British American Tobacco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir BAT.
British American Tobacco
Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de British American Tobacco

Création 1902
Siège social Drapeau de Grande-Bretagne Londres (Royaume-Uni)
Effectif 55 000 (2014)
Site web www.bat.com
Chiffre d’affaires 15 milliards de livres (2013)

British American Tobacco (LSE : BATS, NYSE MKT : BTI), basée à Londres (Royaume-Uni), est un des plus importants producteurs de tabac et de cigarettes au monde, possédant notamment les marques Pall Mall, Gladstone, Dunhill, Lucky Strike, Kent, Winfield, Vogue, Players et Parisienne. La BAT est à la 63e place du classement CNUCED 2004 des multinationales.

BAT est le deuxième plus grand producteur de tabac au monde en nombre de ventes, après Philip Morris International[1]. BAT a une position de leader sur les marchés de plus de 50 pays et opérations[2]. Ses quatre marques qui réalisent les ventes les plus importantes sont Dunhill, Lucky Strike, Kent et Pall Mall[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'entreprise a été créée en 1902, quand la compagnie Imperial Tobacco de Grande-Bretagne et la American Tobacco Company des États-Unis se sont réunis en joint-venture. Un accord de non-concurrence a alors été conclu. James Buchanan Duke a été le président de la structure, et l'entreprise a ciblé les pays comme le Canada, la Chine, l'Allemagne, l'Afrique du Sud, la Nouvelle-Zélande et l'Australie (mais pas les États-Unis ou la Grande-Bretagne).

En 1999, British American Tobacco acquiert Rothmans International pour 7,5 milliards de dollars[4].

En juillet 2014, lors de l'acquisition par Reynolds American de Lorillard pour 25 milliards de dollars[5], British American Tobacco investit 4,7 milliards de dollars dans la nouvelle entité pour garder le niveau de participation à 42 % dans Reynolds American[6].

En février 2015, British American Tobacco acquiert les 24,7 % qu'il ne détient pas encore dans Souza Cruz pour 2,3 milliards de livres soit 3,53 milliards de dollars[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) David Jones, BAT in £1.25 billion share buyback as earnings rise, Reuters, 23 février 2012
  2. (en) Marcus Leroux, « British American Tobacco profit boosted by weak pound », sur Timesonline.com,‎ (consulté le 29 août 2010)
  3. « http://www.bat.com/group/sites/uk__3mnfen.nsf/vwPagesWebLive/DO52ADK2/$FILE/medMD8TNKKW.PDF?openelement » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  4. (en) Edmund L. Andrews,British American Tobacco Will Buy Rothmans, The New York Times, 12 janvier 1999
  5. Reynolds American to buy Lorillard for $25 billion, Siddharth Cavale, Reuters, 15 juillet 2014
  6. Reynolds American to buy Lorillard for $25 billion, Siddharth Cavale, Reuters, 15 juillet 2014
  7. British American Tobacco mulls $3.5 billion buyout of Brazil unit stake, Martinne Geller et Guillermo Parra-Bernal, Reuters, 23 février 2015

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Le siège à Londres