Johnny Hoogerland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Johnny Hoogerland
Image dans Infobox.
Johnny Hoogerland lors du Tour de l'Ain 2011
Informations
Surnom
Superman
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (39 ans)
YersekeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Spécialité
Grimpeur / Baroudeur
Équipes amateurs
2002Domo-Farm Frites
2003Quick Step-Davitamon-Latexco
2004Van Hemert-Eurogifts
2005Eurogifts.com
2007-2008Van Vliet-EBH
Équipes professionnelles
Principales victoires

Johnny Hoogerland, né le à Yerseke, est un coureur cycliste néerlandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et carrière amateur[modifier | modifier le code]

En 2001, Johnny Hoogerland court au sein de l'équipe Rabobank en catégorie junior. Il remporte le Tour des Flandres de cette catégorie[2]. Il termine l'année à la huitième place du Challenge mondial juniors de l'UCI[3], en prenant notamment la troisième place du GP Général Patton[4] et la quatrième place des Deux jours du Heuvelland[5]. Au mois de septembre, il est renvoyé de l'équipe Rabobank en raison d'un contrôle antidopage révélant un ratio testostérone/épitestostérone trop élevé[6]. Une expertise réalisée au laboratoire de Cologne conclut cependant à une production naturelle de son corps et non à un apport exogène[7].

En 2003, Johnny Hoogerland est membre de l'équipe Domo-Farm Frites, réserve de l'équipe de première division. En 2003, il court chez Quick Step-Davitamon-Latexco, équipe de troisième division (GSIII) et réserve de l'équipe de première division Quick Step. Il est troisième du Paris-Tours espoirs en 2003.

Johnny Hoogerland intègre en 2004 dans l'équipe néerlandaise de troisième division Van Hemert-Eurogifts, qui devient l'équipe continentale Eurogifts.com l'année suivante. Avec cette équipe, il gagne une étape du Ruban granitier breton en 2004, puis en 2005 se classe deuxième du Paris-Roubaix espoirs et du Grand Prix Joseph Bruyère, et troisième de Halle-Ingooigem et du championnat des Pays-Bas espoirs.

En 2006, il court pour l'équipe continentale belge Jartazi-7Mobile. En 2007, il rejoint l'équipe néerlandaise Van Vliet-EBH. Il remporte cette année-là onze critériums et une étape du Tour de Slovaquie[7]. En 2008, il gagne 17 courses, dont le Tour du Limbourg et la course de kermesse de Wanzele, qu'il considère comme sa principale victoire jusqu'alors[1]. Il se classe également troisième de la Druivenkoers Overijse, du Ringerike GP et de l'Olympia's Tour durant cette saison.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Johnny Hoogerland lors du Grand Prix Jef Scherens 2014.

Johnny Hoogerland est recruté en 2009 par l'équipe continentale professionnelle néerlandaise Vacansoleil. Vainqueur des Trois Jours de Flandre-Occidentale au mois de mars, il termine douzième du Tour des Flandres le mois suivant. En fin d'été, il participe au Tour d'Espagne, son premier grand tour, qu'il termine à la douzième place. Il est sélectionné pour la première fois en équipe des Pays-Bas pour le championnat du monde de cyclisme sur route, durant lequel il s'échappe en compagnie d'Alexandre Vinokourov. Il termine l'année en prenant la cinquième place du Tour de Lombardie. Les résultats obtenus durant cette saison convainquent les dirigeants de Vacansoleil de prolonger son contrat de deux saisons[8].

Il commence sa saison 2010 en prenant la deuxième place du Grand Prix d'ouverture La Marseillaise, la première manche de la Coupe de France 2010. Il enchaîne par une troisième place lors du Tour méditerranéen. Il remporte en septembre le classement de la montagne du Tour de Grande-Bretagne 2010.

En février 2011, il prend la troisième place du classement général de l'Étoile de Bessèges. En juillet, il participe pour la première fois au Tour de France, avec pour objectif d'y remporter une étape[9]. Il revêt le maillot à pois au terme de la 6e étape avant de le perdre deux jours plus tard. Lors de la 9e étape, dans le département du Cantal, il est heurté, ainsi que Juan Antonio Flecha, par une voiture siglée France Télévisions[10],[11]. Il est violemment propulsé contre les fils barbelés d'un champ. En , il reçoit des compensations financières pour cet accident de la part de la compagnie d'assurance de France Télévisions[12]. Il termine attardé à seize minutes du vainqueur Luis León Sánchez mais reprend le maillot à pois[13] et remporte le prix de la combativité avec Juan Antonio Flecha. Il reçoit trente-trois points de suture après avoir terminé sa chute dans des fils de fer barbelé[14]. Il garde cette fois le maillot à pois pendant trois jours, puis le cède à Samuel Sánchez à l'issue de la première étape pyrénéenne.

Johnny Hoogerland lors du Grand Prix E3 2015.

En février 2013, Hoogerland est renversé par une voiture durant un entraînement en Espagne. Transporté en soins intensifs, il souffre de fractures à la colonne vertébrale ainsi qu'à cinq côtes et a également des lésions au foie[15]. Hoogerland revient en compétition à la fin du mois d'avril à l'occasion du Tour de Romandie[16]. Deux mois plus tard, il gagne le Championnat des Pays-Bas sur route en solitaire[17].

En 2014, il s'engage avec l'équipe Androni Giocattoli-Venezuela sans réaliser de bons résultats : son meilleur classement étant une huitième place sur la Classique d'Ordizia. Début 2015, il déplore sur Twitter que son salaire du mois de décembre ne lui a pas été versé en intégralité[18]. Son ancien employeur décide de le poursuive pour diffamation[19].

Il rejoint en 2015 l'équipe Roompot, la nouvelle équipe continentale professionnelle néerlandaise, qui prend le nom de Roompot Oranje Peloton au cours du mois de mars. Il décide de mettre fin à sa carrière professionnelle au deuxième semestre 2016[20].

Palmarès et classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Hoogerland sur le Tour de France 2012.

Tour de France[modifier | modifier le code]

3 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

2 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

2 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
Calendrier mondial UCI 67e[22]
UCI World Tour 82e[23]
UCI America Tour 164e[24]
UCI Asia Tour 167e[25]
UCI Europe Tour 191e[26] 1093e[27] 264e[28] 81e[29] 43e[30] 73e[31] 835e[32]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2015 au 8 mars 2015
  2. Du 9 mars 2015 au 31 décembre 2015

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (nl) « Interview met Johnny Hoogerland », sur wvcycling.com, (consulté le )
  2. (en) « Ronde van Vlaanderen Juniors », sur cyclingnews.com (consulté le )
  3. « Challenge Mondial Hommes Juniors 2001 », sur uci.ch, (consulté le )
  4. (en) « 54th GP Général Patton », sur cyclingnews.com (consulté le )
  5. (en) « 11th Heuvelland Tweedaagse », sur cyclingnews.com (consulté le )
  6. (en) « Rabobank sack young rider », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  7. a et b (nl) « Wie rijdt zich in de kijker? », sur wvcycling.com (consulté le )
  8. (nl) « Johnny Hoogerland tekent verbeterd tweejarig contract » [archive du ], sur wielerland.nl, (consulté le ).
  9. (nl) « Hoogerland droomt van winst Alpe d'Huez » [archive du ], sur wielerland.nl, (consulté le ).
  10. « Tour de France : chute collective et abandon de vinokourov », sur lemonde.fr (consulté le ).
  11. « Quand France Teles fait chuter deux coureurs » [archive du ], sur europe1.fr (consulté le ).
  12. « Hoogerland enfin indemnisé »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur lequipe.fr.
  13. « Résultats de la 9ème étape du tour de France 2011 » [archive du ], sur lequipe.fr (consulté le ).
  14. « Fracture de l’omoplate et pneumothorax pour « VdB » » [archive du ], sur lesoir.be (consulté le ).
  15. (es) « Hoogerland, con lesiones graves, se pierde la primavera » [archive du ], sur biciclismo.com, .
  16. « Hoogerland va faire sa rentrée au Tour de Romandie » [archive du ], sur 7sur7.be, .
  17. « La chance lui sourit enfin » [archive du ], sur velo101.com, (consulté le ).
  18. « L'actu du 2 janvier : Androni et Hoogerland en conflit » [archive du ], sur velo101.com.
  19. « Justice : Androni s'attaque à Hoogerland » [archive du ], sur velo-club.net.
  20. Jérémy Blais, « Dix coureurs prolongés chez Roompot Oranje » [archive du ], sur cyclingpro.net, (consulté le ).
  21. Le vainqueur initial Alejandro Valverde a été déclassé
  22. « Classement Mondial UCI 2009 », sur dataride.uci.ch, UCI, (consulté le )
  23. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  24. (en) « UCI America Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  25. « Classements Route UCI 2007-2008 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le )
  26. « Classements Route UCI 2005 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le )
  27. « Classements Route UCI 2005-2006 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le )
  28. « Classements Route UCI 2006-2007 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le )
  29. « Classements Route UCI 2007 - 2008 - 10/17/2008 - Classements finaux des Circuits Continentaux UCI - Classement Individuel - Hommes Elite et Moins de 23 ans - Europe Tour », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le )
  30. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  31. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  32. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :