Europoïde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crâne Blumenbach découvert en 1795 en Géorgie et qui mettrait en évidence l'origine caucasienne des Européens.

Le terme Europoïdes, ou caucasoïdes désigne un groupe humain parfois désigné par le terme "race blanche".

Recherches anthropologiques[modifier | modifier le code]

Le terme « caucasien » a été introduit par un anthropologue, Johann Friedrich Blumenbach (1752–1840), professeur à l’Université de Göttingen. Il l'utilise pour désigner les peuples à peau claire d’Europe, d’Asie occidentale, de la Corne de l'Afrique et d’Afrique du Nord[1]. C'est suite à des études de crânes qu'il vient à cette conclusion et qu'il explique : « J’ai emprunté le nom de cette variété à la chaîne du Caucase, parce que ses alentours (...) abritent la plus belle des races humaines, j'entends les Géorgiens, et parce que (…) c’est dans cette région, s’il en est une, que nous devrions placer, avec une probabilité maximale, les autochtones (les formes originelles) de l’humanité. »[2]

Le mot « europoïde » est un terme apparu dans la première moitié du XXe siècle[3]. Il tend aujourd'hui à remplacer les termes souvent critiqués de caucasien et caucasoïde employés au sujet de l'Anthropologie physique (index de corps, circonférences de taille, rapport taille-hanche, crâniologie, génétique, etc.). Néanmoins, on emploie toujours l'expression « caucasien » pour désigner les humains aux caractéristiques anthropologiques qui caractérisent la majeure partie des populations européennes et celles ayant les mêmes caractéristiques (Europe, Corne de l'Afrique, Afrique du Nord, Moyen-Orient, etc).

Les désignations « europoïde » et « type européen » sont régulièrement utilisées dans les comptes-rendus et rapports de recherches sur le développement de l'homme ainsi que dans l'analyse anthropologique de restes humains. Les termes n'indiquent pas nécessairement une identité précise mais des similitudes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Europoïdes se sont diffusés dans tout l'hémisphère septentrional ainsi qu'en Afrique et en Asie, voire en Amérique selon des découvertes de ces vingt dernières années en Occident.[réf. nécessaire]

Expression « de type caucasien »[modifier | modifier le code]

Certains pays utilisent le mot « caucasien » pour les personnes europoïde, comme par exemple, les États-Unis pour des raisons essentiellement historiques et politiques. Ce terme est ainsi préféré à celui d'europoïde qui fait référence à une origine européenne. Cette expression évite également l'ambiguïté qu'il pourrait y avoir au sujet des hispaniques dans le cas du mot « blanc »[4].

L'usage est cependant plus ancien, puisque le Littré de 1863 indiquait : « Race caucasienne, nom donné à la race humaine blanche, supposée issue du Caucase et des environs »[5]. Il revient cependant en force par le biais de certaines traductions.

C'est notamment le qualificatif employé dans les fichiers de suspects de la police française (notamment le STIC – système de traitement des infractions constatées)[6].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Oxford English Dictionary: "a name given by Blumenbach (a1800) to the ‘white’ race of mankind, which he derived from the region of the Caucasus."
  2. Blumenbach, De generis humani varietate nativa (3rd ed. 1795), trans. Bendyshe (1865). Quoted e.g. in Arthur Keith, Blumenbach's Centenary, Man, Royal Anthropological Institute of Great Britain and Ireland (1940).
  3. Georges Montandon l'a utilisé en 1933 dans son ouvrage La Race, les Races (Paris, Payot, 1933) pour désigner la « Grand'race europoïde » divisée en « Race blonde », « Race brune ou méditerranéenne » etc. et qui comprenait les populations de type « européen » (Europe, Corne de l'Afrique, Afrique du Nord, Moyen-Orient, etc.). Egon Freiherr von Eickstedt utilisait lui, en 1934, le terme europide pour désigner les mêmes populations.
  4. Categorization of humans in biomedical research: genes, race and disease, Neil Risch, Esteban Burchard, Elad Ziv, and Hua Tang
  5. "Ethnic and cultural determinants influence risk assessment for hepatitis C acquisition", Anouk Dev, Vijaya Sundararajan, William Sievert
  6. Police - Le fichage ethno-racial maintenu ?A.Guillet, 11/12/2008, LCI.fr