Merrick Garland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Merrick Garland
Illustration.
Portrait officiel de Merrick Garland (2021).
Fonctions
86e procureur général des États-Unis
En fonction depuis le
(1 an, 4 mois et 29 jours)
Président Joe Biden
Gouvernement Administration Biden
Prédécesseur Jeffrey A. Rosen (intérim)
William P. Barr
Juge à la cour d'appel des États-Unis pour le circuit du district de Columbia

(23 ans, 11 mois et 19 jours)
Prédécesseur Abner Mikva
Successeur Ketanji Brown Jackson
Biographie
Nom de naissance Merrick Brian Garland
Date de naissance (69 ans)
Lieu de naissance Chicago (Illinois, États-Unis)
Nationalité Américain
Diplômé de Faculté de droit de Harvard
Religion Judaïsme

Signature de Merrick Garland

Merrick Garland
Sceau du département de la Justice.
Procureur général des États-Unis

Merrick Brian Garland, né le à Chicago, est un juge fédéral américain, en poste à la cour d'appel des États-Unis pour le circuit du district de Columbia depuis 1997. Il est président de l'instance de 2013 à 2020.

Il est procureur général des États-Unis depuis le dans l'administration du démocrate Joe Biden.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille juive pratiquant le judaïsme massorti, il a été diplômé valedictorian (premier de promotion) du Harvard College et est docteur en droit de la Harvard Law School, mention magna cum laude. Comme procureur, il joue un rôle central dans les affaires de l'attentat d'Oklahoma City et de Unabomber[1].

Cela conduit le président Bill Clinton à le nommer en 1997 membre de la cour d'appel des États-Unis pour le circuit du district de Columbia. En 2013, il en prend la tête[1].

Le , Barack Obama propose sa nomination au poste de juge de la Cour suprême pour remplacer Antonin Scalia, décédé en , sous réserve d'un avis favorable du Sénat[2]. Il est politiquement considéré comme centriste[3]. Cependant, la majorité républicaine du Sénat refuse de l'auditionner en cette année d'élection présidentielle. Les républicains espèrent en effet la victoire d'un républicain qui nommerait un juge plus conservateur[1].

En , Merrick Garland retrouve la cour d'appel pour le circuit du district de Columbia. Si, depuis sa nomination par Barack Obama, il s'était mis en retrait de la cour sur la plupart de ses dossiers, la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle anéantit ses chances de siéger à la Cour suprême[4],[5]. Le , Donald Trump choisit Neil Gorsuch pour remplacer Antonin Scalia[6].

Le 6 janvier 2021, le président élu Joe Biden choisit Merrick Garland pour occuper le poste de procureur général des États-Unis dans sa future administration. Le 10 mars 2021, cette nomination est approuvée par le Sénat par 70 voix pour et 30 contre[7]. Il entre en fonction le lendemain[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Gilles Paris, « Joe Biden choisit Merrick Garland pour restaurer l’image de la justice », sur Le Monde, (consulté le ).
  2. (en) Michael D. Shear et Gardiner Harris, « Obama Chooses Merrick Garland for Supreme Court », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le ).
  3. (en) Jessica Gresko, « Merrick Garland Has Begun This Road Before », sur US News & World Report, (consulté le ).
  4. (en) Josh Gerstein, « Supreme Court nominee Merrick Garland to return to hearing appeals court cases », sur politico.com, (consulté le ).
  5. (en) Cristian Farias, « Merrick Garland’s Supreme Court Nomination Just Died With The Old Congress », sur huffingtonpost.com, (consulté le ).
  6. « Cour suprême américaine : Donald Trump la rend encore plus conservatrice », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  7. « Le Sénat américain confirme la nomination de Merrick Garland comme procureur général », Radio-Canada,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. (en) « WATCH: Merrick Garland takes oath as U.S. Attorney General », sur PBS, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]