Marc Brandel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brandel.
Marc Brandel
Nom de naissance Marcus Beresford
Naissance
Londres, Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Décès (à 75 ans)
Santa Monica, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais britannique
Genres

Marc Brandel, né le à Londres[1],[2], en Angleterre, et mort le à Santa Monica, en Californie, aux États-Unis, est un écrivain et scénariste britannique, auteur de roman policier et de roman d'horreur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait des études au St Catharine's College et au Westminster College, Cambridge (en). Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est dans la marine marchande. Il est président de la Dover Film Production.

En 1945, il publie son premier roman, Rain Before Seven. En 1954, il fait paraître Ça va chauffer (The Time of the Fire) qui est, selon François Guérif, « un excellent roman qui fustige les tares de l'Amérique d’après-guerre : bourgeoisie réactionnaire, immobilisme des notables, immigration ouvrière, ghettos des classes pauvres, racisme, refoulement sexuel, fanatisme religieux »[3].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Rain Before Seven (1945)
  • The Rod and the Staff (1947)
  • The Barriers Between (1949)
  • The Choice (1950)
  • The Time of the Fire (1954)
    Publié en français sous le titre Ça va chauffer, traduit par Igor B. Maslowski, Paris, Presses de la Cité, coll. « Un mystère » no 254, 1956
  • The Man Who Liked Women (1972)
  • Survivor (1976)
  • The Lizard's Tail (1979)
    Publié en français sous le titre La Queue du lézard, traduit par Théo Carlier, Paris, Éditions Seghers, coll. « Les Fenêtres de la nuit », 1981 (ISBN 2-221-00699-2)
  • Murder in the Family (1985)
  • A Life of Her Own (1985)

Littérature d’enfance et de jeunesse[modifier | modifier le code]

  • The Mine of Lost Days (1974)

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • The Quarry (1952)
  • Cast the First Shadow (1953)
  • Law-Abiding (1953)
  • The Man in the Cellar (1954)
  • And the Pick Pocket Wore Gloves (1954)
  • Scheme to Defraud (1954)
  • Murder Suspect (1955)
  • It Could Happen To Anyone (1955), aussi titré The Hasty Act
    Publié en français sous le titre Une solution trop expéditive, Paris, Opta, Mystère magazine no 126, juillet 1958 ; réédition, Enquêtes policières no 5, 1973

Filmographie[modifier | modifier le code]

Adaptation[modifier | modifier le code]

Histoire pour le cinéma[modifier | modifier le code]

Scénario pour le cinéma[modifier | modifier le code]

Marc Brandel a également écrit quarante-cinq scénarios pour différentes séries télévisées et téléfilms américains.

Sources[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie
  2. Le Dictionnaire des littératures policières l'indique comme américain né au Mississippi, Wikipédia germanophone l'indique comme britannique
  3. Dictionnaire des littératures policières, volume 1, p. 290.
  4. Selon IMDB et l'AFI, il s'agit d'un film italien, mais, selon le BFI, c'est un film italo-américain

Liens externes[modifier | modifier le code]