Grand Prix automobile de Russie 2019

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grand Prix de Russie 2019
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 52
Longueur du circuit 5,872 km
Distance de course 305,344 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton,
Mercedes,
h 33 min 38 s 992
(vitesse moyenne : 198,449 km/h)
Pole position Drapeau de Monaco Charles Leclerc,
Ferrari,
min 31 s 628
(vitesse moyenne : 229,764 km/h)
Record du tour en course Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton,
Mercedes,
min 35 s 761
(vitesse moyenne : 219,847 km/h)

Le Grand Prix automobile de Russie 2019 (Formula 1 2019 VTB Russian Grand Prix) disputé le 29 septembre 2019 sur l'Autodrome de Sotchi, est la 1013e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la sixième édition du Grand Prix de Russie comptant pour le championnat du monde de Formule 1 et la seizième manche du championnat 2019.

La Scuderia Ferrari n'avait pas obtenu quatre pole positions de suite depuis celles établies par Michael Schumacher en 2000-2001 ; Charles Leclerc réalise cette performance en dominant la troisième phase des qualifications. Déjà en tête après la première tentative, il améliore encore lors de son deuxième tour rapide et part en tête pour la sixième fois de la saison. En améliorant lui aussi son temps en fin de séance (bien qu'à plus de quatre dixièmes de seconde) alors que Sebastian Vettel n'y parvient pas, Lewis Hamilton s'intercale entre les deux Ferrari, comme à Singapour une semaine plus tôt. En deuxième ligne, Vettel est suivi par Valtteri Bottas tandis que Max Verstappen, auteur du quatrième temps, recule de cinq places à cause d'une pénalité pour le changement du moteur thermique Honda de sa Red Bull. Carlos Sainz Jr. est ainsi en troisième ligne devant Nico Hülkenberg. La quatrième ligne est composée de Lando Norris et Romain Grosjean et la cinquième de Verstappen aux côtés de Daniel Ricciardo. Alexander Albon, pénalisé pour la même raison que Verstappen, abîme sa monoplace dans le virage no 13 lors de la première phase et doit s'élancer de la voie des stands.

Lewis Hamilton remporte sa neuvième victoire de la saison, la quatre-vingt-deuxième de sa carrière et Valtteri Bottas assure à Mercedes Grand Prix son huitième doublé de l'année ; le pilote britannique et son écurie se rapprochent de leurs sixièmes titres mondiaux respectifs, bénéficiant pour cela de circonstances favorables. Au départ, Sebastian Vettel déborde Hamilton, bondit dans l'aspiration de son coéquipier parti en pole position et sort en tête du premier virage. Il n'obtempère pas par la suite quand son stand lui demande de laisser repasser Charles Leclerc et l'opération se passe donc dans les stands, via un undercut : le Monégasque est arrêté au vingt-et-unième tour et Vettel, resté en piste jusqu'à la vingt-sixième boucle, rentre au stand en laissant les commandes à Hamilton et ressort derrière Leclerc. Mais l'Allemand, dans son tour de sortie, abandonne en bord de piste à cause d'une panne de son MGU-K, ce qui provoque une procédure de voiture de sécurité virtuelle qui ruine la stratégie de Ferrari car Hamilton bénéficie d'un « arrêt gratuit » pour chausser des pneumatiques tendres frais et reste en tête en reprenant la piste. Dans la foulée, un accident de George Russell conduit à la sortie de la voiture de sécurité pour cinq tours ; Ferrari tente alors de donner une chance à Leclerc de rattraper le leader en l'arrêtant, au trentième tour, pour le chausser lui aussi en pneus tendres mais il repart derrière Bottas, qui le bouchonne, et n'est jamais en mesure de le dépasser, victime de la surchauffe de ses pneumatiques dès qu'il se rapproche. Hamilton s'échappe et s'adjuge le point supplémentaire du meilleur tour en course à deux tours de l'arrivée.

Au prix de nombreux dépassements, Max Verstappen franchit la ligne d'arrivée en quatrième position à la veille de son vingt-deuxième anniversaire, en remontant du neuvième rang sur la grille et Alexander Albon, sur l'autre Red Bull, termine cinquième malgré un départ depuis la voie des stands. Les McLaren finissent toutes deux dans les points, Carlos Sainz Jr. devançant Sergio Pérez alors que Lando Norris, huitième, bénéficie des cinq secondes de pénalité infligées (pour avoir court-circuité le premier virage) à Kevin Magnussen qui termine à la neuvième place. Nico Hülkenberg prend le dernier point en jeu.

