Grand Prix automobile d'Autriche 2019

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grand Prix d'Autriche 2019
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 71
Longueur du circuit 4,326 km
Distance de course 307,146 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen,
Red Bull-Honda,
h 22 min 1 s 822
(vitesse moyenne : 224,700 km/h)
Pole position Drapeau de Monaco Charles Leclerc,
Ferrari,
min 3 s 003
(vitesse moyenne : 246,731 km/h)
Record du tour en course Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen,
Red Bull-Honda,
min 7 s 475
(vitesse moyenne : 230,378 km/h)

Le Grand Prix automobile d'Autriche 2019 (Formula 1 Myworld Grosser Preis von Österreich 2019) disputé le 30 juin 2019 sur le circuit de Spielberg, est la 1006e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la trente-deuxième édition du Grand Prix d'Autriche comptant pour le championnat du monde de Formule 1 et la neuvième manche du championnat 2019. L'épreuve se dispute pour la trente-et-unième fois depuis 1970 sur le circuit de Spielberg, devenu propriété de Red Bull, d'où le nom actuel du circuit, Red Bull Ring.

Charles Leclerc, dominateur lors de ses deux tentatives en Q3 que son coéquipier Sebastian Vettel ne dispute pas en raison d'un problème de pression d'air sur sa SF90, réalise la deuxième pole position de sa carrière. Il devance Lewis Hamilton de deux dixièmes de seconde mais le Britannique est pénalisé d'un recul de trois places pour avoir gêné Kimi Räikkönen lors de la première phase qualificative. Max Verstappen, auteur du troisième temps, rejoint dès lors Leclerc sur la plus jeune première ligne de l'histoire de la Formule 1, avec 21 ans et 256 jours de moyenne d'âge. La deuxième ligne est composée des Mercedes de Valtteri Bottas et Hamilton. Kevin Magnussen, auteur du cinquième temps, recule de cinq places après le changement de la boîte de vitesses de sa Haas ; la troisième ligne est alors composée de Lando Norris et Kimi Räikkönen ; suivent Antonio Giovinazzi et Pierre Gasly en quatrième ligne puis Vettel et Magnussen sur la cinquième ligne.

Alors que Leclerc réussit son départ, Verstappen reste scotché sur la grille et perd sept places, victime du déclenchement intempestif de son système anti-calage. Vettel, auteur d'un beau départ, boucle le premier tour en sixième position. La stratégie de Ferrari pour Leclerc, en tête de la course, est de se caler sur celle de Valtteri Bottas, son plus proche poursuivant, si bien que lorsqu'il s'arrête, au vingt-et-unième tour, le Monégasque fait de même, chaussant les gommes dures dans la boucle suivante. Auparavant, la Scuderia Ferrari a fait perdre un temps précieux à Vettel dont les pneus n'étaient pas prêts au moment de son arrivée devant son box. Alors que les Mercedes, pénalisées par un problème de surchauffe dans la brûlante atmosphère autrichienne, sont hors du coup pour la victoire, Verstappen effectue un long premier relais et ne regagne les stands qu'au trente-et-unième tour alors qu'il a pris la tête de la course. Soutenu par plusieurs dizaines de milliers de supporters Oranje déchaînés, il se montre le plus rapide en piste, dépasse Vettel puis Bottas et fond sur le leader Charles Leclerc, atteignant la zone d'utilisation de son aileron arrière mobile à cinq tours de l'arrivée. La Ferrari résiste aux attaques de la Red Bull dont les pneus sont plus frais, dans le soixante-huitième tour puis cède, au tour suivant, dans le virage no 3 sur une manœuvre musclée de Verstappen qui provoque, un temps, une enquête des commissaires. Le Néerlandais offre au monteur Honda sa première victoire depuis Jenson Button au Grand Prix de Hongrie 2006, à l'ère des moteurs V8 atmosphériques.

Max Verstappen remporte la sixième victoire de sa carrière, sur le circuit où il s'était déjà imposé en 2018, Charles Leclerc, en tête durant 59 tours, voit passer l'opportunité de s'imposer une première fois, et Valtteri Bottas complète le podium. La série de victoires des Mercedes qui restaient invaincues cette saison, s'arrête donc à dix succès consécutifs. En stoppant une deuxième fois pour chausser des gommes tendres à vingt tours de l'arrivée, Sebastian Vettel prend le meilleur sur Lewis Hamilton et finit quatrième dans les échappements de Bottas. Tous les autres pilotes dans les points sont à un tour du vainqueur : Lando Norris sixième, devance Pierre Gasly, l'autre McLaren de Carlos Sainz Jr. et les deux Alfa Romeo de Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi qui marque le premier point de sa carrière.

