Grand Prix automobile du Japon 2007

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Grand Prix du Japon 2007
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 67
Longueur du circuit 4,563 km
Distance de course 305,721 km
Résultats
Vainqueur Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton,
McLaren-Mercedes,
h 0 min 34 s 579
(vitesse moyenne : 152,130 km/h)
Pole position Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton,
McLaren-Mercedes,
min 25 s 368
(vitesse moyenne : 192,423 km/h)
Record du tour en course Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton,
McLaren-Mercedes,
min 28 s 193 (27e tour)
(vitesse moyenne : 186,260 km/h)

Le Grand Prix du Japon 2007 disputé sur le circuit du Mont Fuji le est la 783e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950 et la quinzième du championnat 2007.

Désignation du circuit[modifier | modifier le code]

Entrée est du Fuji Speedway le 29 septembre 2007.

Le 24 mars 2006, Toyota annonce que le Grand Prix du Japon 2007 se déroulera sur le circuit du Mont Fuji, qui lui appartient, selon un accord signé entre Akihiko Saito, directeur exécutif du Fuji Speedway, et son homologue de la Formula One Administration (FOA), Bernie Ecclestone[1]. Le Mont Fuji remplace Suzuka qui accueillait la manche japonaise depuis 1987[2]. Un retour du Grand Prix du Pacifique est évoqué pour permettre à Suzuka de rester au calendrier mais il n'en sera rien[3],[4].

Le circuit du Mont Fuji a accueilli les deux premiers Grands Prix du Japon en 1976 et 1977. Toyota, qui a racheté le circuit en 2000, entreprend à partir de 2005, de lourds travaux afin de le mettre aux normes. Le tracé de 4,563 km de développement est redessiné par Hermann Tilke et intègre des zones de dégagement en lieu et place des anciens bacs à gravier. Tilke conserve la longue ligne droite de 1,5 km, la plus longue de la Formule 1[5]. Le circuit rouvre ses portes en avril 2006.

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

Essais libres[modifier | modifier le code]

Vendredi matin[modifier | modifier le code]

Takuma Satō pour son GP national.

La première séance se déroule par un temps nuageux avec des températures atteignant 24 °C dans l'air et 39 °C sur la piste. Les Ferrari de Kimi Raïkkönen et de Felipe Massa réalisent les meilleurs temps devant les McLaren-Mercedes de Fernando Alonso et de Lewis Hamilton[6].

Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 19 s 119
2 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 1 min 19 s 489 0 s 379
3 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Mercedes 1 min 19 s 667 0 s 548
4 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 19 s 807 0 s 688
5 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 1 min 20 s 058 0 s 939
6 Drapeau de la Pologne Robert Kubica BMW Sauber 1 min 20 s 297 1 s 178

Vendredi après-midi[modifier | modifier le code]

Les conditions météo se révèlent très difficiles.

La deuxième séance des essais libres se déroule sous un ciel menaçant mais la pluie ne vient pas contrarier les pilotes. Les températures atteignent 26 °C dans l'air et 46 °C sur la piste[6]. Lewis Hamilton réalise le meilleur temps devant Fernando Alonso et les deux Ferrari. Lors de cette deuxième séance, Nico Rosberg est contraint de changer le moteur Toyota de sa Williams et écope d'une pénalité de dix places sur la grille de départ.

Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 18 s 734
2 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Mercedes 1 min 18 s 948 0 s 214
3 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 1 min 19 s 483 0 s 749
4 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 1 min 19 s 711 0 s 977
5 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 19 s 714 0 s 980
6 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen Renault 1 min 19 s 789 1 s 055

Samedi matin[modifier | modifier le code]

Les mauvaises conditions météorologiques du samedi matin empêchent nombre de pilotes de réaliser un tour chronométré lancé. Seuls Wurz, Trulli et Rosberg couvrent trois tours, les autres pilotes n'en ont couvert qu'un ou deux ; Räikkönen n'a pas pris le volant de sa monoplace.

Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Autriche Alexander Wurz Williams-Toyota 1 min 32 s 756
2 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 1 min 34 s 758 2 s 012
3 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 1 min 36 s 150 3 s 404

Grille de départ[modifier | modifier le code]

Une Toyota sur son circuit.
Spyker à Fuji.

Au départ de la séance de qualification du Grand Prix, la météo n'est guère plus clémente que le matin. Il pleut toujours sur la piste du mont Fuji et le brouillard est toujours présent[7].

Les conditions météorologiques lors de la séance de qualifications sont tellement catastrophiques que le meilleur temps réalisé (Hamilton en Q2) est plus lent de 6 secondes que le meilleur temps des essais libres (Hamilton le vendredi après-midi).

Nico Rosberg, auteur du sixième temps de la séance qualificative, est pénalisé d'un recul de dix places sur la grille de départ pour avoir changé de moteur[8]. Il doit s'élancer en seizième position.

