William P. Rogers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rogers.
William P. Rogers
William P. Rogers alors secrétaire d'État.
William P. Rogers alors secrétaire d'État.
Fonctions
55e secrétaire d'État des États-Unis
Président Richard Nixon
Gouvernement Administration Nixon
Prédécesseur Dean Rusk
Successeur Henry Kissinger
63e procureur général des États-Unis
Président Dwight D. Eisenhower
Gouvernement Administration Eisenhower
Prédécesseur Herbert Brownell Junior
Successeur Robert F. Kennedy
3e procureur général adjoint des États-Unis
Président Dwight D. Eisenhower
Gouvernement Administration Eisenhower
Prédécesseur Ross L. Malone
Successeur Lawrence E. Walsh
Biographie
Nom de naissance William Pierce Rogers
Date de naissance
Lieu de naissance Norfolk (New York)
(États-Unis)
Date de décès (à 87 ans)
Lieu de décès Bethesda (Maryland)
(États-Unis)
Nationalité Américain
Parti politique Parti républicain
Diplômé de Université de Colgate
Université Cornell

Signature de William P. Rogers

Seal of the United States Department of Justice.png Seal of the United States Department of State.svg
Liste des procureurs généraux des États-Unis
Secrétaires d'État des États-Unis

William Pierce Rogers est un homme politique américain, né le à Norfolk (New York) et mort le à Bethesda (Maryland). Membre du Parti républicain, il est procureur général des États-Unis entre 1957 et 1961 dans l'administration du président Dwight Eisenhower et secrétaire d'État entre 1969 et 1973 dans celle de son successeur Richard Nixon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après la mort de sa mère au début de son adolescence, il est élevé par ses grands-parents.

Diplômé en droit, il s'inscrit au barreau en 1937 et travaille entre 1938 et 1942 sous le mandat du procureur Thomas Dewey à poursuivre le crime organisé dans la ville de New York.

En 1942, il rejoint l'United States Navy et sert sur l'USS Intrepid durant la bataille d'Okinawa.

En 1950, il entre au conseil d'administration de la firme juridique « Dwight, Royall, Harris, Koegel & Caskey » plus tard rebaptisé « Rogers & Wells » puis « Clifford Chance Rogers & Wells » (il va travailler dans ce cabinet jusqu'à sa mort).

En 1953, il rejoint l'administration du président Dwight D. Eisenhower comme procureur général adjoint (Deputy Attorney General) puis comme procureur général (Attorney General) de 1957 à 1961.

Du au , il est secrétaire d'État (ministre des Affaires étrangères) du président Richard Nixon mais il va être dépassé par le rôle et l'importance pris par le conseiller à la Sécurité nationale, Henry Kissinger.

En 1986, il est le président de Commission présidentielle sur la navette spatiale Challenger, souvent appelée commission Rogers, chargée de l'enquête sur l'explosion de la navette Challenger dont le rapport va être sans pitié pour la direction de la NASA, pointant alors toutes ses négligences.