Le quintuple champion du monde britannique reste un solide leader du championnat avec 197 points ; il devance son coéquipier Bottas (166 points) alors que Verstappen (126 points) passe devant Vettel (123 points) et s'empare de la troisième place ; Leclerc suit avec 105 points. Un gros écart le sépare de Gasly (43 points), Sainz (30 points), Norris (22 points) et Räikkönen (21 points). Chez les constructeurs, les positions et écarts restent stables entre Mercedes (363 points), Ferrari (228 points) et Red Bull Racing (169 points). McLaren (52 points) prend le large par rapport à Renault (32 points) ; suivent Alfa Romeo (22 points), Racing Point (19 points), Toro Rosso (17 points) et Haas (16 points).

Pneus disponibles[modifier | modifier le code]

Pneus disponibles à Spielberg[1]
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
Représentation des pneus durs
Durs (Type C2)
Représentation des pneus medium
Médiums (Type C3)
Représentation des pneus tendres
Tendres (Type C4)
    Représentation des pneus intermédiaires
Intermédiaires
   Représentation des pneus pluie
      Pluie

Essais libres[modifier | modifier le code]

Première séance, le vendredi de 11 h à 12 h 30[modifier | modifier le code]

Les Ferrari SF90 au Grand Prix d'Autriche 2019.
Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[2]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 04 s 838
2 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 04 s 982 + 0 s 144
3 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 04 s 999 + 0 s 161
4 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 05 s 141 + 0 s 303
5 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 05 s 260 + 0 s 422
6 Drapeau de la France Pierre Gasly Red Bull-Honda 1 min 05 s 378 + 0 s 540

Deuxième séance, le vendredi de 15 h à 16 h 30[modifier | modifier le code]

Lance Stroll au Grand Prix d'Autriche 2019.
Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[3]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 05 s 086
2 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 05 s 417 + 0 s 331
3 Drapeau de la France Pierre Gasly Red Bull-Honda 1 min 05 s 487 + 0 s 401
4 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 05 s 529 + 0 s 443
5 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. McLaren-Renault 1 min 05 s 545 + 0 s 459
6 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 05 s 701 + 0 s 615

Troisième séance, le samedi de 12 h à 13 h[modifier | modifier le code]

Kevin Magnussen au Grand Prix d'Autriche 2019.
Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[4]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 03 s 987
2 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 04 s 130 + 0 s 143
3 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 04 s 221 + 0 s 234
4 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 04 s 250 + 0 s 263
5 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 04 s 446 + 0 s 459
6 Drapeau de la Grande-Bretagne Lando Norris McLaren-Renault 1 min 04 s 986 + 0 s 999

Séance de qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[5]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 04 s 138 1 min 03 s 378 1 min 03 s 003
2 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 03 s 818 1 min 03 s 803 1 min 03 s 262
3 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 03 s 807 1 min 03 s 835 1 min 03 s 439
4 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 04 s 084 1 min 03 s 863 1 min 03 s 537
5 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 1 min 04 s 778 1 min 04 s 466 1 min 04 s 072
6 Drapeau de la Grande-Bretagne Lando Norris McLaren-Renault 1 min 04 s 361 1 min 04 s 211 1 min 04 s 099
7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 1 min 04 s 615 1 min 04 s 056 1 min 04 s 166
8 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 1 min 04 s 450 1 min 04 s 194 1 min 04 s 179
9 Drapeau de la France Pierre Gasly Red Bull-Honda 1 min 04 s 412 1 min 03 s 988 1 min 04 s 199
10 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 04 s 340 1 min 03 s 667 pas de temps
11 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 04 s 552 1 min 04 s 490
12 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 1 min 04 s 733 1 min 04 s 516
13 Drapeau de la Thaïlande Alexander Albon Toro Rosso-Honda 1 min 04 s 708 1 min 04 s 665
14 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Renault 1 min 04 s 647 1 min 04 s 790
15 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. McLaren-Renault 1 min 04 s 453 1 min 13 s 601
16 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Racing Point-BWT Mercedes 1 min 04 s 789
17 Drapeau du Canada Lance Stroll Racing Point-BWT Mercedes 1 min 04 s 832
18 Drapeau de la Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Honda 1 min 05 s 324
19 Drapeau de la Grande-Bretagne George Russell Williams-Mercedes 1 min 05 s 904
20 Drapeau de la Pologne Robert Kubica Williams-Mercedes 1 min 06 s 206
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 08 s 273 (107 % de 1 min 03 s 807)

Grille de départ[modifier | modifier le code]

