Marks & Spencer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marks & Spencer
logo de Marks & Spencer
illustration de Marks & Spencer

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Dates clés Création en 1884 à Leeds
Fondateurs Michael Marks
Thomas Spencer (en)
Forme juridique Public limited company
Action LSE : MKS
Siège social Drapeau du Royaume-Uni Londres, Angleterre
Direction Steve Rowe (depuis 2016)
Actionnaires voir tableau détaillé
Activité Grande distribution
Produits vêtement, nourriture, maison
Effectif 78 743 à fin mars 2019
Site web www.marksandspencer.com

Capitalisation 3 648 millions GBP en janvier 2020
Résultat net 33,5 millions GBP à fin mars 2019[1]

Marks & Spencer plc (LSE : MKS), connu sous le nom de Marks & Spencer ou M&S, est une chaîne de magasins britannique populaire. C'est le premier vendeur de vêtements du pays en termes de chiffre d'affaires[2] et probablement la chaîne de magasins la plus emblématique du Royaume-Uni. M&S est également spécialisé dans la vente de nourriture et dans un troisième domaine : l'équipement d'intérieur. Cette branche est cependant moins développée que les deux précédentes.

Histoire[modifier | modifier le code]

À son arrivée en Angleterre, en 1882, Michael Marks, un immigré juif biélorusse de Slonim fuyant les pogroms, alors âgé de 21 ans, a pour objectif de travailler pour Barran, une entreprise de Leeds connue pour employer des réfugiés (voir Sir John Barran (en)). Mais il a tout de suite rencontré Isaac Dewhirst, grossiste à Leeds, qui a proposé à l'immigré d'être colporteur à son compte dans les campagnes environnantes, dans le but de s'en faire un client. Recevant un prêt de 5 £ du négociant pour acheter une charrette et de quoi la remplir, Marks accepta l'offre de Dewhirst et parcourut la région pendant deux ans. S'étant constitué un pécule, il décida d'ouvrir en 1884 son propre stand sur le marché Kirkgate, à Leeds, d'abord en alternance avec le colportage, puis il se sédentarisa définitivement. Il s'agissait au départ d'une échoppe puis d'une chaîne de penny bazaars, c'est-à-dire de stands sur lequel chaque article était vendu au prix d'un penny. La consommation de masse se développant alors, le commerce de Marks rencontra le succès, permettant au jeune entrepreneur d'ouvrir d'autres magasins. Dix ans plus tard, en 1894, Marks était à la tête de douze boutiques. Il chercha alors un associé et investisseur pour l'aider dans la croissance de son entreprise. Après un refus de Dewhirst, il se tourna vers Thomas Spencer, son interlocuteur dans l'entrepôt de Dewhirst, qui y était caissier mais aussi chargé des approvisionnements. Spencer investit alors 300 £ dans le partenariat[3]. Ensemble, ils ouvrirent leur premier magasin, au 20 Cheetham Hill Road à Manchester[4]. En 1907, Spencer puis Marks moururent à quelques mois d'écart. S'ensuivit une lutte de pouvoir pour le contrôle de l'entreprise entre les fils respectifs des deux fondateurs et des associés entrés plus tard. C'est finalement Simon Marks qui prit la tête de l'affaire en 1915. Il en assura le développement jusqu'à sa mort en 1964[3].

Durant le XXe siècle, Marks & Spencer était considéré comme le géant de la grande distribution au Royaume-Uni[réf. nécessaire].

En 1997, le groupe est devenu le premier détaillant à réaliser un bénéfice avant imposition supérieur à un milliard de livres sterling.[réf. nécessaire] Cependant, en quelques années, il a traversé de nombreuses crises dont il ne s'est pas entièrement remis en 2008. Il a notamment procédé à une restructuration de ses activités internationales en 2001 qui a conduit à la fermeture de 38 magasins en Europe, dont les 18 qu'il possédait en France. Cette opération, mettant en cause 1 700 emplois, avait suscité une vive émotion et les magasins français, initialement voués à la fermeture, ont finalement été repris par le groupe Galeries Lafayette[réf. nécessaire].

En , Marks & Spencer annonce la fermeture d'environ 100 magasins au Royaume-Uni pour l'horizon 2022[5].

En août 2020, Marks & Spencer annonce la suppression de près de 7 000 postes soit près de 9 % de ses effectifs notamment dans l'encadrement, suite au changement d'habitude de consommation des britanniques[6].

Activité[modifier | modifier le code]

  • Produits alimentaires
  • Vêtements, produits d'hygiène et articles de la maison

La commercialisation des produits est assurée au travers d'un réseau de 1 487 magasins implantés essentiellement au Royaume Uni (1 043), et par le biais de sites Internet (données fin 2019)

Plus de 90% du CA est réalisé au Royaume Uni.

