Suzanne Blanc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blanc (homonymie).
Suzanne Blanc
Alias
Susan Blanc
Naissance 1915
Massachusetts, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 1999
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres

Suzanne Blanc[1], née au Massachusetts en 1915 et morte en 1999, est une femme de lettres américaine, auteure de roman policier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle naît dans une famille juive d'origine russe. Son père, un pharmacien, né Neil Belensky, change son nom quand il émigre aux États-Unis. Sa mère, Elsie Terry Blanc, écrivait en Russie des livres pour une coopérative agricole.

En 1961, Suzanne Blanc publie son premier roman Feu vert pour la mort (The Green Stone), premier volet d’une trilogie mettant en scène Miguel Menendes, un inspecteur hispano-américain. Ce roman est récompensé du prix Edgar-Allan-Poe 1962 du meilleur premier roman d'un auteur américain et du grand prix de littérature policière 1962. Cas unique, il est nommé dans deux catégories du prix Edgar-Allan-Poe, celle dont il est lauréat et celle du meilleur roman. Pour la traduction française, son nom est anglicisé en Susan Blanc[2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série Miguel Menendes[modifier | modifier le code]

  • The Green Stone (1961)
    Publié en français sous le titre Feu vert pour la mort, Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 605, 1962
  • The Yellow Villa (1965)
  • The Rose Window (1967)

Autre roman[modifier | modifier le code]

  • The Sea Troll (1969)

Nouvelle[modifier | modifier le code]

  • The Hump in the Basement
    Publié en français sous le titre Une bosse de trop, Paris, Opta, Mystère magazine no 270, août 1970

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Son œuvre traduite en français est signée Susan Blanc

Liens externes[modifier | modifier le code]