Canton de Bordeaux-2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canton de Bordeaux-2
Canton de Bordeaux-2
Situation du canton de Bordeaux-2 dans le département de Gironde.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement(s) Bordeaux
Bureau centralisateur Bordeaux
Conseillers
départementaux
Jean-Louis David
Laurence Dessertine
2015-2021
Code canton 33 03
Histoire de la division
Création 5 brumaire an X[1],[2]
(27 octobre 1801)
Modifications 1 : 13 juillet 1973[4]
2 : 22 mars 2015[3]
Démographie
Population 49 907 hab. (2017)
Géographie
Subdivisions
Communes Fraction de Bordeaux

Le canton de Bordeaux-2 est un canton français situé dans le département de la Gironde, en région Nouvelle-Aquitaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce canton est créé en 1801 en même temps que les cantons de Bordeaux-1 à 6, à la suite de la scission du canton de Bordeaux[1]. Il se compose alors d'une partie de la ville de Bordeaux, en rive gauche de la Garonne, et de la commune de Caudéran jusqu'en 1965, date à laquelle celle-ci fusionne avec Bordeaux[5]. Le 13 juillet 1973[4], les limites du canton sont modifiées.

Un nouveau découpage territorial de la Gironde (département) entre en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 20 février 2014[3]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour.

En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[6]. Dans la Gironde, le nombre de cantons passe ainsi de 63 à 33. Le nouveau canton de Bordeaux-2 constitue une fraction cantonale de Bordeaux. Il est entièrement inclus dans l'arrondissement de Bordeaux. Le bureau centralisateur est situé à Bordeaux.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les cinq cantons de Bordeaux depuis 2015.

Le canton de Bordeaux-2 est organisé dans l'arrondissement de Bordeaux, à l'intérieur de la commune de Bordeaux. Son altitude varie de 1 m à 42 m pour une altitude moyenne de 6 m.

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers généraux de 1833 à 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1848 Jacques-Henri Wustenberg Centre droit Négociant
Président de la Chambre de commerce de Bordeaux
Député (1834-1846) - Pair de France
1848 1852 Louis Jean Ambroise Gustave Curé[7] Républicain
Indépendant
Ancien capitaine de la Garde nationale
Maire de Bordeaux (1848-1849)
Député au Corps législatif (1857-1869)
1852 1861 Antoine Gautier aîné[8]   Maire de Bordeaux (1849-1860)
Ancien maire du Bouscat
1861 1870 Emmanuel Cortès[9]   Armateur - Président du Tribunal de Commerce
1870 1871 Jules Simon Républicain Philosophe, professeur
Ministre de l'Instruction Publique en 1870
Président du Conseil des Ministres (1876-1877)
Sénateur inamovible (1875-1896)
1871 1873
(décès)
Charles Montagut Radical Armateur, officier démissionnaire. Déclaré démissionnaire afin de permettre son remplacement[10], il est en réalité mort lors du naufrage du Ville-du-Havre le 22 novembre 1873[11].
1874 1880 David Raynal Républicain Armateur
Député (1879-1897) - Sénateur (1897-1903)
Sous-secrétaire d'État (1880-1881)
Ministre (1881-1882, 1883-1885 et 1893-1894)
1880 1886 Victor Larrey Républicain Publiciste à Bordeaux
1886 1895 François Marie Aristide
Plumeau
(1824-1904)
Républicain Docteur en médecine et propriétaire viticole
Conseiller municipal de Bordeaux
1895 1919
(décès)
Édouard Bertin Républicain Avocat à la Cour de Bordeaux
1919 1933
(décès)[12]
Paul Glotin URD-UPR Industriel distillateur-liquoriste, président de Marie Brizard
Adjoint au maire de Bordeaux
Député (1919-1924)
1934[13] 1940 Philippe Henriot FR Professeur
Viticulteur à Eynesse
Député (1932-1942)
Nommé conseiller départemental en 1943[14]
1945 1949 Jules Ramarony PRL puis PPUS
puis CNI
Avocat
Premier adjoint au Maire de Bordeaux
Député (1945-1955)
1949 1955 M. Castéran DVD  
1955 1961 Albert Faulat Rad. Maire de Caudéran
1961 1973 Williams Lacoste UDR Adjoint au maire de Bordeaux
Elu en 1973 dans le Canton de Bordeaux-8
1973 1992 Simone Noailles RPR Adjointe au maire de Bordeaux
1992 2004 Chantal Bourragué UMP Cadre commercial
Députée de la première circonscription de la Gironde (2002-2012)
Adjointe au maire de Bordeaux
2004 2012
(démission)
Michèle Delaunay PS Médecin des hôpitaux
Députée de la deuxième circonscription de la Gironde (2008-2012 et 2014-2017)
Ministre (2012-2014)
2012 2015 Jean-Baptiste Borthury apparenté
PS
Laborantin à Bordeaux

Conseillers d'arrondissement (de 1833 à 1940)[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers d'arrondissement successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1874   Alfred Poirier Républicain Propriétaire à Bordeaux, Président de la Société d'horticulture de Caudéran
1940       Les conseils d'arrondissement ont été suspendus par la loi du 12 octobre 1940
et n'ont jamais été réactivés

(sources : Journal La Dépêche sur Gallica).

Conseillers départementaux depuis 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Jean-Louis David   LR adjoint au maire de Bordeaux (1995-2020)
ancien conseiller général du canton de Bordeaux-4
2015 en cours Laurence Dessertine   MoDem adjointe au maire de Bordeaux (2008-2020)

À l'issue du premier tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Jean-Louis David et Laurence Dessertine (Union de la droite, 50,66 %) et Bernard Blanc et Camille Hollebecque (PS, 29,73 %). Le taux de participation est de 48,47 % (14 749 votants sur 30 432 inscrits)[15] contre 50,55 % au niveau départemental[16] et 50,17 % au niveau national[17]. Bien que dépassant 50 % des voix, le binôme arrivé en tête n'atteint pas 25 % des inscrits compte tenu de la faible participation des électeurs, d'où la nécessité d'un second tour. Au second tour, Jean-Louis David et Laurence Dessertine (Union de la droite) sont élus avec 62,05 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 44,32 % (7 849 voix pour 13 488 votants et 30 431 inscrits)[18].

Composition[modifier | modifier le code]

Liste de la fraction du canton de Bordeaux-2 au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Bordeaux
(bureau centralisateur)
33063 Bordeaux Métropole 49,36 Fraction : 49 907 (2017)
Commune : 254 436 (2017)
5 155 modifier les donnéesmodifier les données
Canton de Bordeaux-2 3303 49 907 (2017) modifier les données

Le nouveau canton de Bordeaux-2 comprend la partie de la commune de Bordeaux située à l'intérieur d'un périmètre défini par l'axe des voies et des limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune du Bouscat, rue de la Croix-de-Seguey, rue Labottière, rue Camille-Godard, rue Mandron, rue de la Course, rue d'Aviau, cours de Verdun, cours Xavier-Arnozan, place Lainé, la Garonne du droit de la place Lainé jusqu'au droit du cours du Chapeau-Rouge, cours du Chapeau-Rouge, cours de l'Intendance, rue Vital-Carles, place Pey-Berland, rue des Frères-Bonie, cours d'Albret, rue Joseph-de-Carayon-Latour, rue Jean-Fleuret, rue Marguerite-Crauste, rue François-de-Sourdis, rue Fernand-Audeguil, rue de Pessac, cours du Maréchal-Gallieni, jusqu'à la limite territoriale de la commune de Pessac, limites territoriales des communes de Pessac et de Mérignac, rue de la Pelouse-de-Douet, place Amélie-Raba-Léon, rue Frantz-Despagnet, boulevard Antoine-Gautier, boulevard du Président-Wilson, jusqu'à la rue de la Croix-de-Seguey[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

Démographie avant 2015[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
----25 21123 85525 70227 34526 870
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[19] puis population municipale à partir de 2006[20])
Histogramme de l'évolution démographique

Démographie depuis 2015[modifier | modifier le code]

En 2017, le canton comptait 49 907 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2014 2015 2016 2017
49 81550 28450 25649 98949 907
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[21].)
Histogramme de l'évolution démographique

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 978-2-600-00065-9 et 2-600-00065-8, lire en ligne)
  • Claude Motte, Isabelle Séguy et Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 978-2-7332-1028-4, lire en ligne).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Notice communale de Bordeaux sur le site de l'EHESS.
  2. Bernard Gaudillère (1995), p. 798.
  3. a b et c Décret no 2014-192 du 20 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Gironde.
  4. a et b Décret no 73-657 du 13 juillet 1973 portant création de cantons dans le département de la Gironde .
  5. Notice communale de Caudéran sur le site Ldh/EHESS/Cassini, consulté le 23 novembre 2013.
  6. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  7. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH059/PG/FRDAFAN83_OL0641017V001.htm
  8. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH067/PG/FRDAFAN83_OL1096060v001.htm
  9. « Généalogie de Emmanuel Cortès », sur Geneanet (consulté le 17 septembre 2020).
  10. « Rapports et délibérations / Gironde, Conseil général », sur Gallica, (consulté le 17 septembre 2020).
  11. Archives de Paris, état civil du 9e arrondissement, registre des décès de 1874, acte no 1163 (vue 20 sur 31).
  12. « Le Temps », sur Gallica, (consulté le 17 septembre 2020).
  13. « Le Temps », sur Gallica, (consulté le 17 septembre 2020).
  14. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le 17 septembre 2020).
  15. « Résultats du premier tour pour le Canton de Bordeaux-2 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  16. « Résultats du premier tour pour le département de la Gironde », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  17. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  18. « Résultats du second tour pour le Canton de Bordeaux-1 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 31 mars 2015)
  19. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  20. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2011, 2012
  21. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.

Voir aussi[modifier | modifier le code]