Sally Jewell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jewell.
Sally Jewell
Portrait officiel de Sally Jewell, en 2013.
Portrait officiel de Sally Jewell, en 2013.
Fonctions
51e secrétaire à l'Intérieur des États-Unis

(3 ans 9 mois et 8 jours)
Président Barack Obama
Gouvernement Administration Obama
Prédécesseur Ken Salazar
Successeur Kevin Haugrud (intérim)
Ryan Zinke
Biographie
Nom de naissance Sarah Margaret Roffey
Date de naissance (61 ans)
Lieu de naissance Londres (Royaume-Uni)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Diplômé de Université de Washington

Sally Jewell
Secrétaires à l'Intérieur des États-Unis

Sarah Margaret Jewell dite Sally Jewell, née Sarah Margaret Roffey le à Londres, est une femme d'affaires et politique américaine. Après des études d’ingénieur, elle devient PDG de la société Recreational Equipment, Inc.. Membre du Parti démocrate, elle est secrétaire à l'Intérieur de 2013 à 2017 dans l'administration du président Barack Obama[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est née au Royaume-Uni et sa famille a déménagé aux États-Unis alors qu'elle avait quatre ans. Elle a grandi à Puget Sound dans l'État de Washington[1].

Elle étudie la mécanique à l'université de Washington dont elle sort diplômée en 1978 puis commence sa carrière chez Mobil dans l'Oklahoma et le Colorado. Elle rejoint la compagnie Recreational Equipment, Inc. en 2000 et en devient PDG en 2005[1],[2].

Elle a été proposée au poste de secrétaire à l'Intérieur des États-Unis par Barack Obama le 6 février 2013. Elle est la deuxième femme nommée à cette fonction après Gale Norton dans la première administration de George W. Bush[3].

Distinction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Suzanne Goldenberg, « Obama nominates Sally Jewell for US interior secretary », The Guardian,‎ (lire en ligne).
  2. (en) « Sally Jewell », sur washington.edu (consulté le 17 février 2013).
  3. (en) Robert Semple, « Unsolicited Advice for Sally Jewell », The New York Times,‎ (lire en ligne).
  4. (en) « Honorees », sur womeninconservation.org (consulté le 17 février 2013).

Articles connexes[modifier | modifier le code]