Canton des Coteaux de Dordogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton des Coteaux de Dordogne
Canton des Coteaux de Dordogne
Situation du canton des Coteaux de Dordogne dans le département de Gironde.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement(s) Libourne
Bureau centralisateur Castillon-la-Bataille
Conseillers
départementaux
Jacques Breillat
Liliane Poivert
2015-2021
Code canton 33 10
Histoire de la division
Création 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 37 199 hab. (2017)
Densité 93 hab./km2
Géographie
Superficie 398,20 km2
Subdivisions
Communes 51

Le canton des Coteaux de Dordogne est un canton français du département de la Gironde.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial du département de la Gironde entre en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 20 février 2014[1]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[2]. Dans la Gironde, le nombre de cantons passe ainsi de 63 à 33.

Le canton des Coteaux de Dordogne est formé de communes des anciens cantons de Branne (les 19 communes), de Castillon-la-Bataille (les 14 communes), de Pujols (les 16 communes) et de Libourne (les 2 communes de Génissac et Moulon). Il est entièrement inclus dans l'arrondissement de Libourne. Le bureau centralisateur est situé à Castillon-la-Bataille[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le canton est situé au centre-est du département de la Gironde. Il est limitrophe, à l'est, du département de la Dordogne, à l'est et au sud-est avec le canton du Réolais et des Bastides, au sud-ouest avec le canton de l'Entre-deux-Mers, à l'ouest avec le canton de Créon, au nord-ouest avec le canton de la Presqu'île et avec le canton du Libournais-Fronsadais et au nord-est avec le canton du Nord-Libournais.

Il est traversé d'est en ouest par la rivière de la Dordogne. Les communes de la communauté de communes du Grand Saint-Émilionnais et celles de Castillon-la-Bataille, Saint-Magne-de-Castillon, Sainte-Colombe et Les Salles-de-Castillon (communauté de communes Castillon-Pujols) sont situées sur la rive droite. Les autres communes de cette structure intercommunale, celles de la communauté de communes du Brannais et les communes de Baron (communauté de communes du Créonnais), de Saint-Germain-du-Puch (communauté de communes du Sud-Libournais), de Génissac et de Moulon (communauté d'agglomération du Libournais) se trouvent sur la rive gauche, dans la région naturelle de l'Entre-deux-Mers[4].

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Jacques Breillat   LR Maire de Castillon-la-Bataille (2014-)
2015 en cours Liliane Poivert   DVD Maire de Saint-Pey-de-Castets (2008-)
Ancienne conseillère générale du Canton de Pujols

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, trois binômes sont en ballotage : Jacques Breillat et Liliane Poivert (Union de la Droite, 33,59 %), Guy Marty et Marie Emilie Sallette (PS, 29,83 %) et Audrey Franzato et Michaël Lasjunies (FN, 29,59 %). Le taux de participation est de 54,95 % (14 682 votants sur 26 718 inscrits)[5] contre 50,54 % au niveau départemental[6] et 50,17 % au niveau national[7]. Au second tour, Jacques Breillat et Liliane Poivert (Union de la Droite) sont élus avec 37,97 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 58,51 % (5 725 voix pour 15 635 votants et 26 723 inscrits)[8].

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton des Coteaux de Dordogne comprend cinquante-et-une communes entières[1].

