Charline Picon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Charline Picon
Image illustrative de l’article Charline Picon
Charline Picon médaillée d'or en planche à voile RS: X aux Jeux olympiques d'été 2016 de Rio de Janeiro.
Contexte général
Sport Voile
Site officiel www.charlinepicon.fr
Biographie
Nom complet
dans le pays d'origine
Charline Picon
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Nationalité France
Naissance (36 ans)
Taille 1,70 m
Poids de forme 57 kg
Surnom Pic
Club CN La Tremblade
Équipe Équipe de France de voile olympique
Entraîneur Cédric Leroy
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 1 1 0
Championnats du monde 1 2 2
Championnats d'Europe 5 1 1

Charline Picon, née le à Royan (France), est une véliplanchiste française, médaillée d'or aux Jeux olympiques d'été de 2016 à Rio de Janeiro puis d'argent aux Jeux olympiques d'été de 2020 à Tokyo.

Membre de l'équipe de France de voile olympique, elle s'impose à partir des années 2010 dans les épreuves internationales ; elle est ainsi championne d'Europe en 2013, 2014, 2016, 2020 et 2021, ainsi que championne du monde en 2014, avant de remporter le titre olympique en 2016 à Rio dans la classe RS:X. Cinq ans plus tard, Charline Picon est médaillée d'argent aux Jeux olympiques de Tokyo, grâce à sa victoire dans l'ultime régate, la Medal Race.

Biographie[modifier | modifier le code]

Licenciée du club nautique de La Tremblade, elle débute la planche à voile en 1995 et intègre l'Équipe de France en 2006.

En 2012, lors des Jeux olympiques de Londres, elle termine à la 8e place de l'épreuve de RS:X femmes[1]. Après cette décevante place, elle hésite à arrêter la compétition car le kitesurf était pressenti pour remplacer la planche à voile lors des Jeux Olympiques suivants[1].

Lors des Championnats du monde 2014 à Santander, elle remporte la médaille d'or en RS:X devant l'Espagnole Marina Alabau et l'Israélienne Maayan Davidovich[2].

En octobre 2015, est annoncée sa participation aux Jeux olympiques d'été de 2016 à Rio[3], où elle a remporté les test events en 2014 et 2015. Pendant les Jeux olympiques de 2016, elle gagne la médaille d'or en RS:X devant la Chinoise Chen Peina et la Russe Stefaniya Elfutina[4]. Un mois après, lors d'une cérémonie officielle, son nom est donné au centre nautique de La Tremblade où elle est licenciée[5]. Elle est également élue Marin de l'année 2016 par la Fédération française de voile[6].

Pour la saison 2016-2017, elle prend une année sabbatique[7] pour donner naissance à son premier enfant, une petite fille nommée Lou, le 31 juillet 2017[8]. Elle ne reprend la compétition qu'en avril 2018[9] après avoir recommencé l'entraînement en février[10]. Lors de sa première compétition internationale lors des régates de la Semaine olympique à Hyères, elle finit au pied du podium[11],[10]. Quelques semaines plus tôt, elle a participé à la Coupe de France à Biscarrosse où elle termine 1re[12].

Trois mois après son retour à la compétition aux Championnats du monde 2018 à Aarhus, elle remporte la médaille d'argent en RS:X derrière la Néerlandaise Lilian de Geus[9]. Cette place lui offre un billet pour les Jeux olympiques d'été de 2020[13].

En 2021, elle remporte son cinquième titre européen lors des championnats d'Europe à Vilamoura au Portugal devant la Néerlandaise Lilian de Geus et la Polonaise Zofia Klepacka[14]. Elle remporte la seule médaille française de la compétition[14].

Lors des Jeux olympiques de Tokyo 2020, Charline Picon est troisième du classement général avant l'ultime régate, la Medal Race, qu'elle remporte le 31 juillet 2021. Cela lui permet de dépasser la britannique Emma Wilson, mais pas la Chinoise Lu Yunxiu, qui en se classant troisième de cette course, remporte le titre olympique, alors que la véliplanchiste rochelaise s'adjuge la médaille d'argent[15]. En planche à voile RS:X, elle est la première femme à monter à deux reprises sur le podium olympique.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Charline Picon (RS-X) : « J’ai pensé à arrêter après Londres » », Sous les pavés, la mer,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. « «Mon Impossible» par Charline Picon, véliplanchiste », Sport24,‎ 2018-06-01cest12:09:54+0200 (lire en ligne, consulté le )
  3. « Charline Picon et Pierre Le Coq iront à Rio pour les Jeux Olympiques », sur L'Equipe.fr (consulté le )
  4. « JO 2016. Charline Picon décroche l'or en planche à voile », Ouest France,‎ (lire en ligne)
  5. « Charente-Maritime : Charline Picon donne son nom au centre nautique de La Tremblade », France 3 Nouvelle-Aquitaine,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. « Marin de l’année. Charline Picon, digne héritière de Faustine Merret », Ouest France,‎ (lire en ligne)
  7. Ak. C., « Pause bébé pour Charline Picon », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. « Charline Picon, vice championne du monde de planche à voile de retour en Charente-Maritime », France 3 Nouvelle-Aquitaine,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. a et b Rédaction, « Championnats du monde : Charline Picon prend l'argent en planche RS:X », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. a et b Pascal Sidoine, « Charline Picon : «Je dois tout reconstruire» », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. « Planche à voile : Charline Picon, le super retour », SudOuest.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. « Retour à la compétition souriant pour Charline Picon », SudOuest.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. Rédaction, « Championnats du monde : sept bateaux français qualifiés pour les JO 2020 », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  14. a et b « La Charentaise-Maritime Charline Picon sacrée championne d'Europe de RSX pour la cinquième fois », sur France 3 Nouvelle-Aquitaine (consulté le )
  15. « Charline Picon médaillée d'argent en planche à voile RS : X aux JO de Tokyo », sur lequipe.fr, (consulté le )
  16. « Women Overall », sur http://www.rsxclass.org (consulté le )
  17. « Planche à voile : Charline Picon sacrée championne d’Europe », sur SudOuest.fr (consulté le )
  18. Pascal Sidoine, « Charline Picon décroche un 5e titre européen au Portugal », sur lequipe.fr, (consulté le )
  19. Décret du portant promotion et nomination

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]