Heidwiller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Heidwiller
Heidwiller
La mairie[1].
Blason de Heidwiller
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Collectivité territoriale Collectivité européenne d'Alsace
Circonscription départementale Haut-Rhin
Arrondissement Altkirch
Intercommunalité Communauté de communes Sundgau
Maire
Mandat
Gilles Fremiot
2020-2026
Code postal 68720
Code commune 68127
Démographie
Population
municipale
641 hab. (2018 en augmentation de 9,39 % par rapport à 2013)
Densité 143 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 39′ 42″ nord, 7° 14′ 41″ est
Altitude Min. 259 m
Max. 360 m
Superficie 4,48 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Mulhouse
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Altkirch
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin
Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Heidwiller
Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin
Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Heidwiller
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Heidwiller
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Heidwiller

Heidwiller est une commune française de l'aire urbaine de Mulhouse, située dans la circonscription administrative du Haut-Rhin et, depuis le , dans le territoire de la Collectivité européenne d'Alsace, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

C'est un petit village du Sundgau (région naturelle du sud de l'Alsace).

Heidwiller apparaît en 1105 sous la dénomination Heytewilare, mais le village est cité dès 977. Son nom a pour origine la combinaison du nom propre germanique Haido et du latin villare qui désigne une ferme.

Le village a une superficie de 448 hectares, il est situé à une altitude de 275 m au-dessus du niveau de la mer.

Ses habitants sont appelés les Heidwillerois et les Heidwilleroises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte de Heidwiller

Communes limitrophes d’Heidwiller
Spechbach Illfurth
Saint-Bernard Heidwiller Tagolsheim
Carspach Aspach

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Heidwiller est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Mulhouse, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 132 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[5],[6].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (65,4 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (66,3 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (26,9 %), terres arables (22 %), prairies (21,9 %), zones agricoles hétérogènes (21,5 %), zones urbanisées (7,6 %)[7].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[8].

Histoire[modifier | modifier le code]

Probablement fondé en 977 par les Mérovingiens, le village est la propriété des comtes de Ferrette jusqu'en 1324, où il est contrôlé par la maison de Habsbourg jusqu'en 1789 (Révolution française).

La forêt de Schoenholz, où le Schoenholz, haut lieu de combats durant la Première Guerre mondiale est située située en partie sur la commune d'Heidwiller[9],[10].

La commune a été décorée le de la croix de guerre 1914-1918[11].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Heidwiller Blason
D'or au lion à la queue fourchue de gueules, lampassé de même, la tête et le col d'azur, en abîme un écu de cinq points d'argent équipolés à quatre de gueules.
Détails
Créé en 1977, le blason de Heidwiller est composé de 2 parties :
  • l'équipolé représente la famille de Morimont ;
  • le lion représente la famille de Reinach.
    Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Heidwiller vue de la colline.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1965 1977 Theodore Ley    
1977 1983 Clément Hartmann    
1983 2001 Gérard Goerig    
2001 2014 Jean Ley   Conducteur d'opérations
2014 En cours
(au 31 mai 2020)
Gilles Fremiot [12]
Réélu pour le mandat 2020-2026
  Président de la Communauté de communes
Les données manquantes sont à compléter.

Budget et fiscalité 2015[modifier | modifier le code]

En 2015, le budget de la commune était constitué ainsi[13] :

  • total des produits de fonctionnement : 455 000 , soit 731  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 342 000 , soit 549  par habitant ;
  • total des ressources d'investissement : 277 000 , soit 446  par habitant ;
  • total des emplois d'investissement : 207 000 , soit 333  par habitant ;
  • endettement : 282 000 , soit 454  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 18,00 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 12,36 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 66,35 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 50,60 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 17,31 %.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[15].

En 2018, la commune comptait 641 habitants[Note 3], en augmentation de 9,39 % par rapport à 2013 (Haut-Rhin : +0,82 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
266284328362449452436473480
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
412383367361352364399399359
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
368343363279319297282277300
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
309321426493531601619622624
2013 2018 - - - - - - -
586641-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château de Heidwiller[modifier | modifier le code]

Château à Heidwiller.
L'église à Heidwiller.

Le château de Heidwiller[18],[19] est reconstruit entre le XIVe siècle et le XVIe siècle, après sa destruction partielle par le séisme de 1356 à Bâle.

En 1789, il est reconverti en prison par les révolutionnaires, il deviendra par la suite distillerie et école.

L'église de Heidwiller[modifier | modifier le code]

La construction de l'église initiale remonte au XIVe siècle, mais elle fut détruite puis reconstruite plusieurs fois[20].
Son orgue[21],[22].

Autre patrimoine et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

  • Fontaine de 1604[23].
  • Ancienne usine, actuellement immeuble[24].
  • Monument aux morts[25].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jean d'Aulan, pilote et grand résistant, tué en combat aérien sur le territoire de la commune (lieudit : Tagolsheimer Holz) le .

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Mairie, école », notice no IA68005231, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Mulhouse », sur insee.fr (consulté le ).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  8. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  9. Les blessures discrètes du Schönholz
  10. La conquête du Schönholz
  11. Communes décorées de la Croix de guerre 1914-1918
  12. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le ).
  13. Les comptes de la commune
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  18. « Château de Heidwiller », notice no PA68000005, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  19. « Château », notice no IA68005232, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  20. « Eglise paroissiale Saint-Pierre et Saint-Paul », notice no IA68005314, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  21. Inventaire de l'orgue de l'église Sts Pierre et Paul, de Hubert Braye, 2005
  22. André Schagené, Organiste
  23. « Fontaine », notice no IA68005351, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  24. « usine actuellement immeuble », notice no IA68005233, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  25. Monument aux Morts