Heidwiller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Heidwiller
La mairie
La mairie
Blason de Heidwiller
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Haut-Rhin
Arrondissement Altkirch
Canton Altkirch
Intercommunalité Communauté de communes du secteur d'Illfurth
Maire
Mandat
Gilles Frémiot
2014-2020
Code postal 68720
Code commune 68127
Démographie
Population
municipale
610 hab. (2011)
Densité 136 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 39′ 42″ N 7° 14′ 41″ E / 47.6617, 7.2447 ()47° 39′ 42″ Nord 7° 14′ 41″ Est / 47.6617, 7.2447 ()  
Altitude Min. 259 m – Max. 360 m
Superficie 4,48 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Heidwiller

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Heidwiller

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Heidwiller

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Heidwiller
Entrée de Heidwiller (venant d'Illfurth).

Heidwiller est une commune française de l'aire urbaine de Mulhouse située dans le département du Haut-Rhin, en région Alsace. C'est un petit village du Sundgau (région du sud de l'Alsace).

Heidwiller apparaît en 1105 sous la dénomination Heytewilare, mais le village est cité dès 977. Son nom a pour origine la combinaison du nom propre germanique Haido et du latin villare qui désigne une ferme.

Le village a une superficie de 448 hectares, il est situé à une altitude de 275 m au-dessus du niveau de la mer.

Ses habitants sont appelés les Heidwillerois et les Heidwilleroises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Probablement fondé en 977 par les Mérovingiens, le village est la propriété des comtes de Ferrette jusqu'en 1324, où il est contrôlé par la maison de Habsbourg jusqu'en 1789 (Révolution française).

Le château de Heidwiller[modifier | modifier le code]

  • 1105 : l'existence d'un seigneur de Heidwiller est mentionné pour la première fois.
  • 1367 : le château passe par mariage aux mains des Waldner de Freundstein.
  • 1412 : le château devient la propriété de la famille de Morimont.
  • 1486 : le château est racheté par la famille de Reinach.
  • 1789 : le château est volé à la famille de Reinach.

Le château de Heidwiller est reconstruit entre le XIVe siècle et le XVIe siècle, après sa destruction partielle par le tremblement de terre qui frappa Bâle en 1354. En 1789, il est reconverti en prison par les révolutionnaires, il deviendra par la suite distillerie et école.

Château à Heidwiller

L'église de Heidwiller[modifier | modifier le code]

La construction de l'église initiale remonte au XIVe siècle, mais elle fut détruite puis reconstruite plusieurs fois.

L'église à Heidwiller

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason d'Heidwiller

Les armes d'Heidwiller se blasonnent ainsi :
«. »

Créé en 1977, le blason de Heidwiller est composé de 2 parties :

  • l'équipolé représente la famille de Morimont.
  • le lion représente la famille de Reinach.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Heidwiller vue de la colline
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1965 1977 Theodore Ley    
1977 1983 Clément Hartmann    
1983 2001 Gérard Goerig    
2001 2014 Jean Ley   Conducteur d'opérations
2014 en cours Gilles Frémiot    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 610 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
266 284 328 362 449 452 436 473 480
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
412 383 367 361 352 364 399 399 359
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
368 343 363 279 319 297 282 277 300
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
309 321 426 493 531 601 619 624 610
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jean d'Aulan, pilote et grand résistant, tué en combat aérien sur le territoire de la commune (lieudit : Tagolsheimer Holz) le 8 octobre 1944.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Carte de Heidwiller