Musée d'Évreux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Musée d'Évreux
Evreux 1 2006 021.jpg

Le musée d'Évreux, ancien évêché

Informations générales
Dirigeant
Florence Calame-Levert
François Bridey
Site web
Collections
Collections
Bâtiment
Protection
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Ancien Évêché
6 rue Charles-Corbeau
27000 Évreux
Coordonnées
Localisation sur la carte de Normandie
voir sur la carte de Normandie
Red pog.svg
Localisation sur la carte de l’Eure
voir sur la carte de l’Eure
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le musée d'Évreux (ou musée de l'ancien évêché) a ouvert dans les années 1960. Il occupe l'ancien palais épiscopal d'Évreux, édifice de la fin du XVe siècle relié à la cathédrale Notre-Dame par un cloître. Il a le label musée de France. Il abrite environ 1 500 m2 de salles d'exposition sur quatre niveaux et abrite périodiquement des expositions temporaires. Le quatrième niveau du musée, au sous-sol, est créé en 1985 et a mis au jour les fondations du rempart gallo-romain, visible de la salle d'exposition. Cette salle est consacrée à la Préhistoire et à l'Antiquité.

L'ancien palais épiscopal et ses dépendances font l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par arrêté du 23 octobre 1907[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le palais épiscopal est construit au début au XVe siècle sur l'enceinte romaine de la ville sur directives de Raoul du Fou, évêque en titre. Le musée en lui-même est installé d'abord dans ce qui est la Maison des arts Solange-Baudoux, puis est transféré dans l'ancien palais en 1961. Alphonse Chassant (1808-1907), paléographe [2], en a été l'un des conservateurs.

Collection[modifier | modifier le code]

Collection archéologique[modifier | modifier le code]

Statue de Jupiter (Jupiter Stator).

La salle archéologique présente les découvertes de la région, de la Préhistoire à la période gallo-romaine. La statue en bronze de Jupiter Stator, provenant du site de Gisacum, constitue l'une des plus belles pièces de la collection.

Art médiéval et moderne[modifier | modifier le code]

Plusieurs salles sont consacrées au Moyen Âge (mitre de Jean de Marigny, anneau épiscopal de Jean de La Cour d'Aubergenville, statues). Plusieurs tapisseries d'Aubusson (XIVe siècle) sont également exposées.

Peinture[modifier | modifier le code]

Le premier étage rassemble des œuvres des XVIIe et XVIIIe siècles ainsi qu’une belle série de montres anciennes. Le deuxième étage est consacré à la peinture et la sculpture du XIXe siècle (Flandrin, Boudin, Rodin, Gérôme),

XVIIe et XVIIIe siècles[modifier | modifier le code]

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

XXe siècle[modifier | modifier le code]

Collections temporaires (sélection)[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Du sol au plafond – Carte blanche à Pierre Célice,
  • 2011 : Intégration géométrique
  • 2016 : Bijoux d'Elsa Triollet

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Évêché et ses dépendances », notice no PA00099405, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Éléments biographiques d'Alphonse Chassant sur BnF.fr [1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :