Tesco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tesco Plc
logo de Tesco
illustration de Tesco

Création 1919
Fondateurs Jack Cohen (en)
Forme juridique Public limited company
Action Bourse de Londres (TSCO) et Irish Stock Exchange (TCO)Voir et modifier les données sur Wikidata
Slogan « Every little helps »
Siège social Hertfordshire
Drapeau d'Angleterre Angleterre
Direction David John Lewis (depuis 2014)
Président John Murray Allan (depuis le )[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires Tableau détaillé
Activité Distribution
Produits BienVoir et modifier les données sur Wikidata
Filiales Tesco Ireland (en), Tesco Bank, Stewarts Supermarket Limited (en), Dunnhumby (en), Dobbies Garden Centres (en), Tesco Stores ČR (d), Tesco Metro (d), One Stop (d), Tesco Extra (en) et Tesco Express (d)
Effectif 459 636 fin 2018
Companies House 00445790Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.tesco.com

Capitalisation 24 835 millions GBP à fin décembre 2019
Chiffre d'affaires 63 911 millions GBP à fin février 2019
Résultat net 1 322 millions GBP à fin février 2019[2]
Tesco House - le siège social de Tesco

Tesco Plc est un groupe de distribution international basé principalement au Royaume-Uni, en Irlande, Europe de l'Est et en Asie. Tesco est l'un des plus importants groupes de distribution du Royaume-Uni avec 3 780 magasins. Son activité tourne autour de trois pôles : distribution au Royaume-Uni, distribution à l'international et services financiers.

Histoire[modifier | modifier le code]

Histoire récente[modifier | modifier le code]

En , Tesco annonce la vente de son activité en Chine (qui détient 131 magasins) à China Resources, contre une participation de 20 % dans la filiale de distribution nouvellement créée dans le pays[3].

En , Tesco vend à Yucaipa, 150 magasins Fresh & Easy basés en Californie pour 80 millions de £[4]. 4 000 employés sont concernés par cette transaction ; 50 autres magasins Fresh & Easy devrait également fermer[4]. Les magasins Fresh & Easy restant sont fermés et la filiale américaine de Tesco est en procédure de faillite[5].

En , la firme annonce la mise en place de mesures économiques et financière avec notamment la fermeture de 43 magasins non-rentables au Royaume-Uni. De plus, elle ne versera pas de dividendes à ses actionnaires pour 2014/2015. Ensuite, elle réduira ses investissements et vendra ses activités Internet (Tesco Broadband et Blinkbox) à TalkTalk, ainsi que Dunnhumby. Enfin, elle va restructurer ses fonctions centrales, simplifier sa hiérarchie et augmenter la flexibilité des temps de travail pour tenter de réaliser une économie de 250 millions de livres sterling[6].

En , Tesco annonce une dépréciation d'actif de 7 milliards de livres, à la suite de cette perte Tesco envisage également de vendre ses importantes activités sud-coréennes[7]. En , Tesco annonce la vente de ses activités en Corée du Sud, Homeplus, au fonds d'investissement MBK Partners pour 6,1 milliards de dollars[8].

En , Tesco vend ses activités en Turquie, comprenant 170 magasins Kipa et 10 000 employés, à Migros pour 30 millions de livres ; en parallèle Tesco annonce la vente de la chaîne de restaurants Giraffe[9],[10].

En , Tesco annonce l'acquisition de Booker, le plus grand distributeur du Royaume-Uni en libre-service de gros pour 3,7 milliards de livres[11].

En , le groupe annonce un plan de suppression de 9 000 postes. Seraient en particulier concernés les services de découpe de boucherie, pâtisseries et poissonneries[12].

En , Tesco annonce la vente pour 257 millions de livres de sa participation de 20 % dans la coentreprise chinoise qu'il avait avec China Resources, coentreprise créée en 2014 qui a repris l'ensemble de ses magasins en Chine[13].

En , Tesco annonce la vente de ses activités en Thaïlande et en Malaisie, comprenant 2 000 magasins, à CP Group pour 10 milliards de dollars [14].

