Michael Boogerd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michael Boogerd
Michael Boogerd 2007.jpg

Michael Boogerd

Informations
Naissance
(43 ans)
La HayeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Distinctions
chevalier de l'ordre d'Orange-Nassau (d)
cycliste néerlandais de l'annéeVoir et modifier les données sur Wikidata
Équipes professionnelles
1994 Word Perfect
1995 Novell
1996-2007 Rabobank
Équipes dirigées
01.2015-03.2015[n 1] Roompot
03.2015-12.2015[n 2] Roompot Oranje Peloton
Principales victoires

2 championnats
MaillotHolanda.svg Champion des Pays-Bas sur route 1997, 1998
2 étapes dans les grands tours
Tour de France (2 étapes)
1 classique
Amstel Gold Race 1999
1 course par étape

Paris-Nice 1999

Michael Boogerd est un coureur cycliste néerlandais né le à La Haye. Professionnel de 1994 à 2007, il a notamment remporté l'Amstel Gold Race et Paris-Nice en 1999, deux étapes du Tour de France et deux championnats des Pays-Bas sur route. À la fin de sa carrière, il a avoué s'être dopé, de 1997 à 2007. En 2015, il devient directeur sportif de l'équipe Roompot Oranje Peloton pour une année.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il passe professionnel en 1994 avec l'équipe « Word Perfect », qui devient « Novell » en 1995 puis Rabobank en 1996. Abonné aux places d'honneur sur les grandes classiques, et notamment l'Amstel Gold Race (7 podiums), il a annoncé sa retraite sportive à la fin de la saison 2007. Il compte 19 victoires à son palmarès dont Paris-Nice, l'Amstel Gold Race et deux étapes du Tour de France.

Depuis sa retraite il s'est découvert une nouvelle passion pour le patinage artistique il participe à l'équivalent de Danse avec les stars néerlandais. Il participe en tant qu'invité à Holiday on Ice en 2011 et cela afin d'accompagner sa femme patineuse dans la troupe[1].

En mars 2013, suite aux révélations de la presse néerlandaise de l'achat auprès de Stefan Matschiner (en) de produits dopants pour un montant de près de 17 000 euros au cours de sa carrière, Boogerd avoue s'être dopé de 1997 à 2007 en utilisant de l'EPO, de la cortisone et des transfusions sanguines[2].

En 2015, il devient directeur sportif de l'équipe Roompot, qui prend le nom de Roompot Oranje Peloton au cours du mois de mars.

En 2013, il a reconnu avoir utilisé de l'EPO et de la cortisone. Il a aussi réalisé des transfusions sanguines. Il écope alors le 6 janvier 2016 d'une suspension de deux ans pour dopage. Il lui est interdit d'exercer une quelconque activité dans le milieu du cyclisme et du sport. Il a également perdu tous les résultats acquis entre 2005 et 2007, notamment une victoire au championnat des Pays-Bas[3].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

12 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

3 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

1 participation

Résultats sur l'Amstel Gold Race[modifier | modifier le code]

  • 1998 : 4e.
  • 1999 : vainqueur.
  • 2000 : 2e.
  • 2001 : 9e.
  • 2002 : 3e.
  • 2003 : 2e.
  • 2004 : 2e.
  • 2005 : 2e.
  • 2006 : 3e.
  • 2007 : 5e.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2015 au 8 mars 2015
  2. Du 9 mars 2015 au 31 décembre 2015

Références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) « Michael Boogerd gevraagd voor Holiday on Ice », sur ad.nl (consulté le 12 novembre 2011)
  2. « Michael Boogerd avoue s'être dopé dix ans durant », sur liberation.fr,‎
  3. « Michael Boogerd est suspendu deux ans et perd les victoires acquises entre 2005 et 2007 », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 9 janvier 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :