Edwin M. Stanton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Stanton.

Edwin McMasters Stanton
Illustration.
Edwin M. Stanton entre 1855 et 1865.
Fonctions
27e secrétaire à la Guerre des États-Unis
Président Abraham Lincoln
Andrew Johnson
Gouvernement Administration Lincoln
Administration Johnson
Prédécesseur Simon Cameron
Successeur John McAllister Schofield
25e procureur général des États-Unis
Président James Buchanan
Gouvernement Administration Buchanan
Prédécesseur Jeremiah S. Black
Successeur Edward Bates
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Steubenville (Ohio,
États-Unis)
Date de décès (à 55 ans)
Lieu de décès Washington (district de Columbia, États-Unis)
Nationalité Américain
Parti politique Parti démocrate (avant 1862)
Parti républicain (1862-1869)
Diplômé de Kenyon College
Profession Juriste

Signature de Edwin McMasters Stanton

Edwin M. Stanton Edwin M. Stanton
Secrétaire à la Guerre des États-Unis
Procureurs généraux des États-Unis

Edwin McMasters Stanton, né le à Steubenville (Ohio) et mort le à Washington (district de Columbia), est un juriste et homme politique américain. Membre du Parti démocrate puis du Parti républicain, il est procureur général des États-Unis entre 1860 et 1861 dans l'administration du président James Buchanan puis secrétaire à la Guerre entre 1862 et 1868 dans l'administration du président Abraham Lincoln et dans celle de son successeur Andrew Johnson, lors de la guerre de Sécession.

Il a contribué à organiser les ressources militaires massives du Nord et à guider l’Union vers la victoire. Il n’en a pas moins été critiqué par de nombreux généraux de l’Union qui le trouvaient trop prudent et pour sa gestion trop pointilleuse. C’est lui également qui a organisé la traque pour arrêter John Wilkes Booth l’assassin du président Lincoln,.

Après cet assassinat, il conserva le secrétariat d’État à la guerre sous le nouveau président des États-Unis, Andrew Johnson, pendant les premières années de la Reconstruction, mais il s’opposa à la politique conciliante de celui-ci vis-à-vis des anciens États confédérés. La tentative de Johnson de le priver de ses fonctions n’aboutit qu’à la mise en accusation du président par les Républicains radicaux devant la Chambre des représentants. Stanton renoua avec ses activités d’avocat après avoir pris sa retraite en tant que secrétaire d’État à la guerre et, en 1869, Ulysses Grant, successeur de Johnson le nomma juge assesseur à la Cour suprême ; il mourut cependant quatre jours après que sa nomination eut été confirmée par le Sénat.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

En 2012, son rôle est interprété par Bruce McGill dans le film Lincoln de Steven Spielberg.

Annexes[modifier | modifier le code]