Robert A. McDonald

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir McDonald.

Robert McDonald
Illustration.
Portrait officiel de Robert McDonald.
Fonctions
8e secrétaire aux Anciens combattants des États-Unis

(2 ans, 5 mois et 21 jours)
Président Barack Obama
Gouvernement Administration Obama
Prédécesseur Eric Shinseki
Successeur Robert Snyder (intérim)
David Shulkin
Biographie
Date de naissance (66 ans)
Lieu de naissance Chicago (Illinois, États-Unis)
Nationalité Américain
Parti politique Parti républicain
Diplômé de Université d'Utah
Académie militaire de West Point

Robert A. McDonald
Liste des secrétaire aux Anciens combattants des États-Unis

Robert Alan McDonald dit Robert A. McDonald, né le à Chicago, est un homme d'affaires, militaire et homme politique américain. Membre du Parti républicain, il est secrétaire aux Anciens combattants de 2014 à 2017 dans l'administration du président Barack Obama.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et formation[modifier | modifier le code]

Carrière militaire et professionnelle[modifier | modifier le code]

Le , McDonald devient directeur général Procter & Gamble, entreprise pour laquelle il travaille depuis 29 ans[1]. Confronté à une forte baisse des bénéfices, il lance en février 2012 une importante restructuration du groupe, conduisant à supprimer 5 700 emplois (10 % des salariés) et économiser 10 milliards d'euros sur quatre ans[2],[3]. Au printemps 2013, après des résultats jugés décevants, il quitte la direction du groupe[3],[4].

Secrétaire aux Anciens combattants[modifier | modifier le code]

Le , le président Barack Obama annonce publiquement son intention de nommer McDonald secrétaire aux Anciens combattants des États-Unis[5]. Il est confirmé le mois suivant par le Sénat des États-Unis par 97 voix contre 0[6]. Il succède à Eric Shinseki, qui a démissionné après un scandale concernant l'accès aux soins des vétérans[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Carole Bellemare et Caroline Beyer, « Robert McDonald, un «cost killer» aux commandes de Procter & Gamble », sur lefigaro.fr, (consulté le 8 février 2017).
  2. « P&G va supprimer 5 700 postes », sur lexpansion.lexpress.fr, (consulté le 8 février 2017).
  3. a et b Dejan Nikolic, « Procter & Gamble, la multinationale de l’Ohio qui a changé le visage de Genève », sur letemps.ch, (consulté le 8 février 2017).
  4. Karl de Meyer, « Réorganisation stratégique chez Procter & Gamble », sur lesechos.fr, (consulté le 8 février 2017).
  5. « USA: l'ancien PDG de Procter confirmé au département des Anciens combattants », sur rtbf.be, (consulté le 8 février 2017).
  6. (en) « Senate confirms Robert McDonald as VA secretary », sur edition.cnn.com, (consulté le 8 février 2017).
  7. « USA: le secrétaire aux Anciens combattants a menti sur sa formation », sur lefigaro.fr, (consulté le 8 février 2017).