Martha Albrand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Albrand.
Martha Albrand
Nom de naissance Heidi Huberta Freybe
Alias
Katrin Holland, Christine Lambert
Naissance ou 1914
Rostock, Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Décès
New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain, allemand
Genres

Martha Albrand, née Heidi Huberta Freybe le ou 1914[1] à Rostock dans l'Empire allemand et morte le à New York, est une femme de lettres américaine d’origine allemande, auteure de roman policier. Ses premiers romans sont signés Katrin Holland.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née dans une famille aisée, elle fréquente les meilleures écoles françaises et italiennes avant de parcourir le Moyen-Orient. Elle quitte l'Allemagne nazie pour la Grande-Bretagne puis, en 1937, les États-Unis. Elle devient citoyenne américaine en 1938.

De 1930 à 1939, elle écrit en allemand plusieurs romans, dont en 1938 Carlotta Torresani qui devient un best-seller. En 1942, elle écrit en anglais No Surrender, histoire romancée du mouvement clandestin allemand. Ce roman est perçu par le public comme un suspense. Elle décide alors de continuer dans ce genre littéraire. En 1948, elle publie Les morts ne parlent plus (After Midnight) qui obtient en 1950 le grand prix de littérature policière. L'atmosphère de ce roman « n'est pas sans rappeler les livres de Patricia Highsmith », selon Michel Amelin [2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans signés Katrin Holland[modifier | modifier le code]

  • Man spricht über Jacqueline, 1926
  • Wie macht man das nur ???, 1930
  • Unterwegs zu Alexander : Ein Liebesroman, 1932
  • Die silberne Wolke : Ein Roman aus unserer Zeit, 1933
  • Babett auf Gottes Gnaden, 1934
  • Das Mädchen, das niemand mochte, 1935
  • Das Frauenhaus, 1935
  • Carlotta Torresani, 1938
  • Einsamer Himmel, 1938
  • Vierzehn Tage mit Edita, 1939
  • Helene, 1940
  • The Obsession of Emmet Booth, 1957

Romans signés Martha Albrand[modifier | modifier le code]

  • No Surrender, 1942
  • Without Orders, 1943
  • Endure No Longer, 1944
  • None Shall Know, 1945
  • Remembered Anger, 1946
  • After Midnight, 1948
  • Whispering Hill, 1947
  • Wait for the Dawn, 1950
  • Desperate Moment, 1951
  • The Hunted Woman, 1953
    • Traqués dans la nuit, trad. de Roger W. Allard, Verviers, Belgique, Éditions Marabout no 147, 1958, 214 p. no 147 (notice BnF no FRBNF31707773)
  • Nightmare in Copenhagen, 1954
  • The Mask of Alexander, 1955
    • Le Masque d’Alexandre, Verviers, Belgique, Éditions Marabout no 177,, 1956, 211 p. no 147 (notice BnF no FRBNF31707771)
  • The Story That Could Not Be Told, 1956 (autre titre The Linden)
  • A Day in Monte Carlo, 1959
  • Meet Me Tonight, 1960 (autre titre Return to Terror)
  • A Call from Austria, 1963
  • The Door fell Shut, 1966
  • Rhine Replica, 1969
  • Manhattan North, 1971
  • Zurich/AZ 900, 1974
  • A Taste of Terror, 1976
  • Intermission, 1978 (autre titre Final Encore)

Roman signé Christine Lambert[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Dictionnaire des littératures policières et d'autres sources indiquent 1914, Wikipédia en allemand indique 1910
  2. Dictionnaire des littératures policières volume 1(notice Martha Albrand)

Liens externes[modifier | modifier le code]