Au classement du championnat, Hamilton, avec 322 points, possède une confortable avance sur Bottas (249 points), soit un écart équivalent à trois victoires, à cinq courses de la fin. Leclerc, troisième avec 215 points devance Verstappen (212 points) ; Vettel est toujours cinquième, avec 194 points. Pierre Gasly (69 points) et Carlos Sainz Jr. (66 points) restent sixième et septième devant Alexander Albon (52 points), Lando Norris (35 points) et Daniel Ricciardo (34 points). Chez les constructeurs, Mercedes (571 points) devance Ferrari (409 points) et Red Bull Racing (311 points). McLaren (101 points) conserve le quatrième rang devant Renault (68 points) ; suivent Toro Rosso (55 points), Racing Point (52 points), Alfa Romeo (35 points), Haas (28 points) et Williams (1 point).

Pneus disponibles[modifier | modifier le code]

Pneus disponibles à Sotchi[1]
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
Représentation des pneus durs
Durs (Type C2)
Représentation des pneus medium
Médiums (Type C3)
Représentation des pneus tendres
Tendres (Type C4)
    Représentation des pneus intermédiaires
Intermédiaires
   Représentation des pneus pluie
      Pluie

Essais libres[modifier | modifier le code]

Première séance, le vendredi de 11 h à 12 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[2]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 34 s 462
2 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 34 s 544 + 0 s 082
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 35 s 005 + 0 s 543
4 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 35 s 198 + 0 s 736
5 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 35 s 441 + 0 s 949
6 Drapeau de la Thaïlande Alexander Albon Red Bull-Honda 1 min 35 s 484 + 1 s 022

Deuxième séance, le vendredi de 15 h à 16 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[3]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 33 s 162
2 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 33 s 497 + 0 s 335
3 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 33 s 808 + 0 s 646
4 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 33 s 960 + 0 s 798
5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 34 s 201 + 1 s 039
6 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 1 min 34 s 971 + 1 s 809

Troisième séance, le samedi de 12 h à 13 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[4]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 32 s 733
2 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 33 s 049 + 0 s 316
3 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 33 s 129 + 0 s 396
4 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 33 s 354 + 0 s 621
5 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 34 s 227 + 1 s 494
6 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 34 s 308 + 1 s 575

Séance de qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[5]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 33 s 613 1 min 32 s 434 1 min 31 s 628
2 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 33 s 230 1 min 33 s 134 1 min 32 s 030
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 33 s 032 1 min 32 s 536 1 min 32 s 053
4 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 33 s 368 1 min 32 s 634 1 min 32 s 310
5 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 33 s 413 1 min 33 s 281 1 min 32 s 632
6 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. McLaren-Renault 1 min 34 s 184 1 min 33 s 807 1 min 33 s 222
7 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 1 min 34 s 236 1 min 33 s 898 1 min 33 s 289
8 Drapeau de la Grande-Bretagne Lando Norris McLaren-Renault 1 min 34 s 201 1 min 33 s 725 1 min 33 s 301
9 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 34 s 283 1 min 33 s 643 1 min 33 s 517
10 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Renault 1 min 34 s 138 1 min 33 s 862 1 min 33 s 661
11 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 1 min 34 s 456 1 min 33 s 950
12 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Racing Point-Mercedes 1 min 34 s 336 1 min 33 s 958
13 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 1 min 34 s 755 1 min 34 s 037
14 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 1 min 33 s 889 1 min 34 s 082
15 Drapeau du Canada Lance Stroll Racing Point-BWT Mercedes 1 min 34 s 287 1 min 34 s 233
16 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 1 min 34 s 840
17 Drapeau de la Grande-Bretagne George Russell Williams-Mercedes 1 min 35 s 356
18 Drapeau de la Pologne Robert Kubica Williams-Mercedes 1 min 36 s 474
19 Drapeau de la Thaïlande Alexander Albon Red Bull-Honda 1 min 39 s 197
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 39 s 544 (107 % de 1 min 33 s 032)
Nq. Drapeau de la Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Honda Forfait

Grille de départ[modifier | modifier le code]

  • Max Verstappen, auteur du quatrième temps, est pénalisé d'un recul de cinq places après le changement de son moteur à combustion interne, Honda introduisant la Spec.4 de son groupe propulseur ; il s'élance de la neuvième place[6],[7],[8] ;
  • Pierre Gasly, auteur du onzième temps, est pénalisé d'un recul de cinq places après le changement de son moteur à combustion interne, Honda introduisant la Spec.4 de son groupe propulseur ; il s'élance de la seizième place[6],[7],[8] ;
  • Robert Kubica, auteur du dix-huitième temps, est pénalisé d'un recul de quinze places après le changement de plusieurs éléments de son groupe propulseur. Kubica va utiliser ses quatrièmes moteurs, turbocompresseurs et MGU-H ; il s'élance de la dix-neuvième place[9] ;
  • Daniil Kvyat a connu un problème moteur lors des essais libres du samedi matin. Devant recevoir un nouveau bloc Honda ce qui demande un temps conséquent, l'équipe a décidé de ne pas le faire participer aux qualifications pour permettre aux mécaniciens de travailler avec plus de marge. Cette situation ne change rien pour Kvyat qui devait prendre le départ de la course depuis le fond de la grille en raison de pénalités liées aux différents changements d’éléments sur sa voiture. Repêché par les commissaires de course, il est autorisé à s'élancer de la dernière place sur la grille[10] ;
  • Alexander Albon, auteur du dix-neuvième temps, est pénalisé d'un recul de cinq places après le changement de son moteur à combustion interne, Honda introduisant la Spec.4 de son groupe propulseur. Il devait s'élancer de la dix-huitième place mais, pour réparer sa monoplace après son accident lors de la première phase des qualifications (un fond plat de spécification différente a été monté sur la RB15), Red Bull Racing a enfreint les règles du parc fermé ; Albon est ainsi obligé de s'élancer depuis la voie des stands[6],[7],[8],[11].
La grille de qualification du Grand Prix de Russie 2019.
Schéma de la grille de départ du Grand Prix de Russie 2019.
La grille de départ du Grand Prix de Russie 2019.

Course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[12]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 44 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 53 1 h 33 min 38 s 992 (198,449 km/h) 2 25 + 1
2 77 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 53 + 3 s 829 4 18
3 16 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 53 + 5 s 212 1 15
4 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 53 + 14 s 210 9 12
5 23 Drapeau de la Thaïlande Alexander Albon Red Bull-Honda 53 + 38 s 348 Pitlane 10
6 55 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. McLaren-Renault 53 + 45 s 889 5 8
7 11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Racing Point-Mercedes 53 + 48 s 728 11 6
8 4 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Renault 53 + 57 s 749 7 4
9 20 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 53 + 58 s 779 (dont 5 s de pénalité) 13 2
10 27 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 53 + 59 s 841 6 1
11 18 Drapeau du Canada Lance Stroll Racing Point-Mercedes 53 + 1 min 00 s 821 14
12 26 Drapeau de la Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Honda 53 + 1 min 02 s 496 19
13 7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 53 + 1 min 08 s 910 15
14 10 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 53 + 1 min 10 s 076 16
15 99 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 53 + 1 min 13 s 346 12
Abd. 88 Drapeau de la Pologne Robert Kubica Williams-Mercedes 28 Retrait volontaire 18
Abd. 63 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Williams-Mercedes 27 Accident après perte des freins 17
Abd. 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 26 Perte de puissance 3
Abd. 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Renault 24 Dégâts après un accrochage 10
Abd. 8 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 0 Accrochage 8

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes[16]
Pos. Pilote Écurie Points
1 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 322
2 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 249
3 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 215
4 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 212
5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 194
6 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 69
7 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. McLaren-Renault 66
8 Drapeau de la Thaïlande Alexander Albon Red Bull-Honda 52
9 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Renault 35
10 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Renault 34
11 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 34
12 Drapeau de la Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Honda 33
13 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Racing Point-BWT Mercedes 33
14 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo Racing-Ferrari 31
15 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 20
16 Drapeau du Canada Lance Stroll Racing Point-Mercedes 19
17 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 8
18 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo Racing-Ferrari 4
19 Drapeau de la Pologne Robert Kubica Williams-Mercedes 1
Constructeurs[17]
Pos. Écurie Points
1 Drapeau de l'Allemagne Mercedes 571
2 Drapeau de l'Italie Ferrari 409
3 Drapeau de l'Autriche Red Bull-Honda 311
4 Drapeau de la Grande-Bretagne McLaren-Renault 101
5 Drapeau de la France Renault 68
6 Drapeau de l'Italie Toro Rosso-Honda 55
7 Drapeau de la Grande-Bretagne Racing Point-BWT Mercedes 52
8 Drapeau de la Suisse Alfa Romeo-Ferrari 35
9 Drapeau des États-Unis Haas-Ferrari 28
10 Drapeau de la Grande-Bretagne Williams-Mercedes 1

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix de Russie 2019 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

  • En prenant son 308e départ en Grand Prix, Kimi Räikkönen dépasse Michael Schumacher et s'installe au troisième rang des pilotes les plus capés, derrière Fernando Alonso (312 départs) et Rubens Barrichello (323 départs)[23] ; il devrait les dépasser en 2020. En Formule 1 depuis 2001, et après s'en être éloigné en 2010 et 2011, il explique : « Je n'avais pas de plan quand je suis arrivé en Formule 1, je n'avais pas de plan quand je suis revenu en Formule 1 et je n'en ai toujours pas aujourd'hui. »[24] ;
  • Lewis Hamilton prend la tête d'une course pour la 143e fois et bat le record de Michael Schumacher[25] ;
  • Valtteri Bottas passe la barre des 1 200 points inscrits en Formule 1 (1 212 points inscrits)[26] ;
  • Pour la première fois depuis 2014, McLaren dépasse les 100 points dans la saison[27] ;
  • Sebastian Vettel est élu « Pilote du jour » à l'issue d'un vote organisé sur le site officiel de la Formule[28] ;
  • Emanuele Pirro (37 départs en Grands Prix de Formule 1, 3 points inscrits entre 1989 et 1991 et quintuple vainqueur des 24 Heures du Mans en 2000, 2001, 2002, 2006 et 2007) est nommé conseiller auprès des commissaires de course par la FIA pour les aider dans leurs jugements[29].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Tyres nominated so far », (consulté le 6 août 2019)
  2. Formula One Management, « FORMULA 1 VTB RUSSIAN GRAND PRIX 2019 - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le 27 septembre 2019)
  3. Formula One Management, « FORMULA 1 VTB RUSSIAN GRAND PRIX 2019 - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le 27 septembre 2019)
  4. Formula One Management, « FORMULA 1 VTB RUSSIAN GRAND PRIX 2019 - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le 28 septembre 2019)
  5. Formula One Management, « FORMULA 1 VTB RUSSIAN GRAND PRIX 2019 - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le 28 septembre 2019)
  6. a b et c Guillaume Alvarez, « Pénalités de grille pour les pilotes Honda », sur f1i.auto-moto.com, (consulté le 27 septembre 2019)
  7. a b et c (en) Formula One Administration, « 2019 Russian Grand Prix: Red Bulls and Toro Rossos set for engine changes and grid penalties », sur formula1.com (consulté le 27 septembre 2019)
  8. a b et c Fabien Gaillard, « Les pilotes Honda F1 pénalisés sur la grille à Sotchi », sur fr.motorsport.com, (consulté le 27 septembre 2019)
  9. Vincent Lalanne-Sicaud, « F1 - KUBICA PÉNALISÉ À SON TOUR », sur news.sportauto.fr, (consulté le 27 septembre 2019)
  10. Cesare Ingrassia, « Daniil Kvyat ne participera pas aux qualifications du GP de Russie », sur f1only.fr, (consulté le 27 septembre 2019)
  11. Basile Davoine, « Albon partira des stands à Sotchi », sur fr.motorsport.com, (consulté le 29 septembre 2019)
  12. Formula One Management, « FORMULA 1 VTB RUSSIAN GRAND PRIX 2019 - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le 29 septembre 2019)
  13. « Russie 2019 - Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le 28 septembre 2019)
  14. « Russie 2019 - Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le 29 septembre 2019)
  15. « Russie 2019 Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le 29 septembre 2019)
  16. « Russie 2019 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le 29 septembre 2019)
  17. « Russie 2019 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le 29 septembre 2019)
  18. « Charles Leclerc pole positions », sur statsf1.com, (consulté le 28 septembre 2019)
  19. « Lewis Hamilton Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 29 septembre 2019)
  20. « Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 29 septembre 2019)
  21. « Moteur Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 29 septembre 2019)
  22. « Constructeurs Doublés », sur statsf1.com, (consulté le 29 septembre 2019)
  23. « Pilotes - Grand Prix par nombre », sur statsf1.com, (consulté le 27 septembre 2019)
  24. Rémy Georges, « Räikkönen en passe de battre un record de Schumacher », sur f1i.auto-moto.com, (consulté le 27 septembre 2019)
  25. « Pilotes - En tête par nombre de GP », sur statsf1.com, (consulté le 29 septembre 2019)
  26. « Valtteri Bottas points », sur statsf1.com, (consulté le 29 septembre 2019)
  27. Basile Davoine, « McLaren dépasse les 100 points pour la première fois depuis 2014 », sur fr.motorsport.com, (consulté le 2 octobre 2019)
  28. Cesare Ingrassia, « Sebastian Vettel élu pilote du jour en Russie », sur f1only.fr, (consulté le 29 septembre 2019)
  29. Vincent Lalanne-Sicaud, « F1 - GP DE RUSSIE : LES DONNÉES CLÉS », sur news.sportauto.fr, (consulté le 27 septembre 2019)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :