Grand Prix automobile de Hongrie 2019

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grand Prix de Hongrie 2019
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 70
Longueur du circuit 4,381 km
Distance de course 306,630 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton,
Mercedes,
h 35 min 3 s 796
(vitesse moyenne : 193,532 km/h)
Pole position Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen,
Red Bull-Honda,
min 14 s 572
(vitesse moyenne : 211,495 km/h)
Record du tour en course Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen,
Red Bull-Honda,
min 17 s 103
(vitesse moyenne : 204,552 km/h)

Le Grand Prix automobile de Hongrie 2019 (Formula 1 Rolex Magyar Nagydíj 2019) disputé le 4 août 2019 sur le Hungaroring, est la 1 009 e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la trente-quatrième édition du Grand Prix de Hongrie comptant pour le championnat du monde de Formule 1 et la douzième manche du championnat 2019.

Pour son quatre-vingt-treizième Grand Prix, depuis ses débuts à 17 ans en 2015, Max Verstappen réalise la première pole position de sa carrière. Il est le centième poleman de l'histoire de la Formule 1 et le premier Néerlandais. Au volant de sa Red Bull RB15, il s'installe en haut de la feuille des temps dès son premier tour rapide lors de la dernière phase des qualifications, devançant les deux Mercedes puis lors de sa deuxième tentative, fait la différence dans les trois derniers virages pour établir le nouveau record de la piste en 1 min 14 s 572. Verstappen précède Valtteri Bottas de 18 millièmes de seconde et Lewis Hamilton de 197 millièmes. Charles Leclerc, qui concède presque une demi-seconde à Verstappen, complète la deuxième ligne. Sebastian Vettel, son coéquipier chez Ferrari, s'élance en troisième ligne, devant Pierre Gasly. La quatrième ligne est occupée par les McLaren de Lando Norris et Carlos Sainz Jr. ; suivent Romain Grosjean (Haas) et Kimi Räikkönen (Alfa Romeo), auteurs des neuvième et dixième temps.

Une intuition des stratèges du stand Mercedes permet à Lewis Hamilton de remporter sa quatre-vingt-unième victoire, sa huitième de la saison, sa septième sur le Hungaroring, et de creuser un écart conséquent au championnat. Peu après le départ, Verstappen et Hamilton sont seuls en lice pour la victoire, les Ferrari perdant plus d'une seconde au tour sur les deux leaders ; elles mènent une course anonyme, évitant de justesse de finir à un tour au terme de l'épreuve. Le pilote Red Bull tient bon en tête. Après leurs arrêts respectifs, Hamilton arrive dans la zone lui permettant d'utiliser son aileron arrière mobile aux alentours du trente-cinquième tour. Il porte plusieurs attaques, dont une est proche de réussir, en tentant de passer par l'extérieur du virage no 4 dans la trente-neuvième boucle puis lâche prise, se résolvant manifestement à rouler en deuxième position. James Wolves, chargé de la stratégie de course de Mercedes, propose de chausser Hamilton de pneus médiums alors que son rival roule en gommes dures pour une course à un seul arrêt. Hamilton, qui doute du bien fondé de cette idée, rentre une seconde fois au stand au quarante-neuvième tour et ressort avec 21 secondes de retard sur Verstappen : Red Bull est désormais piégé car le Néerlandais ne peut plus s'arrêter s'il veut s'imposer. À coup de meilleurs tours en course, alors que Verstappen annonce que ses pneumatiques sont « morts », Hamilton fond sur lui et le dépasse sans coup férir à trois tours du terme. L'avance du duo sur la concurrence est telle que Verstappen peut retourner au stand dans la foulée, conserver sa deuxième place, et, dans l'avant-dernière boucle, prendre le point supplémentaire du meilleur tour en course.

Valtteri Bottas étant hors du coup dès le départ après une touchette avec Charles Leclerc, le podium se joue entre les deux Ferrari. Sebastian Vettel, sur une stratégie décalée par rapport à son coéquipier, effectue un long premier relais de trente-neuf tours et bénéficie de gommes plus fraîches pour le dépasser en vue de l'arrivée et finir troisième, à plus d'une minute du vainqueur. Leclerc est le dernier pilote dans le même tour qu'Hamilton. Carlos Sainz Jr. termine cinquième, empêchant, pendant près de quarante tours, Pierre Gasly, à plusieurs reprises en mesure d'utiliser son aileron arrière mobile, de le dépasser. Kimi Räikkönen prend la septième place en contenant Bottas dans les sept dernières boucles. Lando Norris et Alexander Albon prennent les derniers points en jeu.

Sur un rythme de champion du monde (huit victoires en douze courses), Hamilton (250 points) porte son avance à 62 points sur Valtteri Bottas (188 points), désormais sous la menace de Verstappen (181 points). Vettel et Leclerc suivent avec 156 et 132 points. Plus loin, Gasly (63 points) tient la sixième place devant Sainz (58 points), Räikkönen (31 points), Kvyat (27 points), Norris (24 points) Ricciardo (22 points), Stroll et Magnussen (18 points). Chez les constructeurs, Mercedes (438 points) devance Ferrari (288 points) et Red Bull Racing (244 points). McLaren (82 points) au quatrième rang devance Toro Rosso (43 points), Renault (39 points), Alfa Romeo (32 points), Racing Point (31 points), Haas (26 points) et Williams (1 point). Après douze Grands Prix et au moment de la trêve estivale, toutes les écuries et dix-neuf pilotes sur vingt (à l'exception de George Russell) ont inscrit au moins un point.

Pneus disponibles[modifier | modifier le code]

Pneus disponibles à Budapest[1]
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
Représentation des pneus durs
Durs (Type C2)
Représentation des pneus medium
Médiums (Type C3)
Représentation des pneus tendres
Tendres (Type C4)
    Représentation des pneus intermédiaires
Intermédiaires
   Représentation des pneus pluie
      Pluie

Essais libres[modifier | modifier le code]

Première séance, le vendredi de 11 h à 12 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[2]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 17 s 233
2 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 17 s 398 + 0 s 165
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 17 s 399 + 0 s 166
4 Drapeau de la France Pierre Gasly Red Bull-Honda 1 min 17 s 682 + 0 s 449
5 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 1 min 17 s 942 + 0 s 709
6 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 18 s 188 + 0 s 955

Deuxième séance, le vendredi de 15 h à 16 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[3]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la France Pierre Gasly Red Bull-Honda 1 min 17 s 854
2 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 17 s 909 + 0 s 055
3 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 17 s 995 + 0 s 141
4 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 18 s 184 + 0 s 330
5 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Renault 1 min 18 s 597 + 0 s 743
6 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 1 min 18 s 682 + 0 s 828
  • Ces temps sont réalisés sur piste sèche en pneus tendres ou médiums, en début de séance. Alexander Albon tape sévèrement le mur après une sortie de piste au virage no 14[4]. La pluie détrempe ensuite le tracé et les pilotes sortent en fin de session chaussés avec des gommes intermédiaires pour tester l'adhérence[5].

Troisième séance, le samedi de 12 h à 13 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[6]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 16 s 084
2 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 16 s 097 + 0 s 013
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 16 s 166 + 0 s 082
4 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 16 s 355 + 0 s 271
5 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 16 s 392 + 0 s 308
6 Drapeau de la France Pierre Gasly Red Bull-Honda 1 min 16 s 684 + 0 s 600

Séance de qualification[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[7]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 15 s 817 1 min 15 s 573 1 min 14 s 572
2 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 16 s 078 1 min 15 s 669 1 min 14 s 590
3 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 16 s 068 1 min 15 s 548 1 min 14 s 769
4 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 16 s 337 1 min 15 s 792 1 min 15 s 043
5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 16 s 452 1 min 15 s 885 1 min 15 s 071
6 Drapeau de la France Pierre Gasly Red Bull-Honda 1 min 16 s 716 1 min 16 s 393 1 min 15 s 450
7 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Renault 1 min 16 s 697 1 min 16 s 060 1 min 15 s 800
8 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. McLaren-Renault 1 min 16 s 493 1 min 16 s 308 1 min 15 s 852
9 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 16 s 978 1 min 16 s 319 1 min 16 s 013
10 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 1 min 16 s 506 1 min 16 s 518 1 min 16 s 041
11 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 1 min 16 s 790 1 min 16 s 595
12 Drapeau de la Thaïlande Alexander Albon Toro Rosso-Honda 1 min 16 s 912 1 min 16 s 687
13 Drapeau de la Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Honda 1 min 16 s 750 1 min 16 s 692
14 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 1 min 16 s 894 1 min 16 s 804
15 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 1 min 16 s 122 1 min 17 s 081
16 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Williams-Mercedes 1 min 17 s 031
17 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Racing Point-BWT Mercedes 1 min 17 s 109
18 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Renault 1 min 17 s 257
19 Drapeau du Canada Lance Stroll Racing Point-BWT Mercedes 1 min 17 s 542
20 Drapeau de la Pologne Robert Kubica Williams-Mercedes 1 min 18 s 324
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 21 s 124 (107 % de 1 min 15 s 817)

Grille de départ[modifier | modifier le code]

  • Antonio Giovinazzi, auteur du quatorzième temps, est pénalisé d'un recul de trois places pour avoir roulé trop lentement sur la trajectoire lors de la première phase qualificative et avoir gêné Lance Stroll. Giovinazzi a été prévenu de l'arrivée d’une monoplace beaucoup plus rapide que la sienne et n'a rien fait pour éviter de se trouver dans la trajectoire ; il s'élance de la dix-septième place[8].
  • Daniel Ricciardo, auteur du dix-huitième temps, est pénalisé d'un recul de trente places après le changement de son moteur et de son turbocompresseur, les quatrièmes de la saison, d'un nouveau MGU-H, d'un nouveau MGU-K, d'une nouvelle unité de stockage d'énergie et d'une nouvelle unité de contrôle électronique, les troisièmes de cette année ; il s'élance de la vingtième et dernière place[9],[10].
Schéma de la grille de qualification du Grand Prix de Hongrie 2019.
La grille de qualification du Grand Prix de Hongrie 2019.
Schéma de la grille de départ du Grand Prix de Hongrie 2019.
La grille de départ du Grand Prix de Hongrie 2019.

Course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[11]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 44 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 70 1 h 35 min 03 s 796 (193,532 km/h) 3 25
2 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 70 + 17 s 796 1 18 + 1
3 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 70 + 1 min 01 s 433 5 15
4 16 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 70 + 1 min 05 s 250 4 12
5 55 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. McLaren-Renault 69 + 1 tour 8 10
6 10 Drapeau de la France Pierre Gasly Red Bull-Honda 69 + 1 tour 6 8
7 7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 69 + 1 tour 10 6
8 77 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 69 + 1 tour 2 4
9 4 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Renault 69 + 1 tour 7 2
10 23 Drapeau de la Thaïlande Alexander Albon Toro Rosso-Honda 69 + 1 tour 12 1
11 11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Racing Point-Mercedes 69 + 1 tour 16
12 27 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 69 + 1 tour 11
13 20 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 69 + 1 tour 14
14 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Renault 69 + 1 tour 20
15 26 Drapeau de la Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Honda 68 + 2 tours 13
16 63 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Williams-Mercedes 68 + 2 tours 15
17 18 Drapeau du Canada Lance Stroll Racing Point-Mercedes 68 + 2 tours 18
18 99 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 68 + 2 tours 17
19 88 Drapeau de la Pologne Robert Kubica Williams-Mercedes 67 + 3 tours 19
Abd. 8 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 49 Pression hydraulique 9

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes[15]
Pos. Pilote Écurie Points
1 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 250
2 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 188
3 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 181
4 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 156
5 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 132
6 Drapeau de la France Pierre Gasly Red Bull-Honda 63
7 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. McLaren-Renault 58
8 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 31
9 Drapeau de la Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Honda 27
10 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Renault 24
11 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Renault 22
12 Drapeau du Canada Lance Stroll Racing Point-Mercedes 18
13 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 18
14 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 17
15 Drapeau de la Thaïlande Alexander Albon Toro Rosso-Honda 16
16 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Racing Point-BWT Mercedes 13
17 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 8
18 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 1
19 Drapeau de la Pologne Robert Kubica Williams-Mercedes 1
Constructeurs[16]
Pos. Écurie Points
1 Drapeau de l'Allemagne Mercedes 438
2 Drapeau de l'Italie Ferrari 288
3 Drapeau de l'Autriche Red Bull-Honda 244
4 Drapeau de la Grande-Bretagne McLaren-Renault 82
5 Drapeau de l'Italie Toro Rosso-Honda 43
6 Drapeau de la France Renault 39
7 Drapeau de la Suisse Alfa Romeo-Ferrari 32
8 Drapeau de la Grande-Bretagne Racing Point-BWT Mercedes 31
9 Drapeau des États-Unis Haas-Ferrari 26
10 Drapeau de la Grande-Bretagne Williams-Mercedes 1

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix de Hongrie 2019 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

  • Pour la première fois depuis la création du championnat du monde, un pilote néerlandais réalise la pole position[22] ;
  • Max Verstappen devient le centième pilote à réaliser une pole position en championnat du monde[23] ;
  • Sebastian Vettel passe la barre des 2 900 points inscrits en Formule 1 (2 901 points inscrits)[24] ;
  • Max Verstappen est élu « Pilote du jour » à l'issue d'un vote organisé sur le site officiel de la Formule[25] ;
  • Danny Sullivan (15 Grands Prix chez Tyrrell Racing en 1983, 2 points, vainqueur des 500 miles d'Indianapolis 1985 et champion CART en 1988) a été nommé par la FIA conseiller pour aider dans leurs jugements le groupe des commissaires de course[26].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Tyres nominated so far », (consulté le 23 juin 2019)
  2. Formula One Management, « FORMULA 1 ROLEX MAGYAR NAGYDÍJ 2019 - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le 2 août 2019)
  3. Formula One Management, « FORMULA 1 ROLEX MAGYAR NAGYDÍJ 2019 - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le 2 août 2019)
  4. (en) Formula One Administration, « MUST-SEE: Albon bounces back from Turn 14 impact », sur formula1.com (consulté le 3 août 2019)
  5. Guillaume Alvarez, « GP de Hongrie - Libres 2 : Gasly en tête avant la pluie », sur f1i.auto-moto.com (consulté le 3 août 2019)
  6. Formula One Management, « FORMULA 1 ROLEX MAGYAR NAGYDÍJ 2019 - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le 3 août 2019)
  7. Formula One Management, « FORMULA 1 ROLEX MAGYAR NAGYDÍJ 2019 - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le 3 août 2019)
  8. Emmanuel Touzot, « Giovinazzi prend trois places de pénalité sur la grille en Hongrie pour avoir gêné Stroll. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le 4 août 2019)
  9. Basile Davoine, « Ricciardo partira dernier sur la grille en Hongrie. », sur fr.motorsport.com, (consulté le 4 août 2019)
  10. Emmanuel Touzot, « Ricciardo va partir du fond de grille. Un changement de moteur complet pour l'Australien. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le 4 août 2019)
  11. Formula One Management, « FORMULA 1 ROLEX MAGYAR NAGYDÍJ 2019 - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le 4 août 2019)
  12. « Hongrie 2019 - Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le 3 août 2019)
  13. « Hongrie 2019 - Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le 4 août 2019)
  14. « Hongrie 2019 Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le 4 août 2019)
  15. « Hongrie 2019 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le 4 août 2019)
  16. « Hongrie 2019 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le 4 août 2019)
  17. « Max Verstappen pole positions », sur statsf1.com, (consulté le 3 août 2019)
  18. Emmanuel Touzot, « Verstappen décroche enfin sa première pole position en Hongrie ! », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le 3 août 2019)
  19. « Lewis Hamilton Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 4 août 2019)
  20. « Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 4 août 2019)
  21. « Moteur Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 4 août 2019)
  22. « Statistiques nations : Pole positions par nombre », sur statsf1.com, (consulté le 3 août 2019)
  23. « Statistiques pilotes : chronologie : pole positions », sur statsf1.com, (consulté le 3 août 2019)
  24. « Sebastian Vettel points », sur statsf1.com, (consulté le 5 août 2019)
  25. Fabien Gaillard, « Verstappen élu "Pilote du Jour" du GP de Hongrie 2019 », sur fr.motorsport.com, (consulté le 5 août 2019)
  26. Vincent Lalanne-Sicaud, « F1 - GP DE HONGRIE : LES DONNÉES CLÉS », sur news.sportauto.fr, (consulté le 3 août 2019)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :