Canton de Saint-Vivien-de-Médoc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Vivien et Médoc (homonymie).

Canton de Saint-Vivien-de-Médoc
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement(s) Arrondissement de Lesparre-Médoc
Chef-lieu Saint-Vivien-de-Médoc
Code canton 33 46
Disparition mars 2015
Démographie
Population 9 483 hab. (2012)
Densité 45 hab./km2
Géographie
Superficie 211,28 km2
Subdivisions
Communes 7

Le canton de Saint-Vivien-de-Médoc est une ancienne division administrative française située dans le département de la Gironde et la région Aquitaine. Depuis 2014, il est une partie du nouveau canton du Nord-Médoc.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton était organisé autour de Saint-Vivien-de-Médoc dans l'arrondissement de Lesparre-Médoc. Son altitude variait de 0 m (Grayan-et-l'Hôpital) à 36 m (Le Verdon-sur-Mer) pour une altitude moyenne de 6 m.

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Saint-Vivien-de-Médoc regroupait sept communes et comptait 9 467 habitants (population municipale) au 1er janvier 2010[1].


Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Grayan-et-l'Hôpital 33193 CC Médoc Atlantique 45,40 1 314 (2014) 29
Jau-Dignac-et-Loirac 33208 CC Médoc Atlantique 41,23 1 007 (2014) 24
Saint-Vivien-de-Médoc 33490 CC Médoc Atlantique 29,40 1 721 (2014) 59
Soulac-sur-Mer 33514 CC Médoc Atlantique 28,89 2 524 (2014) 87
Talais 33521 CC Médoc Atlantique 15,27 713 (2014) 47
Vensac 33541 CC Médoc Atlantique 34,00 945 (2014) 28
Le Verdon-sur-Mer 33544 CC Médoc Atlantique 17,09 1 367 (2014) 80

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
7 3657 4747 6597 8918 1268 1948 8639 4719 483
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[2] puis population municipale à partir de 2006[3])
Histogramme de l'évolution démographique

Histoire[modifier | modifier le code]

De 1833 à 1848, les cantons de Lesparre et de Saint-Vivien avaient le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux par département était limité à 30[4].

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1839 Pierre Gaillard
(1788-1847)
Majorité
gouvernementale
Ancien capitaine des grenadiers de la Garde
Propriétaire à Talais
Député (1831-1834)
Juge de paix de Saint-Vivien
1839 1848      
1848 1852 M. Magne   Docteur en médecine à Talais
1852 1864 Alphonse Adrien Robert
Louvet de Paty du Rayet[5]
  Conseiller à la Cour Impériale de Bordeaux
1864 1871 M. Bères   Procureur Impérial à Lesparre puis
Juge au Tribunal civil de Toulouse
1871 1880 M. Delhomme Constitutionnel  
1880 1894
(démission)[6]
Jean Goudineau Républicain Propriétaire, maire de Jau (1870-1871 et 1876-1881)
1894[7] 1910 Comte
Ernest de Lahens
Républicain Propriétaire à Saint-Laurent-Médoc
(château Perganson-Larose)
1910 1914
(décès)
Félix Mesnard RG Joaillier-orfèvre - Propriétaire à Bordeaux
Maire de Soulac-sur-Mer
Député (1914)
1914 1919 siège vacant    
1919 1925
(démission)
M. Boymier   Propriétaire à Saint-Vivien-de-Médoc
1925[8] 1940 M. Guilhem URD Propriétaire à Bordeaux
1945 1958 Georges Poirier Rad. puis
DVD
maire du Verdon
1958 1964 Guy Lartigue SFIO Maire de Grayan-et-l'Hôpital
1964 1976 Jean-François Pintat RI Ingénieur
Sénateur (1971-1990)
Maire de Soulac-sur-Mer
1976 1988 Dr Jacques Noël PS Maire de Saint-Vivien-de-Médoc
1988 2001 Xavier Pintat
(fils de J.F.Pintat)
UDF Ingénieur Commissariat à l'Energie Atomique
Député-Maire de Soulac-sur-Mer (1993-1997)
Sénateur (1998-2017)
2001 2008 Jean-François Régère DVD Agriculteur - Député (2002-2007)
Maire de Talais
2008 2015 Serge Laporte PS Maire de Grayan-et-l'Hôpital

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]