  • Lewis Hamilton, auteur du deuxième temps, est pénalisé d'un recul de trois places pour avoir gêné Kimi Räikkönen lors de la première phase qualificative ; en raison de la pénalité de Kevin Magnussen, il s'élance de la quatrième place[6] ;
  • Kevin Magnussen, auteur du cinquième temps, est pénalisé d'un recul de cinq places pour le remplacement de sa boîte de vitesses à l'issue de la troisième séance d'essais libres ; il s'élance de la dixième place[7] ;
  • Nico Hülkenberg, auteur du douzième temps, est pénalisé d'un recul de cinq places pour avoir dépassé le quota de groupes propulseurs alloués pour l'ensemble de cette saison, Renault ayant choisi d’équiper sa R.S.19 de sa nouvelle spécification moteur qui a fait ses débuts la semaine précédente, au Grand Prix de France ; il s'élance de la dix-septième place[8] ;
  • Alexander Albon, auteur du treizième temps, est pénalisé d'un renvoi en fond de grille après que, pour la deuxième fois en deux jours, Toro Rosso a remplacé son unité de puissance Honda. De nombreux éléments moteur avaient été changés avant les essais libres du vendredi, le renvoyant en fond de grille. Compte-tenu de cette situation, le choix a alors été fait de renouveler l'opération dans le but de s'aménager un stock de pièces pour les prochains Grands Prix ; il s'élance de la dix-neuvième place[9] ;
  • Carlos Sainz Jr., auteur du quinzième temps, est pénalisé d'un renvoi en fond de grille après le changement complet de son unité de puissance. Le bloc Renault a été remplacé avant la première séance d'essais libres, ce qui lui permet de bénéficier de la spécification B du moteur introduite la semaine précédente. Les six nouveaux éléments le placent hors des quotas définis pour la saison, notamment suite à la défaillance qu'il avait rencontrée dès le premier Grand Prix, en Australie ; il s'élance de la vingtième et dernière place[10] ;
  • George Russell, auteur du dix-neuvième temps, est pénalisé d'un recul de trois places pour avoir gêné Daniil Kvyat lors de la première partie des qualifications ; à la suite des pénalités d'Alexander Albon et de Carlos Sainz, il s'élance dix-huitième et gagne donc une place[11].
Schéma de la grille de qualification du Grand Prix d'Autriche 2019.
La grille de qualification du Grand Prix d'Autriche 2019.
Schéma de la grille de départ du Grand Prix d'Autriche 2019.
La grille de départ du Grand Prix d'Autriche 2019.

Course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[12]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 71 1 h 22 min 01 s 822 (224,700 km/h) 2 25 + 1
2 16 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 71 + 2 s 724 1 18
3 77 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 71 + 18 s 960 3 15
4 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 71 + 19 s 610 9 12
5 44 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 71 + 22 s 805 4 10
6 4 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Renault 70 + 1 tour 5 8
7 10 Drapeau de la France Pierre Gasly Red Bull-Honda 70 + 1 tour 8 6
8 55 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. McLaren-Renault 70 + 1 tour 19 4
9 7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 70 + 1 tour 6 2
10 99 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 70 + 1 tour 7 1
11 11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Racing Point-Mercedes 70 + 1 tout 13
12 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Renault 70 + 1 tour 12
13 27 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 70 + 1 tour 15
14 18 Drapeau du Canada Lance Stroll Racing Point-Mercedes 70 + 1 tour 14
15 23 Drapeau de la Thaïlande Alexander Albon Toro Rosso-Honda 70 + 1 tour 18
16 8 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 70 + 1 tour 11
17 26 Drapeau de la Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Honda 70 + 1 tour 16
18 63 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Williams-Mercedes 69 + 2 tours 20
19 20 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 69 + 2 tours 10
20 88 Drapeau de la Pologne Robert Kubica Williams-Mercedes 68 + 3 tours 17

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes[16]
Pos. Pilote Écurie Points
1 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 197
2 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 166
3 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 126
4 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 123
5 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 105
6 Drapeau de la France Pierre Gasly Red Bull-Honda 43
7 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. McLaren-Renault 30
8 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Renault 22
9 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 21
10 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Renault 16
11 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 16
12 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 14
13 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Racing Point-BWT Mercedes 13
14 Drapeau de la Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Honda 10
15 Drapeau de la Thaïlande Alexander Albon Toro Rosso-Honda 7
16 Drapeau du Canada Lance Stroll Racing Point-BWT Mercedes 6
17 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 2
18 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 1
Constructeurs[17]
Pos. Écurie Points
1 Drapeau de l'Allemagne Mercedes 363
2 Drapeau de l'Italie Ferrari 228
3 Drapeau de l'Autriche Red Bull-Honda 169
4 Drapeau de la Grande-Bretagne McLaren-Renault 52
5 Drapeau de la France Renault 32
6 Drapeau de la Suisse Alfa Romeo-Ferrari 22
7 Drapeau de la Grande-Bretagne Racing Point-BWT Mercedes 19
8 Drapeau de l'Italie Toro Rosso-Honda 17
9 Drapeau des États-Unis Haas-Ferrari 16

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix d'Autriche 2019 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

  • Carlos Sainz Jr. passe la barre des 200 points inscrits en Formule 1 (201 points inscrits)[23] ;
  • Les séries de Mercedes Grand Prix (dix victoires consécutives) et de Lewis Hamilton (dix podiums consécutifs) prennent fin[24],[25] ;
  • Robert Kubica, dernier de l'épreuve à trois tours du leader et loin de son équipier George Russell, est élu « Pilote du jour » à l'issue d'un vote organisé sur le site officiel de la Formule 1[26]. L'étrangeté de ce résultat conduit la FOM à reconnaître qu'un problème technique a touché la procédure de vote des internautes ; deux jours plus tard, la FOM confirme qu'un bug est à l'origine de l'annonce officielle et annonce que le vainqueur de l'épreuve Max Verstappen est élu « Pilote du jour »[27],[28] ;
  • Tom Kristensen, nonuple vainqueur des 24 Heures du Mans et sextuple vainqueur des 12 Heures de Sebring a été nommé conseiller par la FIA pour aider dans leurs jugements le groupe des commissaires de course[29].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Tyres nominated so far », sur press.pirelli.com, (consulté le 23 juin 2019)
  2. Formula One Management, « FORMULA 1 MYWORLD GROSSER PREIS VON ÖSTERREICH 2019 - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le 29 juin 2019)
  3. Formula One Management, « FORMULA 1 MYWORLD GROSSER PREIS VON ÖSTERREICH 2019 - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le 29 juin 2019)
  4. Formula One Management, « FORMULA 1 MYWORLD GROSSER PREIS VON ÖSTERREICH 2019 - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le 29 juin 2019)
  5. Formula One Management, « FORMULA 1 MYWORLD GROSSER PREIS VON ÖSTERREICH 2019 - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le 29 juin 2019)
  6. Emmanuel Touzot, « Hamilton reçoit 3 places de pénalité sur la grille en Autriche Pour avoir gêné Räikkönen », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le 29 juin 2019)
  7. Grégory Demoen, « Magnussen pénalisé à son tour ! », sur f1i.auto-moto.com, (consulté le 29 juin 2019)
  8. Grégory Demoen, « Pénalité confirmée pour Hülkenberg. », sur f1i.auto-moto.com, (consulté le 29 juin 2019)
  9. Basile Davoine, « Deuxième moteur Honda en deux jours pour Albon. », sur fr.motorsport.com, (consulté le 29 juin 2019)
  10. Basile Davoine, « Sainz relégué en fond de grille pour le GP d'Autriche. », sur fr.motorsport.com, (consulté le 29 juin 2019)
  11. Basile Davoine, « Russell sanctionné après la frayeur avec Kvyat. », sur fr.motorsport.com, (consulté le 29 juin 2019)
  12. Formula One Management, « FORMULA 1 MYWORLD GROSSER PREIS VON ÖSTERREICH 2019 - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le 30 juin 2019)
  13. « Autriche 2019 - Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le 29 juin 2019)
  14. « Autriche 2019 - Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le 30 juin 2019)
  15. « Autriche 2019 Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le 30 juin 2019)
  16. « Autriche 2019 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le 30 juin 2019)
  17. « Autriche 2019 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le 30 juin 2019)
  18. « Charles Leclerc pole positions », sur statsf1.com, (consulté le 29 juin 2019)
  19. « Max Verstappen Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 30 juin 2019)
  20. « Red Bull Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 30 juin 2019)
  21. « Moteur Honda - Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 1er juillet 2019)
  22. « Antonio Giovinazzi Points », sur statsf1.com, (consulté le 30 juin 2019)
  23. « Carlos Sainz Jr. points », sur statsf1.com, (consulté le 30 juin 2019)
  24. « Lewis Hamilton Grands Prix disputés 2019 », sur statsf1.com, (consulté le 30 juin 2019)
  25. « Mercedes Grands prix disputés 2019 », sur statsf1.com, (consulté le 30 juin 2019)
  26. Fabien Gaillard, « Robert Kubica élu "Pilote du Jour" du GP d'Autriche 2019 », sur fr.motorsport.com, (consulté le 30 juin 2019)
  27. Patrick Angler, « La F1 enquête sur une défaillance technique après que Kubica a été élu « Pilote du Jour ». », sur f1actu.com (consulté le 1er juillet 2019)
  28. Benjamin Vinel, « Kubica perd son titre de Pilote du Jour », sur fr.motorsport.com (consulté le 3 juillet 2019)
  29. Vincent Lalanne-Sicaud, « F1 - GP D'AUTRICHE : LES DONNÉES CLÉS », sur news.sportauto.fr, (consulté le 29 juin 2019)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :