Loretta Lynch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lynch.
Loretta Lynch
Portrait officiel de Loretta Lynch, en 2015.
Portrait officiel de Loretta Lynch, en 2015.
Fonctions
83e procureure générale des États-Unis

(1 an, 8 mois et 24 jours)
Président Barack Obama
Gouvernement Administration Obama
Prédécesseur Eric Holder
Successeur Sally Yates (intérim)
Jeff Sessions
Biographie
Nom de naissance Loretta Elizabeth Lynch
Date de naissance (58 ans)
Lieu de naissance Greensboro (Caroline du Nord, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Diplômée de Université Harvard

Loretta Lynch
Procureurs généraux des États-Unis

Loretta Elizabeth Lynch, née le à Greensboro, est une magistrate et femme politique américaine. Membre du Parti démocrate, elle est procureure général (Attorney General) de 2015 à 2017 dans l'administration du président Barack Obama.

Biographie[modifier | modifier le code]

Juriste formée à l'université Harvard, elle exerce à New York. Elle devient procureure fédérale en 1990 et est nommée par Bill Clinton présidente de la cour du district est de l'État de New York le . Elle démissionne le pour intégrer le Tribunal pénal international pour le Rwanda en Tanzanie sous la présidence républicaine de George W. Bush. Elle revient à la présidence de la cour du district est de New York entre le et le , à nouveau nommée à cette fonction, par Barack Obama.

Le , elle est choisie par le président Obama pour remplacer Eric Holder, démissionnaire sur fond d'accusations de corruption, au poste de procureur général des États-Unis[1]. Confirmée par le Sénat le par 56 voix contre 43[2], elle devient la seconde femme à occuper ce poste de ministre de la Justice, après Janet Reno, en fonction de 1993 à 2001. Elle prête serment le suivant, devant le vice-président Joe Biden[3]. Son mandat est marqué par l'affaire de corruption à la FIFA, dévoilée par le FBI ; Lynch annonce plusieurs arrestations et inculpations en accord avec les lois d'extradition suisses. Au cours de la campagne présidentielle américaine, Donald Trump et d'autres républicains critiquent vigoureusement une rencontre entre Loretta Lynch et l'ancien président Bill Clinton, alors que la justice enquête sur l'utilisation par Hillary Clinton d'une adresse électronique privée et d'un serveur internet personnel pour des messages liés à sa fonction[4].

Elle quitte le cabinet des États-Unis lorsque la présidence de Barack Obama prend fin, le .

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]