Petrus Camper

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Camper.
Petrus Camper

Petrus, Pierre ou Peter Camper est un médecin, naturaliste et biologiste hollandais, né le 11 mai 1722 à Leyde et mort le 7 avril 1789 à La Haye.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève brillant, il étudie les sciences, la philosophie et le dessin. Parmi ses professeurs, il faut signaler Pieter van Musschenbroek (1692-1761) et Willem Jacob 's Gravesande (1688-1742) pour la physique et les mathématiques, Herman Boerhaave (1668-1738) ou Hieronymus David Gaubius (1705-1780) pour la médecine.

Il obtient un titre de docteur en médecine à 24 ans. Il voyage alors en Europe et visite l'Allemagne, l'Angleterre, la France et la Suisse. L'université de Franeker le nomme professeur de philosophie, d'anatomie et de chirurgie en 1750.

En 1755, il s'installe à Amsterdam et occupe une chaire d'anatomie et de chirurgie, plus tard complété par une chaire de médecine.

Il se retire en 1760 pour se consacrer à la recherche scientifique. Mais trois ans plus tard, il prend la chaire d'anatomie, de chirurgie et de botanique à l'université de Groningue avant de se retirer en 1773.

Il poursuit ses recherches tout en faisant de fréquents voyages à travers l'Europe. Il prend part aussi à la vie politique de son pays et fut membre du conseil d'État des Provinces-Unies.

Parmi ses travaux, il faut citer ceux portant sur l'ostéologie des oiseaux ou sur l'anatomie de l'orang-outan (il démontre qu'il ne s'agit en rien d'un être humain dégénéré comme on le pensait alors mais bien d'une espèce différente de la nôtre). Il publie une grande quantité de mémoire sur les sujets les plus variés : l'audition chez les poissons, la meilleure forme possible pour les souliers, la rage, la construction des digues, etc.

Georges Cuvier (1769-1832) aura un jugement dur sur son œuvre : Camper porta, pour ainsi dire en passant, le coup d'œil du génie sur une foule d'objets intéressants, mais presque tous ses travaux ne furent que des ébauches.

Il est aussi l'auteur de la théorie de l'angle facial qui est mesuré suivant deux lignes : la première va du trou de l'oreille à la mâchoire supérieure, l'autre partant du front jusqu'à la mâchoire supérieure. Selon lui, les statues antiques présentent un angle de 90°, la face des Européens de 80°, des noirs de 70°, de l'orang-outan de 58°. Ses recherches seront reprises par d'autres comme Cuvier, Étienne Geoffroy Saint-Hilaire (1772-1844) ou Paul Broca (1824-1880). Ce type de théorie, visant à établir scientifiquement des différences entre les races humaines est typique de l'histoire naturelle du XVIIIe et XIXe siècles

Camper découvrit la présence de l'air dans les cavités intérieures du squelette des oiseaux, et fut un des premiers à s'occuper d'anatomie comparée et de paléontologie. Il est surtout connu pour avoir essayé de mesurer le degré d'intelligence par le plus ouïe moins d'ouverture à l'angle facial.

Il a composé un grand nombre de traités et de mémoires sur la médecine, la chirurgie, la physiologie.

Les principaux cités au XIXe siècle par le Dictionnaire Bouillet sont :

  • Démonstrations anatomicx-pathologicœ, Amsterdam, 1760-1762 ;
  • Dissertation sur les différences des traits du visage ;
  • Discours sur l'art de juger les passions de l'homme par les traits de son visage ;
  • Dissertation sur les variétés naturelles de l'espèce humaine.

Hendrik Jansen a publié une traduction de ses Œuvres sur l'histoire naturelle, la physiologie et l'anatomie comparée, 1803, 3 volumes, in-8.

Camper était membre associé de l'Académie française des sciences : Nicolas de Condorcet et Félix Vicq d'Azyr ont composé son Éloge.

Source partielle[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Petrus Camper » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)

Camper est l’abréviation botanique officielle de Petrus Camper.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI