Loretta Lynch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lynch.

Loretta Lynch
Illustration.
Portrait officiel de Loretta Lynch (2015).
Fonctions
83e procureur général des États-Unis

(1 an, 8 mois et 24 jours)
Président Barack Obama
Gouvernement Administration Obama
Prédécesseur Eric Holder
Successeur Sally Yates (intérim)
Dana Boente (en) (intérim)
Jeff Sessions
Procureur des États-Unis
pour le district est de New York

(4 ans, 11 mois et 19 jours)
Président Barack Obama
Prédécesseur Benton J. Campbell
Successeur Robert Capers

(1 an et 11 mois)
Président Bill Clinton
George W. Bush
Prédécesseur Zachary W. Carter
Successeur Roslynn R. Mauskopf
Biographie
Nom de naissance Loretta Elizabeth Lynch
Date de naissance (59 ans)
Lieu de naissance Greensboro (Caroline du Nord, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Diplômée de Université Harvard

Loretta Lynch
Procureurs généraux des États-Unis

Loretta Lynch (prononcé en anglais : [lɔːɹˈɛtə lˈɪntʃ ]), née le à Greensboro, est une magistrate et femme politique américaine, procureur général des États-Unis de 2015 à 2017 durant la présidence de Barack Obama. Elle est membre du Parti démocrate.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Juriste formée à l'université Harvard, elle exerce dans le privé à New York[1]. Elle devient membre de l'équipe du procureur des États-Unis pour le district est de New York en 1990, gérant notamment les affaires liées à la violence et aux drogues. De 1994 à 1998, elle dirige le bureau de Long Island ; elle est l'adjointe principale du procureur entre 1998 et 1999, basée à Brooklyn. Elle est nommée par Bill Clinton procureur des États-Unis pour le district est de New York en 1999.

Elle démissionne en 2001 pour intégrer le Tribunal pénal international pour le Rwanda en Tanzanie sous la présidence républicaine de George W. Bush[2]. De 2003 à 2005, elle est également membre du conseil de la Federal Reserve Bank of New York. Elle retrouve la fonction de procureur des États-Unis pour le district est de New York de 2010 à 2015, nommée par le président Barack Obama[1].

Procureur général des États-Unis[modifier | modifier le code]

Lynch s'exprimant au Royal Institute of International Affairs, à Londres (2015).

Le , le président Obama annonce officiellement qu'il choisit Lynch pour remplacer Eric Holder, démissionnaire sur fond d'accusations de corruption, au poste de procureur général des États-Unis[3]. Confirmée par le Sénat des États-Unis le par 56 voix contre 43[4], elle devient la seconde femme à occuper la fonction après Janet Reno, de 1993 à 2001. Elle prête serment le suivant devant le vice-président Joe Biden, soit plus de quatre mois après l'annonce de sa nomination, un retard que les démocrates accusent d'être un obstructionnisme républicain[5].

Loretta Lynch et Ard van der Steur, ministre néerlandais de la Justice, en 2016 à Amsterdam.
Lynch avec le Premier ministre indien Narendra Modi à Washington, D.C. (2016).

Son mandat est notamment marqué par l'affaire de corruption à la FIFA, dévoilée par le Federal Bureau of Investigation (FBI) ; Lynch annonce plusieurs arrestations et inculpations en accord avec les lois d'extradition suisses. Au cours de la campagne pour l'élection présidentielle américaine de 2016, Donald Trump et d'autres républicains critiquent vigoureusement une rencontre entre Loretta Lynch et l'ancien président Bill Clinton, alors que la des fonctionnaires de justice fédérale enquêtent sur l'utilisation par Hillary Clinton d'une adresse électronique privée et d'un serveur internet personnel pour des messages liés à sa fonction[6].

Son nom est mentionné dans la presse pour une éventuelle nomination à la Cour suprême des États-Unis suite à la mort du juge Antonin Scalia le . Le suivant, un porte-parole du département de la Justice indique que Lynch fait parvenir à la Maison-Blanche une demande visant à retirer son nom des cercles de discussion.

Le , elle annonce que le département requiert la peine de mort contre Dylann Roof, auteur de la fusillade de l'église de Charleston. Après la fusillade du 12 juin 2016 à Orlando, elle ordonne l'octroi d'un million de dollars à un fonds soutenant l'investigation. En octobre 2016, Lynch révoque les agents du FBI et procureurs fédéraux enquêtant sur la mort de Eric Garner, les remplaçant sur l'affaire par des fonctionnaires basés en dehors de New York. Elle quitte le cabinet des États-Unis lorsque la présidence de Barack Obama prend fin, le .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Julie Hirschfeld Davis et Matt Apuzzo, « Loretta Lynch, Federal Prosecutor, Will Be Nominated for Attorney General », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 4 mars 2018)
  2. (en) Stephanie Clifford, « Loretta Lynch, a Nominee for Attorney General, Is Praised for Substance, Not Flash », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 4 mars 2018)
  3. « Obama nomme une femme noire à la Justice », Le Figaro, .
  4. « États-Unis: Loretta Lynch, première femme noire à diriger la Justice », Libération, .
  5. « États-Unis: Loretta Lynch prête serment comme première ministre noire de la Justice », 20 minutes, .
  6. « Reince Priebus a demandé au FBI de contester les reportages sur la Russie », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le 31 mars 2017).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à la vie publique : C-SPANVoir et modifier les données sur Wikidata