Le Fils à Jo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Fils à Jo est un film français écrit et réalisé par Philippe Guillard, sorti le .

Synopsis[modifier | modifier le code]

Héritier d'une longue lignée de rugbymen, Jo Canavaro tente, avec l'aide de ses amis, de faire apprécier ce sport à son fils, Tom.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le réalisateur Philippe Guillard est un grand connaisseur de l’univers du rugby à XV : ancien joueur de haut niveau (il a notamment évolué au poste de trois-quarts aile gauche au Racing Club de France), il s’est ensuite reconverti en journaliste, scénariste et écrivain. Il a également animé la Nuit du rugby. Il a révélé ses talents pour la comédie à la télévision, à travers notamment ses « gestes techniques » sur Canal+ à la mi-temps des matches de football.
    Il s'agit de sa première réalisation de long métrage.
  • Le film a été tourné en majeure partie dans le Tarn, département d'origine de Vincent Moscato (« Pompon »), ancien joueur de l'Union athlétique gaillacoise. Les scènes d'entrainement au rugby ont été tournées à Salvagnac, à 18 km de Gaillac[1]. La sortie a d’ailleurs été anticipée dans le Sud-Ouest (le , pour une sortie nationale le ).
  • La scène du repas de noces est marquée par la présence de nombreuses personnalités du rugby, parmi lesquelles Guy Novès, Fabien Pelous et Philippe Bernat-Salles
  • Même s’il n’a pas le palmarès de Jo Canavaro, Gérard Lanvin a pratiqué le rugby pendant 10 ans (en minime, cadet et junior). Il jouait en position de trois-quarts aile[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vincent Vidal, « "Le fils à Jo" retrouve le Tarn », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne)
  2. « Gérard Lanvin a joué à Franconville », Le Parisien,‎ (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]