefs-d’œuvre de psychologie criminelle », 1968
  • The Tremor of Forgery (1969)
    Publié en français sous le titre L’Empreinte du faux, Paris, Calmann-Lévy, coll. « Chefs-d’œuvre de psychologie criminelle », 1969
  • A Dog's Ransom (1972)
    Publié en français sous le titre La Rançon du chien, Paris, Calmann-Lévy, coll. « Chefs-d’œuvre de psychologie criminelle », 1972
  • Edith's Diary (1977)
    Publié en français sous le titre Le Journal d’Edith, Paris, Calmann-Lévy, 1978
  • People Who Knock on the Door (1983)
    Publié en français sous le titre Ces gens qui frappent à la porte, Paris, Calmann-Lévy, 1983
  • Found in the Street (1987)
    Publié en français sous le titre Une créature de rêve, Paris, Calmann-Lévy, 1986
  • Small g: a Summer Idyll (1995)
    Publié en français sous le titre Small g : une idylle d’été, Paris, Calmann-Lévy, 1995

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Recueils originaux[modifier | modifier le code]

  • Eleven ou The Snail-Watcher and Other Stories (1970)
    Publié en français sous le titre L’Amateur d’escargots, Paris, Calmann-Lévy, 1975
  • Little Tales of Misogyny (1974)
    Publié en français sous le titre Toutes à tuer, Paris, Julliard, 1976
  • The Animal Lover's Book of Beastly Murder (1975)
    Publié en français sous le titre Le Rat de Venise et autres histoires de criminalité animale à l’intention des amis des bêtes, Paris, Calmann-Lévy, 1977
  • Slowly, Slowly in the Wind (1976)
    Publié en français sous le titre L'Épouvantail, Paris, Calmann-Lévy, 1979
  • The Black House (1981)
  • Mermaids on the Golf Course (1985)
    Publié en français sous le titre Les Sirènes du golf, Paris, Calmann-Lévy, 1984
  • Tales of Natural and Unnatural Catastrophes (1987)
    Publié en français sous le titre Catastrophes, Paris, Calmann-Lévy, 1988
  • Nothing That Meets the Eye: The Uncollected Stories (2002)
    Recueil posthume publié en français sous le titre Le Meilleur ami de l’homme et autres nouvelles, Paris, Calmann-Lévy, 2004

Recueils publiés uniquement en France[modifier | modifier le code]

  • La Proie du chat, Paris, Calmann-Lévy, 1981
  • Le Jardin des disparus, Paris, Calmann-Lévy, 1982
  • Nouvelles, Paris, Presses Pocket no 2712, coll. Les Langues pour tous, bilingue – Nouvelles vol. 1, 1987
  • Le Bestiaire : cinq nouvelles, Paris, Presses Pocket no 2717, coll. Les Langues pour tous, bilingue – Nouvelles vol. 2, 1987
  • Contes immoraux, Paris, Presses Pocket no 2726, coll. Les Langues pour tous, bilingue – Nouvelles vol. 3, 1988
  • L’Amour et la Haine : nouvelles, Paris, Presses Pocket no 3088, coll. Les Langues pour tous, bilingue – Nouvelles vol. 4, 1988
  • Les Cadavres exquis de Patricia Highsmith : nouvelles, Paris, Calmann-Lévy, 1989
  • Patricia Highsmith : nouvelles, Paris, Calmann-Lévy, hors commerce, 1995
  • On ne peut compter sur personne, Paris, Calmann-Lévy, coll. « Suspense », 1996
  • Des chats et des hommes, Paris, Calmann-Lévy, 2007

Nouvelles isolées[modifier | modifier le code]

