Canton de la Presqu'île

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de la Presqu'île
Canton de la Presqu'île
Situation du canton de la Presqu'île dans le département de Gironde.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement(s) Bordeaux
Bureau centralisateur Ambarès-et-Lagrave
Conseillers
départementaux
Valérie Drouhaut
Hubert Laporte
2015-2021
Code canton 33 26
Histoire de la division
Création 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 51 218 hab. (2016)
Densité 349 hab./km2
Géographie
Superficie 146,94 km2
Subdivisions
Communes 9

Le canton de la Presqu'île est un canton français du département de la Gironde.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial de la Gironde entre en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 20 février 2014[1]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[2]. Dans la Gironde, le nombre de cantons passe ainsi de 63 à 33.

Le canton de la Presqu'île est formé des communes de l'ancien canton de Carbon-Blanc (6 communes) et de communes transférées depuis les cantons modifiés de Lormont (les 2 communes d'Ambès et de Saint-Louis-de-Montferrand) et de Cenon (1 commune : Beychac-et-Caillau). Il est entièrement inclus dans l'arrondissement de Bordeaux. Le bureau centralisateur est situé à Ambarès-et-Lagrave[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Enserré depuis la confluence du bec d'Ambès entre la rive droite de la Garonne et la rive gauche de la Dordogne, le canton de la Presqu'île constitue le territoire le plus au nord de la région naturelle de l'Entre-deux-Mers. Cinq de ses communes (Ambès, Ambarès-et-Lagrave, Saint-Louis-de-Montferrand, Saint-Vincent-de-Paul et Carbon-Blanc) appartiennent à la métropole de Bordeaux, les quatre autres (Sainte-Eulalie, Saint-Loubès, Saint-Sulpice-et-Cameyrac et Beychac-et-Caillau) faisant partie (avec la commune d'Yvrac transférée du canton de Cenon au canton de Lormont) de la communauté de communes du Secteur de Saint-Loubès.

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de la Presqu'île comprend les neuf communes suivantes[1] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Ambarès-et-Lagrave
(bureau centralisateur)
33003 Bordeaux Métropole 15 315 (2014)
Ambès 33004 Bordeaux Métropole 3 190 (2014)
Beychac-et-Caillau 33049 CC du Secteur de Saint-Loubès 2 127 (2014)
Carbon-Blanc 33096 Bordeaux Métropole 7 352 (2014)
Saint-Loubès 33433 CC du Secteur de Saint-Loubès 8 757 (2014)
Saint-Louis-de-Montferrand 33434 Bordeaux Métropole 2 175 (2014)
Saint-Sulpice-et-Cameyrac 33483 CC du Secteur de Saint-Loubès 4 542 (2014)
Saint-Vincent-de-Paul 33487 Bordeaux Métropole 1 021 (2014)
Sainte-Eulalie 33397 CC du Secteur de Saint-Loubès 4 599 (2014)

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Valérie Drouhaut   DVD adjointe au maire de Carbon-Blanc
2015 en cours Hubert Laporte   UDI maire de Sainte-Eulalie

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Anne-Laure Bedu et Philippe Garrigue (Union de la Gauche, 32,18 %) et Valérie Drouhaut et Hubert Laporte (DVD, 30,17 %). Le taux de participation est de 48,5 % (16 415 votants sur 33 848 inscrits)[4] contre 50,54 % au niveau départemental[5] et 50,17 % au niveau national[6]. Au second tour, Valérie Drouhaut et Hubert Laporte (DVD) sont élus avec 51,54 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 47,1 % (7 393 voix pour 15 946 votants et 33 855 inscrits)[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]