Centre de formation et de perfectionnement des journalistes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Centre de formation et de perfectionnement des journalistes (CFPJ)
CFPJ.svg
Histoire et statut
Type
École de communication et de journalisme
Régime linguistique
Président
Marie Ducastel
Directeur
Florence Guebey
Localisation
Localisation
Pays
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg
Divers
Membre de
Abilways (CFJ, CFPJ, ISM, École W, EFE), Fédération de la Formation Professionnelle
Site web

Le Centre de formation et de perfectionnement des journalistes (CFPJ), anciennement Centre de formation professionnelle des journalistes, est un organisme de formation continue associé à l'école de journalisme Centre de formation des journalistes (CFJ).

Le diplôme de « Journaliste » du CFPJ est visé par le ministère de l’Éducation nationale depuis 2013 (arrêté du 27 août 2013). Le niveau du diplôme est reconnu au niveau bac + 3 (niveau II). Le diplôme de « Chargé(e) de Communication et de Relations Presse » du CFPJ est visé par le ministère de l’Éducation nationale depuis 2016 (arrêté du 18 décembre 2016). L'École W, la formation post-bac du CFJ, délivre ces deux diplômes à ses étudiants[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1969, le Centre de formation des journalistes (CFJ) crée le Centre de perfectionnement des journalistes (CPJ), qui propose des formations professionnelles destinées aux journalistes. En 1972, le CFJ et le CPJ se regroupent au sein du CFPJ (Centre de formation et de perfectionnement des journalistes).

À la suite d'une crise financière, en 1998, le CFJ doit procéder à une restructuration. À l'initiative de Claire Richet, Bernard Pivot et Pierre Lescure, des anciens élèves créent alors l’association « CFJ-Demain »[2] pour trouver des solutions de financement qui permettront à l’école d'échapper à la liquidation. La justice lui accorde la reprise du CFPJ en 1999. En dépit de l'augmentation des droits d'inscription, la situation reste précaire : en 2002, le groupe CFPJ est à nouveau en dépôt de bilan.

En juillet 2003, le groupe CFPJ, structure dans laquelle s’insèrent les activités du CFJ, est repris par le groupe de formation EFE, devenu Abilways[3] en 2012.  

Depuis 2011, le groupe Abilways est la propriété à 80 %, de la société Creadev, une entreprise d’investissement appartenant à la famille Mulliez, qui est par ailleurs, via l'Association Familiale Mulliez (AFM), l'actionnaire majoritaire de nombreuses sociétés de distribution, comme Auchan, Boulanger, Décathlon, Leroy Merlin et Saint-Maclou[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Diplômes », sur École W (consulté le 14 janvier 2019)
  2. CFJ Demain La Croix du 10 mars 1999, consulté le 29 mai 2017
  3. Abilways CPFJ
  4. « Une bien étrange entreprise : le Centre de formation et de perfectionnement des journalistes (CFPJ) », sur acrimed.org,

Lien externe[modifier | modifier le code]