Pos Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 25 s 489 1 min 24 s 753 1 min 25 s 368
2 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Mercedes 1 min 25 s 379 1 min 24 s 806 1 min 25 s 438
3 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 25 s 390 1 min 24 s 988 1 min 25 s 516
4 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 1 min 25 s 359 1 min 25 s 049 1 min 25 s 765
5 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld BMW Sauber 1 min 25 s 971 1 min 25 s 248 1 min 26 s 505
6 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg * Williams-Toyota 1 min 26 s 579 1 min 25 s 816 1 min 26 s 728
7 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Honda 1 min 26 s 614 1 min 25 s 454 1 min 26 s 913
8 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 25 s 970 1 min 25 s 535 1 min 26 s 914
9 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Toro Rosso-Ferrari 1 min 26 s 065 1 min 25 s 909 1 min 26 s 973
10 Drapeau de la Pologne Robert Kubica BMW Sauber 1 min 26 s 300 1 min 25 s 530 1 min 27 s 225
11 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella Renault 1 min 26 s 909 1 min 26 s 033
12 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen Renault 1 min 27 s 223 1 min 26 s 232
13 Drapeau du Royaume-Uni David Coulthard Red Bull-Renault 1 min 26 s 904 1 min 26 s 247
14 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 1 min 26 s 711 1 min 26 s 253
15 Drapeau de l'Italie Vitantonio Liuzzi Toro Rosso-Ferrari 1 min 27 s 234 1 min 26 s 948
16 Drapeau de l'Allemagne Ralf Schumacher Toyota 1 min 27 s 191 Pas de temps
17 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Honda 1 min 27 s 323
18 Drapeau de l'Autriche Alexander Wurz Williams-Toyota 1 min 27 s 454
19 Drapeau du Royaume-Uni Anthony Davidson Super Aguri-Honda 1 min 27 s 564
20 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Spyker-Ferrari 1 min 28 s 628
21 Drapeau du Japon Takuma Satō Super Aguri-Honda 1 min 28 s 792
22 Drapeau du Japon Sakon Yamamoto Spyker-Ferrari 1 min 29 s 668
La grille de départ du Grand Prix.

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Pos No Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 67 2 h 00 min 34 s 579 (152,130 km/h) 1 10
2 4 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen Renault 67 + 8 s 377 11 8
3 6 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 67 + 9 s 478 3 6
4 14 Drapeau du Royaume-Uni David Coulthard Red Bull-Renault 67 + 20 s 297 12 5
5 3 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella Renault 67 + 38 s 864 10 4
6 5 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 67 + 49 s 042 4 3
7 10 Drapeau de la Pologne Robert Kubica BMW Sauber 67 + 49 s 285 9 2
8 20 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Spyker-Ferrari 67 + 1 min 00 s 129 19 1
9 18 Drapeau de l'Italie Vitantonio Liuzzi Toro Rosso-Ferrari 67 + 1 min 20 s 622 Pitlane
10 8 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Honda 67 + 1 min 28 s 342 16
11 7 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Honda 66 + 1 tour (Suspension) 6
12 21 Drapeau du Japon Sakon Yamamoto Spyker-Ferrari 66 + 1 tour 21
13 12 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 66 + 1 tour 13
14 10 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld BMW Sauber 65 + 2 tours (Problème mécanique) 5
15 22 Drapeau du Japon Takuma Satō Super Aguri-Honda 65 + 2 tours (Accident) 20
Abd. 11 Drapeau de l'Allemagne Ralf Schumacher Toyota 55 Crevaison 14
Abd. 23 Drapeau du Royaume-Uni Anthony Davidson Super Aguri-Honda 54 Problème d'accélérateur 18
Abd. 16 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 49 Électronique 15
Abd. 19 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Toro Rosso-Ferrari 46 Accrochage avec Webber 8
Abd. 15 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 45 Accrochage avec Vettel 7
Abd. 1 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Mercedes 41 Accident 2
Abd. 17 Drapeau de l'Autriche Alexander Wurz Williams-Toyota 19 Accident 17

Note:

  • Vitantonio Liuzzi, 8e sous le drapeau à damiers, a été pénalisé de 25 secondes pour avoir doublé Adrian Sutil sous drapeau jaune au 55e tour. Il a donc été rétrogradé à la 9e place[9]. La Scuderia Toro Rosso a fait appel de la sanction, qui a été confirmée le [10],[11],[12].

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes
Pos Pilote Écurie Points
1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 107
2 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Mercedes 95
3 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 90
4 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 80
5 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld BMW Sauber 56
6 Drapeau de la Pologne Robert Kubica BMW Sauber 35
7 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen Renault 30
8 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella Renault 21
9 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 15
10 Drapeau du Royaume-Uni David Coulthard Red Bull-Renault 13
11 Drapeau de l'Autriche Alexander Wurz Williams-Toyota 13
12 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 10
13 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 7
14 Drapeau de l'Allemagne Ralf Schumacher Toyota 5
15 Drapeau du Japon Takuma Satō Super Aguri-Honda 4
16 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Honda 2
17 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Spyker-Ferrari 1
18 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel BMW Sauber 1
Constructeurs
Pos Écurie Points
1 Drapeau de l'Italie Ferrari 170
2 Drapeau de l'Allemagne BMW Sauber 92
3 Drapeau de la France Renault 51
4 Drapeau du Royaume-Uni Williams-Toyota 28
5 Drapeau de l'Autriche Red Bull-Renault 23
6 Drapeau du Japon Toyota 12
7 Drapeau du Japon Super Aguri-Honda 4
8 Drapeau du Japon Honda 2
9 Drapeau des Pays-Bas Spyker-Ferrari 1

Le , dans le cadre de l'affaire d'espionnage, le Conseil Mondial de la FIA a privé McLaren de tous ses points acquis depuis le début de la saison[13].

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • 4e victoire de sa carrière pour Lewis Hamilton.
  • 5e pole position de sa carrière pour Lewis Hamilton.
  • 1er hat trick de sa carrière pour Lewis Hamilton.
  • 156e victoire pour McLaren en tant que constructeur.
  • 61e victoire pour Mercedes en tant que motoriste.
  • 1er podium pour Heikki Kovalainen (2e place)[14].
  • 1er point de sa carrière pour Adrian Sutil[15].
  • 1ers tours en tête d'un GP pour Sebastian Vettel qui devient, à 20 ans 2 mois et 27 jours, le plus jeune pilote à avoir mené un Grand Prix (il détrône Fernando Alonso qui avait mené le GP de Malaisie 2003 à 21 ans 7 mois et 22 jours)[16].
  • 1er et unique point au championnat du monde d'une Spyker.
  • 1ers tours en tête d'une Toro Rosso (avec Vettel).
  • 1re qualification d'une Toro Rosso dans le top 10 (8e position sur la grille pour Sebastian Vettel).
  • 1er podium de Renault cette saison (Heikki Kovalainen à la 2e place).
  • 1er abandon pour Fernando Alonso cette saison. Il avait terminé toutes les courses précédentes dans les points et n'avait pas connu d'abandon depuis 17 GP (Italie 2006).
  • Le départ de l'épreuve a été donné derrière la voiture de sécurité qui est restée en piste jusqu'au 19e tour.
  • Mark Webber, qui souffrait des conséquences d'une intoxication alimentaire a vomi dans son casque durant la première neutralisation de la course.
  • En hommage à son ami récemment décédé dans un accident d'hélicoptère, David Coulthard a participé au Grand Prix avec un casque aux couleurs du pilote de rallye Colin McRae.
  • Pour la première fois de l'histoire du championnat du monde, deux Finlandais partagent un podium (Heikki Kovalainen second et Kimi Räikkönen troisième).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le GP du Japon au mont Fuji, www.radio-canada.ca, 24 mars 2006.
  2. Toyota déménage le GP du Japon, www.eurosport.fr, 24 mars 2006.
  3. (en) Fuji signs deal for 2007, www.grandprix.com, 14 mars 2007.
  4. Le Grand Prix du Japon au Mont Fuji, www.sportauto.fr, 15 mars 2006.
  5. Fuji à la loupe, www.eurosport.fr, 8 octobre 2008.
  6. a et b GP du Japon : Libres 1 et 2, première passe d'armes, www.caradisiac.com, 28 septembre 2007.
  7. F1 : Lewis Hamilton en pole position du GP du Japon, www.caradisiac.com, 29 septembre 2007.
  8. GP du Japon : Qualification, une joie de courte durée pour Nico Rosberg, www.caradisiac.com, 29 septembre 2007.
  9. GP du Japon : La FIA fait le ménage au sein de la Scuderia Toro Rosso, www.caradisiac.com, 1er octobre 2007.
  10. Toro Rosso entendu le 12 octobre, www.rds.ca, 5 octobre 2007.
  11. La FIA rejette l’appel de Toro Rosso, www.rmcsport.bfmtv.com, 13 octobre 2007.
  12. La FIA rejette l’appel de Toro Rosso, www.pro.sport.fr, 13 octobre 2007.
  13. McLaren-Mercedes perd ses points-constructeurs et écope d'une amende de 100 millions de dollars, www.lemonde.fr, 13 septembre 2007.
  14. GP du Japon : Premier podium pour Heikki Kovalainen et pour Renault, www.caradisiac.com, 30 septembre 2007.
  15. F1 : Adrian Sutil et Spyker gardent leur point, www.caradisiac.com, 13 octobre 2007.
  16. La carrière de Vettel en chiffres, www.motorsport.com, 15 novembre 2010.