Canton de Bordeaux-3

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Bordeaux-3
Canton de Bordeaux-3
Situation du canton de Bordeaux-3 dans le département de Gironde.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement(s) Bordeaux
Bureau centralisateur Bordeaux
Conseillers
départementaux
Géraldine Amouroux
Pierre Lothaire
2015-2021
Code canton 33 04
Histoire de la division
Création 5 brumaire an X[1],[2]
(27 octobre 1801)
Modification(s) 13 juillet 1973[3],
22 mars 2015[4]
Démographie
Population 46 887 hab. (2015)
Subdivisions
Communes Fraction de Bordeaux

Le canton de Bordeaux-3 est un canton français situé dans le département de la Gironde, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le canton de Bordeaux-3 est organisé dans l'arrondissement de Bordeaux, à l'intérieur de la commune de Bordeaux. Son altitude varie de 1 m à 42 m pour une altitude moyenne de 6 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les huit cantons de Bordeaux entre 1973 et début 2015.

Ce canton est créé en 1801 en même temps que les cantons de Bordeaux-1 à 6, à la suite de la scission du canton de Bordeaux[5]. Le 13 juillet 1973[3], les limites du canton sont modifiées. Il se compose d'une partie de la ville de Bordeaux, en rive gauche de la Garonne.

Un nouveau découpage territorial de la Gironde (département) entre en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 20 février 2014[4]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[6]. Dans la Gironde, le nombre de cantons passe ainsi de 63 à 33. Le nouveau canton de Bordeaux-3 constitue une fraction cantonale de Bordeaux. Il est entièrement inclus dans l'arrondissement de Bordeaux. Le bureau centralisateur est situé à Bordeaux.

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1848 Théodore Ducos Opposition
libérale
Négociant et armateur à Bordeaux
Député (1834-1851) - Sénateur (1853-1855) - Ministre (1851)
1848 1852 Maurice
Lafargue de Grangeneuve
jeune[7]
  Notaire, conseiller municipal de Bordeaux
1852 1861
(décès)
Jean-Baptiste Félix
de la Seiglière[8]
  Premier président de la Cour impériale
1861 1867 Raymond-Théodore Troplong   Président de chambre à la Cour impériale
Pair de France (1846-1848), Sénateur (1852-1869)
1867 1869 Joseph Barnabé Samazeuilh   Banquier, conseiller municipal de Bordeaux
1869 1871      
1871 1880 Émile Fourcand Républicain Négociant, député (1871), sénateur (1875-1881), ancien maire de Bordeaux (1870)
1880 1892 M. Counord Républicain  
1892 1898 Charles Bernard Socialiste Pharmacien, propriétaire à Bordeaux
député de la Gironde (1898-1902), député de la Seine (1914-1924)
1898 1919 M. Périé Rad. Propriétaire à Bordeaux
1919 1922 M. Doumeng Républicain Docteur en médecine
1922 1928 Edmond Costedoat SFIO Professeur de l'Université de Bordeaux, adjoint au maire de Bordeaux (1925-1933)
1928 1934 M. Toulet URD  
1934 1940 Louis Monier URD Nommé conseiller départemental en 1943[9]
1945 1951 Bertrand Pinsolle SFIO Directeur de l'hôpital Saint-André, conseiller municipal de Bordeaux
1951 1953
(décès)
François Fleuret RPF  
1953 1979
(démission)
Raymond Moynet RS puis UNR
puis UDR
Adjoint au maire de Bordeaux
1979 2001 Hugues Martin RPR Adjoint au maire de Bordeaux
2001 2015 Michel Duchêne UMP Adjoint au maire de Bordeaux

Représentation après 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Géraldine Amouroux   LR Cadre (fonction publique territoriale)
2015 en cours Pierre Lothaire   LR Chef d'entreprise, adjoint au maire de Bordeaux (Caudéran)

Lors des élections départementales de 2015, le binôme composé de Géraldine Amouroux et Pierre Lothaire (Union de la droite) est élu au premier tour avec 54,04 % des suffrages exprimés, devant le binôme composé de Pascale Bousquet-Pitt et Hubert Tortes Saint Jammes (Union de la gauche) (25,16 %). Le taux de participation est de 52,29 % (17 094 votants sur 32 688 inscrits)[10] contre 50,55 % au niveau départemental[11] et 50,17 % au niveau national[12].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Bordeaux-3 se composait uniquement d'une partie de la commune de Bordeaux et comptait 35 714 habitants (population municipale) au 1er janvier 2012[13].

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Bordeaux
(bureau centralisateur)
33063 Communauté urbaine de Bordeaux Fraction : 46 887(2015)
Commune : 246 586 (2014)

Le nouveau canton de Bordeaux-3 comprend la partie de la commune de Bordeaux située à l'ouest de l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune du Bouscat, boulevard du Président-Wilson, boulevard Antoine-Gautier, rue Frantz-d'Espagnet, place Amélie-Raba-Léon, rue de la Pelouse-de-Douet jusqu'à la limite territoriale de la commune de Mérignac[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
----31 37931 63434 24335 46235 714
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[14] puis population municipale à partir de 2006[15])
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]