En juin 2020, Tesco annonce la vente de ses activités en Pologne, soit près de 300 magasins, à Salling Group pour 165 millions de livres[15].

Activité[modifier | modifier le code]

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Tesco Extra, Seacroft, Leeds, Angleterre.

En 2019, avec 3 780 points de vente[16] (enseignes Tesco Extra, Tesco Superstore, T&S, Tesco Metro et Tesco Express), Tesco est présent dans la distribution alimentaire et non-alimentaire (textile, pharmacie, informatique, optique, TV Hi-Fi Vidéo, électroménager, voyages, etc.). Il proposait aussi des services de téléphonie via Tesco Mobile (250 000 clients) créée en 2003 en partenariat avec O2, jusqu'en 2015. En outre, le groupe dispose d'un site d'achat en ligne, Tesco.com.

Internationale[modifier | modifier le code]

Tesco dans les soixante millièmes de Tomaszów Mazowiecki en Pologne

En 2019, Tesco est présent en Europe avec 895 magasins, répartis sur 5 pays en Irlande, Pologne, Hongrie, Slovaquie et République tchèque, ainsi qu'en Asie avec 2 038 magasins en Thaïlande et en Malaisie[16].

Tesco fut également présent en France, via un magasin situé à Calais et spécialisé dans la vente d'alcool aux Britanniques. Cela s'expliquait par des taxes moins importantes sur l'alcool en France qu'en Grande-Bretagne. Le chiffre d'affaires réalisé en 2006 était de 2 millions de livres. Malgré cela, le magasin a fermé le .

Services financiers[modifier | modifier le code]

En 2019, Tesco Bank comptait plus de 6 millions de clients[16].

Principaux actionnaires[modifier | modifier le code]

Au [17]

Schroder Investment Management 4,99%
Norges Bank Investment Management 4,03%
Artisan Partners 3,47%
The Vanguard Group 2,88%
Majedie Asset Management 2,55%
Legal & General Investment Management 2,46%
BlackRock Investment Management 2,43%
BlackRock Fund Advisors 2,23%
Mondrian Investment Partners 2,16%
Capital Research & Management G.I. 1,99%

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « https://www.tescoplc.com/about/board-and-executive-committee/board/ »
  2. https://www.zonebourse.com/TESCO-PLC-4000540/fondamentaux/
  3. Tesco veut s’associer au numéro un chinois de la grande distribution, Claude Fouquet, Les Échos, 9 août 2013
  4. a et b Tesco hands over Fresh & Easy stores to U.S. billionaire, Reuters, 10 septembre 2013
  5. Tesco puts U.S. grocery chain in bankruptcy, seeks sale, Tom Hals, Reuters, 30 septembre 2013
  6. Vaste restructuration pour le distributeur britannique Tesco, Le Monde, 8 janvier 2015
  7. Tesco hires HSBC to explore sale of $6 billion South Korea arm: sources, Denny Thomas et Prakash Chakravarti, Reuters, 4 juin 2015
  8. Tesco sells South Korean arm to private equity group for $6.1 billion, James Davey et Joyce Lee, Reuters, 7 septembre 2015
  9. Tesco to sell Giraffe restaurants and Turkish interests, Paul McClean, The Financial Times, 8 juin 2016
  10. Tesco sells Turkey business in push to refocus on core assets, Mehul Srivastava, The Financial Times, 10 juin 2016
  11. Tesco to buy UK wholesaler Booker for $4.64 billion, James Davey et Sarah Young, Reuters, 27 janvier 2017
  12. « Tesco counter cost cuts to hit 9,000 jobs », sur BBC,
  13. « Tesco completes China exit with $357 million stake sale », sur Reuters,
  14. Chayut Setboonsarng et Anshuman Daga, « CP Group's $10 billion Tesco deal to test mettle of Thailand's new antitrust watchdog », sur Reuters,
  15. Morgan Leclerc, « Tesco poursuit son recentrage et cède ses activités en Pologne », sur LSA,
  16. a b et c « Annual Report and Financial Statements 2019 », sur Tesco,
  17. Zone Bourse, « TESCO : Actionnaires », sur www.zonebourse.com (consulté le 6 janvier 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]