Liste des 51 communes du canton des Coteaux de Dordogne au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Castillon-la-Bataille
(bureau centralisateur)
33108 CC Castillon Pujols 5,68 3 166 (2017) 557 modifier les donnéesmodifier les données
Baron 33028 CC du Créonnais 10,34 1 153 (2017) 112 modifier les donnéesmodifier les données
Belvès-de-Castillon 33045 CC du Grand Saint-Émilionnais 6,61 333 (2017) 50 modifier les donnéesmodifier les données
Bossugan 33064 CC Castillon Pujols 2,42 39 (2017) 16 modifier les donnéesmodifier les données
Branne 33071 CC Castillon Pujols 2,41 1 288 (2017) 534 modifier les donnéesmodifier les données
Cabara 33078 CC Castillon Pujols 3,42 513 (2017) 150 modifier les donnéesmodifier les données
Camiac-et-Saint-Denis 33086 CC du Créonnais 6,60 362 (2017) 55 modifier les donnéesmodifier les données
Civrac-sur-Dordogne 33127 CC Castillon Pujols 1,94 223 (2017) 115 modifier les donnéesmodifier les données
Coubeyrac 33133 CC Castillon Pujols 5,61 71 (2017) 13 modifier les donnéesmodifier les données
Daignac 33147 CA du Libournais 5,73 476 (2017) 83 modifier les donnéesmodifier les données
Dardenac 33148 CA du Libournais 1,50 85 (2017) 57 modifier les donnéesmodifier les données
Doulezon 33153 CC Castillon Pujols 7,36 265 (2017) 36 modifier les donnéesmodifier les données
Espiet 33157 CA du Libournais 6,79 776 (2017) 114 modifier les donnéesmodifier les données
Flaujagues 33168 CC Castillon Pujols 7,80 591 (2017) 76 modifier les donnéesmodifier les données
Gardegan-et-Tourtirac 33181 CC du Grand Saint-Émilionnais 9,58 281 (2017) 29 modifier les donnéesmodifier les données
Génissac 33185 CA du Libournais 13,04 1 948 (2017) 149 modifier les donnéesmodifier les données
Gensac 33186 CC Castillon Pujols 9,38 771 (2017) 82 modifier les donnéesmodifier les données
Grézillac 33194 CC Castillon Pujols 7,79 695 (2017) 89 modifier les donnéesmodifier les données
Guillac 33196 CC Castillon Pujols 3,06 163 (2017) 53 modifier les donnéesmodifier les données
Jugazan 33209 CC Castillon Pujols 5,53 298 (2017) 54 modifier les donnéesmodifier les données
Juillac 33210 CC Castillon Pujols 5,86 240 (2017) 41 modifier les donnéesmodifier les données
Les Salles-de-Castillon 33499 CC Castillon Pujols 10,81 363 (2017) 34 modifier les donnéesmodifier les données
Lugaignac 33257 CC Castillon Pujols 3,66 479 (2017) 131 modifier les donnéesmodifier les données
Mouliets-et-Villemartin 33296 CC Castillon Pujols 15,91 1 061 (2017) 67 modifier les donnéesmodifier les données
Moulon 33298 CA du Libournais 13,25 999 (2017) 75 modifier les donnéesmodifier les données
Naujan-et-Postiac 33301 CC Castillon Pujols 11,10 580 (2017) 52 modifier les donnéesmodifier les données
Nérigean 33303 CA du Libournais 9,98 839 (2017) 84 modifier les donnéesmodifier les données
Pessac-sur-Dordogne 33319 CC Castillon Pujols 7,78 449 (2017) 58 modifier les donnéesmodifier les données
Pujols 33344 CC Castillon Pujols 7,40 538 (2017) 73 modifier les donnéesmodifier les données
Rauzan 33350 CC Castillon Pujols 6,50 1 211 (2017) 186 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Aubin-de-Branne 33375 CC Castillon Pujols 5,52 351 (2017) 64 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Émilion 33394 CC du Grand Saint-Émilionnais 27,02 1 874 (2017) 69 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Étienne-de-Lisse 33396 CC du Grand Saint-Émilionnais 7,09 231 (2017) 33 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Genès-de-Castillon 33406 CC du Grand Saint-Émilionnais 6,80 393 (2017) 58 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Germain-du-Puch 33413 CA du Libournais 11,76 2 156 (2017) 183 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Hippolyte 33420 CC du Grand Saint-Émilionnais 4,45 134 (2017) 30 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Jean-de-Blaignac 33421 CC Castillon Pujols 5,58 440 (2017) 79 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Laurent-des-Combes 33426 CC du Grand Saint-Émilionnais 3,86 260 (2017) 67 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Magne-de-Castillon 33437 CC Castillon Pujols 13,87 1 998 (2017) 144 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Pey-d'Armens 33459 CC du Grand Saint-Émilionnais 4,20 196 (2017) 47 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Pey-de-Castets 33460 CC Castillon Pujols 11,07 622 (2017) 56 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Philippe-d'Aiguille 33461 CC du Grand Saint-Émilionnais 5,87 374 (2017) 64 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Quentin-de-Baron 33466 CA du Libournais 8,69 2 442 (2017) 281 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Sulpice-de-Faleyrens 33480 CC du Grand Saint-Émilionnais 18,17 1 348 (2017) 74 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Vincent-de-Pertignas 33488 CC Castillon Pujols 7,61 385 (2017) 51 modifier les donnéesmodifier les données
Sainte-Colombe 33390 CC Castillon Pujols 4,06 422 (2017) 104 modifier les donnéesmodifier les données
Sainte-Florence 33401 CC Castillon Pujols 3,21 149 (2017) 46 modifier les donnéesmodifier les données
Sainte-Radegonde 33468 CC Castillon Pujols 12,48 457 (2017) 37 modifier les donnéesmodifier les données
Sainte-Terre 33485 CC du Grand Saint-Émilionnais 13,93 1 883 (2017) 135 modifier les donnéesmodifier les données
Tizac-de-Curton 33531 CA du Libournais 3,97 330 (2017) 83 modifier les donnéesmodifier les données
Vignonet 33546 CC du Grand Saint-Émilionnais 4,15 498 (2017) 120 modifier les donnéesmodifier les données
Canton des Coteaux de Dordogne 3310 398,20 37 199 (2017) 93 modifier les données

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2017, le canton comptait 37 199 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2014 2015 2016 2017
36 90237 11337 19837 24237 199
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]