Principaux actionnaires[modifier | modifier le code]

Au [7]:

Schroder Investment Management 4,64%
Threadneedle Asset Management 4,42%
Majedie Asset Management 4,35%
The Vanguard Group 3,47%
Capital Research & Management (Global Investors) 2,54%
Norges Bank Investment Management 2,37%
Jupiter Asset Management 2,35%
RWC Asset Management 2,31%
BlackRock Fund Advisors 2,29%
Capital Research & Management (World Investors) 2,22%

Implantations[modifier | modifier le code]

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Au Royaume-Uni, on peut trouver un magasin M&S dans la plupart des villes. Cela peut être un 'M&S Simply Food' ou un grand magasin qui propose vêtements, nourriture, décoration pour l'habitat et a souvent un restaurant ou café. Il y a plus de 700 magasins en Grande-Bretagne, situé dans les rues commerçantes, les centres commerciaux, les gares, les aéroports.

France[modifier | modifier le code]

L'entreprise avait des magasins jusqu'en 2001. Leur fermeture fut une surprise car Marks & Spencer était très populaire.

Depuis, un Marks & Spencer a rouvert sur les Champs-Élysées fin 2011. Puis, entre et , 6 autres magasins ouvrent leurs portes en France, à Levallois-Perret, au centre commercial d'Aéroville, dans le 15e arrondissement de Paris au cœur du centre commercial Beaugrenelle, sur Boulevard Saint-Michel et au marché Saint-Germain (6e arrondissement de Paris), à Alesia (14e arrondissement de Paris) et ou encore à Villeneuve-la-Garenne, à La Défense, ou plus récemment proche du Boulevard Haussmann à Paris. Ils comportent, en fonction de chaque magasin, des rayons femmes, hommes, enfants, nourriture ou également un coin café proposant des produits anglais emblématiques.

Selon le site Challenges, la chaîne de distribution anglaise entend ouvrir plusieurs nouveaux points de ventes dans les gares et aéroports. La gare Cœur Transport sera le premier site à bénéficier de cette stratégie.

En , dans le cadre d'un plan de restructuration concernant dix pays, l'entreprise annonce la fermeture des sept magasins qu'elle détient en propre en France, dont celui du centre commercial Beaugrenelle[8] et celui des Champs-Élysées, menaçant 516 emplois[9] ; les onze magasins franchisés (M&S Grévin-Passage Jouffroy, M&S Saint Germain, M&S Vill'up, M&S Duban, M&S Saint Michel, M&S Palais des congrès, M&S Alésia, M&S Rex, M&S Ledru Rollin, M&S Chatelet, M&S La Défense, M&S CDG), spécialisés dans l'alimentaire et tous situés en Île-de-France, ne sont pas concernés, pas plus que le site internet[10].

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Marks & Spencer à Leeds.
  • 1884-1907 : Michael Marks (fondateur de l'enseigne avec son premier magasin de Leeds ouvert en 1884)

La famille Sieff était une des familles fondatrices. Quand Stuart Rose a pris les commandes de l'entreprise en 2004, il fut nommé directeur mais pas président. Paul Myners (en) a été nommé directeur en 1994.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.zonebourse.com/MARKS-SPENCER-GROUP-PLC-9590119/fondamentaux/
  2. La chaîne de supermarchés ASDA arrive cependant en tête en 2004 en termes de volume.
  3. a et b Tristan Gaston-Breton, Marks & Spencer, la constance du colporteur, lesechos.fr, 7 juillet 2014.
  4. Ed Glinert, The Manchester Compendium: A Street-by-Street History of England's Greatest Industrial City, Penguin, 2009, (ISBN 9780141029306), chapitre Cheetham.
  5. Jonathan Eley, « Marks and Spencer confirms expanded store closure programme », sur Financial Times,
  6. « La chaîne de magasins Marks & Spencer va supprimer 7 000 emplois dans le monde », sur Le Monde,
  7. Zone Bourse, « MARKS & SPENCER GROUP PLC : Actionnaires. », sur www.zonebourse.com (consulté le 24 janvier 2020)
  8. « Marks et Spencer baisse le rideau, Beaugrenelle perd une locomotive », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le 18 avril 2017)
  9. « Les fans de Marks & Spencer sous le « shock » après l'annonce de la fermeture de 7 magasins », sur Le Parisien
  10. Marks & Spencer ferme sept magasins en France, lemonde.fr, 8 novembre 2016.
  11. (en) « Marks and Spencer plc », answers.com (consulté le 18 avril 2011).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Entreprise portant ou ayant porté le nom de son fondateur