  • The Heroine (1945)
    Publié en français sous le titre L'Héroïne, Paris, Opta, Mystère magazine no 252, février 1969 ; réédition, Paris, Opta, L'Anthologie du mystère no 21, 1976
  • You Can't Depend on Anybody (1954)
    Publié en français sous le titre On ne peut compter sur personne, Paris, Fayard, Le Saint détective magazine no 35, janvier 1958 ; réédition, Paris, Opta, Mystère magazine no 300, février 1973
  • A Mask of Innocence (1957)
  • The Perfect Alibi (1957)
    Publié en français sous le titre Alibi parfait, Paris, Opta, Mystère magazine no 122, mars 1958
  • Nightwalker (1958)
  • Man's Best Friend (1959)
  • The Thrill Seeker (1960)
    Publié en français sous le titre L’Amateur de frissons, Paris, Opta, Mystère magazine no 155, décembre 1960
  • Camera Finish (1960), aussi titré Camera Fiend
    Publié en français sous le titre Méfiez-vous des photographes, Paris, Opta, Mystère magazine no 244, mai 1968
  • The Terrapin (1962)
    Publié en français sous le titre Mort d'une tortue, Paris, Opta, Mystère magazine no 179, décembre 1962
  • The Gracious, Pleasant Life of Mrs. Afton (1963)
    Publié en français sous le titre La Vie harmonieuse de Mrs. Afton, Paris, Opta, Mystère magazine no 186, juillet 1963
  • The Great Cardhouse (1963)
  • The Snail Watcher (1964)
  • Another Bridge to Cross (1964)
    Publié en français sous le titre Un autre pont à traverser, Paris, Opta, Mystère magazine no 221, juin 1966 ; réédition, Paris, Éditions Prêt-publicité, Enquêtes policière no 4, 1973
  • The Hate Murders (1965)
    Publié en français sous le titre Jusqu'au bout de la haine, Paris, Opta, Mystère magazine no 224, septembre 1966
  • The Snails (1967)
  • The Cries of Love (1968)
  • The Empty Birdhouse (1969)
    Publié en français sous le titre Le Nichoir vide, Paris, Opta, Mystère magazine no 257, juillet 1969
  • Poised to Fly (1969)
    Publié en français sous le titre Comme un oiseau prêt à s’envoler, Paris, Opta, Mystère magazine no 269, juillet 1970
  • The Nature of the Thing (1970)
    Publié en français sous le titre La Nature des choses, Paris, Opta, Mystère magazine no 274, décembre 1970
  • Woodrow Wilson’s Necktie (1972)
    Publié en français sous le titre Triple Meurtre au Musée des Horreurs, Paris, Opta, Mystère magazine no 293, juillet 1972 ; réédition dans le recueil Histoires épouvantables, Paris, Pocket no 1724, 1979
  • Sauce for the Goose (1972)
  • Variations on a Game (1973)
    Publié en français sous le titre Thème et Variations, Paris, Opta, Alfred Hitchcock magazine no 145, juin 1973
  • The Baby Spoon (1973)
    Publié en français sous le titre Une cuillère de bébé, Paris, Opta, Mystère magazine no 308, octobre 1973
  • Who Dies, Who Lives? (1973)
    Publié en français sous le titre Le Mort vivant, Paris, Opta, Mystère magazine no 310, décembre 1973
  • Day of Reckoning (1974)
    Publié en français sous le titre Jour d’expiation, Paris, Opta, Mystère Magazine no 323, janvier 1975
  • The Man Who Wrote Books in His Head (1974)
    Publié en français sous le titre L’Homme qui écrivait des livres dans sa tête, dans le recueil Galaxies intérieures 2, Denoël, coll. « Présence du futur » no 271, 1979
  • The Tale of Djemal (1975)
    Publié en français sous le titre Djemal, Paris, Opta, Mystère magazine no 339, mai 1976
  • The Pond (1976)
    Publié en français sous le titre La Mare, Paris, Opta, Mystère magazine no 338, avril 1976
  • Something You Have to Live With (1976)
  • Slowly, Slowly in the Wind (1976)
    Publié en français sous le titre L'Épouvantail, Paris, Femme pratique no 254, 1979
  • When in Rome (1978)
  • Things Had Gone Badly (1980)
    Publié en français sous le titre Les choses avaient mal tourné, Paris, Polar hors-série no 2, mars 1981
  • Under a Dark Angel’s Eye (1981)
  • Suspect (1988)
  • A Long Walk from Hell (1988)
    Publié en français sous le titre La Longue Marche hors de l’Enfer, dans Le Nouvel Observateur, 1988
  • A Safety in Numbers (1990)
  • Summer Doldrums (1994)

Anthologie[modifier | modifier le code]

  • Patricia Highsmith: Selected Novels and Short Stories (2010)

Essai[modifier | modifier le code]

  • Plotting and Writing Suspense fiction (1981)
    Publié en français sous le titre L'Art du suspense : mode d'emploi, 1987

Littérature pour enfants[modifier | modifier le code]

  • Miranda the Panda is on the Veranda (1958), écrit en collaboration avec Doris Sanders

Œuvres réunies en volumes[modifier | modifier le code]

  • Œuvres / Patricia Highsmith, Paris, Robert Laffont, coll. Bouquins ; vol. 1, 1991 ; vol. 2, 1992
  • Dernières Nouvelles du crime, Paris, Robert Laffont, coll. Bouquins, 1994

Adaptations[modifier | modifier le code]

Scénarios[modifier | modifier le code]

  • Plein Soleil, Paris, L’Avant-Scène Cinéma no 261, février 1981
  • L'Inconnu du Nord-Express, Paris, L’Avant-Scène Cinéma no 297-298, décembre 1982
  • Le Talentueux Monsieur Ripley, Paris, L’Avant-Scène Cinéma no 491, mars 2000

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Polar no 5 (Rivages, 1992)
  • Andrew Wilson : Beautiful Shadow : A Life of Patricia Highsmith (2004)
  • Marijane Meaker : Highsmith : Un amour des années cinquante (2005)
  • Joan Schenkar : The Talented Miss Highsmith : The Secret Life and Serious Art of Patricia Highsmith (2009)
  • François Rivière, Un long et merveilleux suicide : regard sur Patricia Highsmith. Paris : Calmann-Lévy, 2003, 263 p. ISBN 2-7021-3369-X

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Site du prix.
  2. François Rivière, Un long et merveilleux suicide : Regard sur Patricia Highsmith, Calmann-Lévy,‎ , 266 p. (ISBN 9782702148280, lire en ligne).
  3. Añó, Núria (2014). "Carol, Claire Morgan versus Patricia Highsmith." Aux: L'Ull crític nº 17-18, UdL, p. 267-279.
  4. a, b et c Nomination au prix du meilleur premier roman des prix Edgar-Allan-Poe de l'association Mystery Writers of America.
  5. Le fonds Patricia Highsmith aux Archives littéraires suisses.
  6. http://www.editions-calmann-levy.com/Calmann_Levy/_FindAuteurServlet?TXT_LANGUE=francais&VALIDER=ok&TXT_AUTEUR=Highsmith

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :