Willer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Willer (homonymie).
Willer
La mairie-école.
La mairie-école.
Blason de Willer
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Haut-Rhin
Arrondissement Altkirch
Canton Altkirch
Intercommunalité Communauté de communes de la Vallée de Hundsbach
Maire
Mandat
Gilbert Schultheis
2014-2020
Code postal 68960
Code commune 68371
Démographie
Population
municipale
330 hab. (2012)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 35′ 12″ N 7° 19′ 14″ E / 47.5867, 7.320647° 35′ 12″ Nord 7° 19′ 14″ Est / 47.5867, 7.3206  
Altitude Min. 352 m – Max. 438 m
Superficie 6,21 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Willer

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Willer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Willer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Willer

Willer est une commune française située dans le département du Haut-Rhin, en région Alsace.

Ses habitants sont les Willerois et les Willeroises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Willer est un village au sud de Mulhouse, dans le Haut-Rhin, situé dans la vallée de Hundsbach. Willer est traversé par un cours d'eau, le Willerbach.

Histoire[modifier | modifier le code]

Willer ayant été fondé sur un camp romain, Willer est un village historique, étant aussi comme beaucoup de communes il est traversé par un ruisseau, comme son nom l'indique <<Willerbach>> Willerbach indique bien qu'ils est de Willer

Archives et Légendes[modifier | modifier le code]

Une vieille légende du Sundgau :

Jadis, lors des soirées d'antan au coin du feu, on racontait dans tout le Sundgau qu’un trésor serait enfoui dans le camp romain de Willer, mais qu’une meule de moulin suspendue à un fil menacerait de s’effondrer sur celui qui tenterait de le dérober. Gare aux imprudents !

On raconte aussi qu’une belle jeune sundgauvienne y logeait jadis et que les jeunes garçons du village et même de tout le Sundgau, venaient jouer au camp dans l’espoir de l’apercevoir. Espoir bien entendu toujours déçu… Cette jeune fille nommée « Burgeraindierla » aurait un jour remis un ensemble de clés à une jeune fille de la « Muhlenmatte » ou « prés du moulin », avant de la mener par un souterrain dans la forêt du Hirtenholz, dans un endroit où se dressait un ensemble de malles. En ouvrant l’un des coffres, une flamme jaillit et effraya la jeune fille. Au moment où elle appela Jésus à son secours, elle se retrouva immédiatement sur le site initial de la « Muhlenmatte »… sans rien y comprendre. D’autres racontent aussi que ce lieu était autrefois fréquenté par des sorcières et que des lumières mystérieuses s’y allumaient parfois la nuit. Plus sérieusement, ceux qui ont étudié avec sérieux ce camp romain du cœur du Sundgau, n'ont jamais rencontré la « Burgeraindierla » mais pensent que le site du Camp Romain serait une œuvre inachevée, car un versant de la vallée est plus abrupt que l’autre. Il ne vous reste plus qu'à vous rendre à Willer pour vous faire vous-même une idée !

<<POUR PLUS D'INFO RENDEZ -VOUS SUR HOPLA-NET>>

Blason de Willer

Les armes de Willer se blasonnent ainsi :
« D'azur à la bande d'argent, maçonnée de sable. »[1]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2006 Gérard Stampfler    
mars 2006 en cours Gilbert Schultheis    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 330 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
371 440 501 526 566 626 672 729 724
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
593 605 634 671 639 604 520 530 488
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
481 460 466 406 383 380 345 359 344
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
361 362 350 343 316 303 325 328 330
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Camp romain
  • Voie romaine
L'église Notre-Dame de l'Assomption.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Isidor Heinis

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :