Mob City

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mob City
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original de la série
Titre original Mob City
Genre Série dramatique
gangsters
biographie
Création Frank Darabont
Production Frank Darabont
Michael De Luca
Elliot Webb
Acteurs principaux Jon Bernthal
Milo Ventimiglia
Neal McDonough
Alexa Davalos
Jeffrey DeMunn
Robert Knepper
Jeremy Luke
Gregory Itzin
Edward Burns
Musique Mark Isham
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine TNT
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 6
Durée 42 minutes
Diff. originale
Site web http://www.tntdrama.com/series/mob-city

Mob City est une série télévisée américaine en six épisodes de 42 minutes, créée par Frank Darabont, diffusée simultanément du [1] au sur la chaîne TNT et sur Bravo![2] au Canada. Elle est basée sur L.A. Noir: The Struggle for the Soul of America's Most Seductive City par John Buntin.

En France, la série sera diffusée prochainement sur Série Club[réf. nécessaire].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans l'Amérique d'après-guerre, la lutte sanglante entre la police corrompue de Los Angeles et la mafia sous les ordres du gangster Mickey Cohen...

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Acteurs récurrents[modifier | modifier le code]

Invités[modifier | modifier le code]

Source VF : RS Doublage[3] et Doublage Séries Database[4]

Production[modifier | modifier le code]

Après avoir quitté The Walking Dead, le producteur Frank Darabont met sur pied L.A. Noir, une fiction historique se déroulant dans le Los Angeles des années 1940 et 1950. La distribution comprend Jon Bernthal, Neal McDonough, Alexa Davalos, Jeffrey DeMunn, Milo Ventimiglia ou encore Simon Pegg (en guest dans le Pilote). La série est renommée Mob City et démarre le 4 décembre 2013 sur la chaîne américaine TNT[5].

La série rassemble moins de 3 millions de téléspectateurs pour son lancement. L'audience chute de nouveau pour les épisodes suivants, ce qui contraint la chaîne à supprimer la série[6].

Épisodes[modifier | modifier le code]

  1. Un type entre dans un bar… (A Guy Walks Into a Bar)
  2. Pour le meilleur et pour le pire (Reason to Kill a Man)
  3. Lumière rouge (Red Light)
  4. Le gang des bananes (His Banana Majesty)
  5. Piquebœuf (Oxpecker)
  6. Couche-toi Gunny (Stay Down)

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Mob City commente les critiques positives des critiques. La série a été noté 66 % sur la base de 47 commentaires, avec une note moyenne de 6,610 sur le site Rotten Tomatoes. Le consensus critique du site est le suivant: "La lettre d'amour de Frank Darabont au classique noir, Mob City est un visage de gangster magnifique, mais c’est un peu trop familier, mais tout est au bon endroit et c’est magnifique à regarder". Sur Metacritic, la série a un score de 63100, basé sur 33 avis, indiquant des "critiques généralement favorables".

Audiences[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis[modifier | modifier le code]

La série a connue un bon démarrage lors de l'épisode pilote 2,29 millions de téléspectateurs, avant de rechuter au fil des épisodes suivantes.

Saison Nombre
d’épisodes
Drapeau des États-Unis Diffusion originale
Années Début de saison Fin de saison Audience moyenne
(en millions)
1 6 2013 1,67

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]