John D. MacDonald

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir MacDonald.
John D. MacDonald
Nom de naissance John Dann MacDonald
Naissance
Sharon, Pennsylvanie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 70 ans)
Milwaukee, Wisconsin, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Distinctions
Mystery Writers of America 1972
The Top 100 Crime Novels of All Time
Grand prix de littérature policière 1964
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres

Œuvres principales

  • The Executioners (Cape Fear) (1958)
  • Nightmare in Pink (1964)
  • The Dreadful Lemon Sky (1974)

John Dann MacDonald ( à Sharon, Pennsylvanie - ) est un écrivain américain célèbre pour ses romans policiers et son détective Travis McGee. Il a également publié plusieurs romans de science-fiction.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Sharon, Pennsylvanie, dans une famille d'industriels, il s'inscrit à la Wharton School de l'Université de Pennsylvanie qu'il abandonne en cours de deuxième année pour des petits boulots à New York. Il suit des cours de direction d'entreprise à l'Université de Syracuse et y rencontre Dorothy Prentiss qu'il épouse en 1937. L'année suivante, il est diplômé en sciences de Syracuse et, en 1939, il décroche un MBA à l'Université Harvard.

En 1940, MacDonald entre dans l'armée américaine et finit à l'OSS en Extrême-Orient pendant la Seconde Guerre mondiale. Il amorce sa carrière littéraire en 1945 quand il adresse une nouvelle à sa femme, qui la fait parvenir à un magazine. Il devient un auteur prolifique et touche à plusieurs genres bien que l'essentiel de sa production soit consacré au roman noir et au thriller.

Dans les années 1960, il crée Travis McGee, un aventurier séduisant et musclé qui revient dans une vingtaine de titres. À la fois détective, espion, cambrioleur et tombeur de femmes, ce personnage émet plus d'une critique à l'endroit de la société américaine contemporaine : corruption des politiciens, pollution industrielle, racisme endémique, omniprésence de la publicité. Il est parfois secondé dans ses entreprises par ami Meyer, un économiste à la retraite qui occupe ses temps libres de sa passion pour les échecs.

D'après Stephen King, c'est « le grand artiste de notre époque, un conteur fascinant. »[1]

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série Travis McGee[modifier | modifier le code]

  • The Deep Blue Good-by (1964)
  • Nightmare in Pink (1964)
  • A Purple Place for Dying (1964)
    Publié en français sous le titre Deuil en violet, Paris, Presses de la Cité, coll. « Mystère » 3e série no 37, 1969 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Pulp serie » no 14, 1999
  • The Quick Red Fox (1964)
  • A Deadly Shade of Gold (1965)
  • Bright Orange for the Shroud (1965)
  • Darker than Amber (1966)
    Publié en français sous le titre Le Temps des noyeurs, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1170, 1967
  • One Fearful Yellow Eye (1966)
    Publié en français sous le titre L'Œil jaune de la peur, Paris, Presses de la Cité, coll. « Mystère » 3e série no 27, 1969
  • Pale Gray for Guilt (1968)
  • The Girl in the Plain Brown Wrapper (1968)
    Publié en français sous le titre Deuil en marron, Paris, Presses de la Cité, coll. « Mystère » 3e série no 58, 1970 ; réédition, Paris, Presses de la Cité, coll. « Punch » 1re série no 136, 1972
  • The Long Lavender Look (1970)
    Publié en français sous le titre Micmac à Miami, Paris, Presses de la Cité, coll. « Mystère » 3e série no 155, 1971 ; réédition, Paris, Presses de la Cité, coll. « Punch » 1re série no 86, 1971 ; réédition, Paris, Presses de la Cité, coll. « Les Classiques du roman policier » no 30, 1983
  • A Tan and Sandy Silence (1971)
  • Dress Her in Indigo (1971)
  • The Scarlet Ruse (1973)
    Publié en français sous le titre Piège sans fond, Paris, Presses de la Cité, coll. « Punch » 2e série no 25, 1974 ; Paris, Presses de la Cité, coll. « Punch » 3e série, no 26, 1974
  • The Turquoise Lament (1973)
    Publié en français sous le titre Sois belle et tue-toi, Paris, Presses de la Cité, coll. « Punch » 2e série no 34, 1974 ; Paris, Presses de la Cité, coll. « Punch » 3e série, no 27, 1974
  • The Dreadful Lemon Sky (1974)
  • The Empty Copper Sea (1978)
  • The Green Ripper (1979)
  • Free Fall in Crimson (1981)
    Publié en français sous le titre Chauds les ballons !, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1898, 1982
  • Cinnamon Skin (1982)
    Publié en français sous le titre La mariée est trop morte, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1904, 1983
  • The Lonely Silver Rain (1984)

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • 1950 : The Brass Cupcake
    Publié en français sous le titre La Foire d'empoigne, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 97, 1951 ; réédition, Paris, Gallimard, coll. « La Poche noire » no 131, 1970 ; réédition, Paris, Gallimard, coll. « Carré noir » no 147, 1973
  • 1951 : Murder for the Bride
    Publié en français sous le titre Meurtre pour la mariée, Paris, Presses de la Cité, coll. « Un mystère » no 249, 1956
  • 1951 : Judge Me Not
    Publié en français sous le titre Dans les plumes, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 146, 1952 ; réédition, Paris, Gallimard, coll. « La Poche noire » no 168, 1971 ; réédition, Paris, Gallimard, coll. « Carré noir » no 381, 1981
  • 1951 : Weep for Me
  • 1952 : The Damned
  • 1952 : Ballroom of the Skies
  • 1953 : Cancel All Our Vows
  • 1953 : The Neon Jungle
  • 1953 : Dead Low Tide
    Publié en français sous le titre Marée fraîche, Paris, Presses de la Cité, coll. « Un mystère » no 241, 1955 (signé par erreur J.R. MacDonald) ; réédition sous le titre Marée basse dans Polars, les années cinquante, vol. 4, Paris, Omnibus, 1998
  • 1954 : Area of Suspicion
  • 1954 : Contrary Pleasure
  • 1954 : All These Condemned
  • 1954 : You Live Once
    Publié en français sous le titre Échec aux dames, Paris, Presses de la Cité, coll. « Un mystère » no 323, 1957 ; réédition, Paris, Presses de la Cité, coll. « Les Classiques du roman policier » no 15, 1980
    Publié en français dans une autre traduction sous le titre L'Encadré, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1364, 1970
  • 1955 : April Evil
    Publié en français sous le titre Une part du gâteau, Paris, Presses de la Cité, coll. « Un mystère » no 312, 1956
  • 1955 : Cry Hard, Cry Fast
  • 1956 : Border Town Girl
  • 1956 : Murder in the Wind
  • 1957 : A Man of Affairs
  • 1957 : The Price of Murder
    Publié en français sous le titre Le crime présente la note, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1526, 1972
  • 1957 : Death Trap
    Publié en français sous le titre Midi sonné, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 395, 1954
  • 1957 : The Empty Trap
    Publié en français sous le titre Vendetta Palace, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 478, 1959 ; réédition, Paris, Gallimard, coll. « Carré noir » no 525, 1984
  • 1958 : A Bullet for Cinderella
    Publié en français sous le titre Une valda pour Cendrillon, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 488, 1959 ; réédition, Paris, Gallimard, coll. « Carré noir » no 530, 1984
  • 1958 : The Executioners ou Cape Fear
    Publié en français sous le titre Un monstre à abattre, Paris, Presses de la Cité, coll. « Haute Tension », no 4, 1963 ; réédition sous le titre Les Nerfs à vif (Cape Fear), Paris, Presses Pocket no 3978, 1992
  • 1958 : Soft Touch
    Publié en français sous le titre Bonne Pâte, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1352, 1970 ; réédition, Paris, Gallimard, coll. « Carré noir » no 557, 1985
  • 1958 : Clemmie
  • 1958 : The Deceivers
  • 1958 : Deadly Welcome
  • 1959 : The Beach Girls
  • 1959 : Please Write for Details
  • 1959 : The Crossroads
  • 1960 : Slam the Big Door
  • 1960 : The End of the Night
    Publié en français sous le titre Les Énergumènes, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 698, 1962 ; réédition, Paris, Gallimard, coll. « La Poche noire » no 99, 1969 ; réédition, Paris, Gallimard, coll. « Carré noir » no 344, 1980
  • 1960 : The Only Girl in the Game
  • 1961 : Where is Janice Gantry?
    Publié en français sous le titre Janice ne répond plus, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1337, 1970
  • 1961 : One Monday We Killed Them All
  • 1962 : A Flash of Green
  • 1962 : A Key to the Suite
    Publié en français sous le titre La Tête sur le billot, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 800, 1963 ; réédition, Paris, Gallimard, coll. « Carré noir » no 547, 1985
  • 1963 : The Girl, The Gold Watch and Everything
    Publié en français sous le titre Strip-tilt, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 833, 1964 ; réédition, Paris, Gallimard, coll. « Carré noir » no 534, 1985 ; réédition, Paris, Gallimard, coll. « Folio » no 1980, 1988 ; réédition, Paris, Gallimard, coll. « Folio policier » no 266, 2002
  • 1963 : The Drowner
    Publié en français sous le titre Le Bouillon rédempteur, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 855, 1964
  • 1963 : I Could Go On Singing
  • 1963 : On The Run
    Publié en français sous le titre La Tête promise, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 879, 1964
  • 1966 : The Last One Left
    Publié en français sous le titre Maîtresse à bord, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1190, 1968 ; réédition, Paris, Gallimard, coll. « Carré noir » no 552, 1985
  • 1968 : No Deadly Drug
  • 1977 : Condominium
  • 1984 : One More Sunday
  • 1987 : Barrier Island
    Publié en français sous le titre Le Combat pour l'île, Paris, Rivages & Payot, coll. « Rivages/Noir » no 51, 1988

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • End of the Tiger and Other Stories (1966)
  • S*E*V*E*N (1971)
  • The Good Old Stuff (1982)
    Publié en français sous le titre Réponse mortelle, Paris, Rivages & Payot, coll. « Rivages/Noir » no 21, 1987
  • The Good Old Stuff, 2 (1982)
    Publié en français sous le titre Un temps pour mourir, Paris, Rivages & Payot, coll. « Rivages/Noir » no 29, 1987
  • More Good Old Stuff (1983)
    Publié en français sous le titre Un cadavre dans ses rêves, Paris, Rivages & Payot, coll. « Rivages/Noir » no 45, 1988
  • More Good Old Stuff, 2 (1983)
    Publié en français sous le titre L'Héritage de la haine Paris, Rivages & Payot, coll. « Rivages/Noir » no 74, 1989

Nouvelle isolée[modifier | modifier le code]

Textes de science-fiction[modifier | modifier le code]

  • The First One (1950)
  • Wine of the Dreamers (1950)
    Publié en français sous le titre Le Vin des rêveurs, Paris, Opta, coll. « CLA » no 57, 1975 ; réédition, Paris, LGF, coll. « Le Livre de poche » no 7065, 1981
  • Half past Eternity (1950) , en collaboration avec Damon Knight
    Publié en français sous le titre Éternité et demi, Paris, Denoël, coll. « Étoile Double » no 2, 1984
  • Ballroom of the Skies (1951), court roman
    Publié en français sous le titre Le Bal du cosmos, Paris, Opta, coll. « CLA » no 57, 1975 ; réédition, Paris, J'ai lu no 1162, 1981
  • Other Times, Other Worlds (1978), recueil de nouvelles

Filmographie[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

  • 1950 : Lights Out (série télévisée)|Lights Out (série tv) saison 2 épisode 41 "A Child Is Crying"
  • 1951 : Out There, (série tv) saison 1 épisode 5 "Susceptibility"
  • 1952 : Tales of Tomorrow (série tv) saison 1 épisode 31 "A Child Is Crying"
  • 1962 : Suspicion (The Alfred Hitchcock Hour ): "Hangover", saison 1, épisode 12, diffusé le 6 décembre 1962. (Épisode diffusé en France en 1965.)
  • 1971 : Linda (tv) de Jack Smight
  • 1980 : Condominium de Sidney Hayers
  • 1981 : The Girl, the Gold Watch & Dynamite de Hy Averback
  • 1983 : Travis McGee, téléfilm d'Andrew V. McLaglen
  • 1984 : A Flash of Green de Victor Nunez
  • 1985 : Tales from the Darkside (série tv) saison 2 épisode 3 "Ring Around the Redhead"

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Stephen King, On Writing, (Hodder and Stoughton, 2000)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :