Cement Roadstone Holdings

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

CRH
logo de Cement Roadstone Holdings

Création 1970 (par fusion de Cement Limited et Roadstone Limited)
Forme juridique Société par actionsVoir et modifier les données sur Wikidata
Action ISE : CRH
Siège social Belgard Castle, Clondalkin
DublinVoir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau d'Irlande Irlande
Direction Albert Manifold (président)
Myles Lee (directeur)
Activité matériaux de construction
Effectif 87 000Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.crh.ie

Chiffre d'affaires 20 887 millions d'euros (2008)

CRH ou Cement Roadstone Holdings est un groupe de matériaux de construction d'origine irlandaise. Il est surtout actif en Europe et aux États-Unis.

L'entreprise est cotée aux bourses de Londres, Francfort et Dublin.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1970, Cement Ltd (créé en 1936) et Roadstone Ltd (créé en 1949) fusionnent sous le nom de Cement Roadstone Holdings qui devient très vite CRH.

En 1996, CRH acquiert Tilcon, un fournisseur de matériaux pour bâtiments aux États-Unis. En 1999, CRH achète Ibstock, un important fabricant de briques britannique.

En 2006, CRH investit dans une usine de ciment dans la région du Heilongjiang en Chine. De plus, il acquiert 26 % du groupe Yatai Jilin.

Présence mondiale de CRH

En 2007, CRH acquiert 4 sociétés américaines : Conrad Yelvington Distributors Inc (CYDI); Eugene Sand & Gravel ; Cessford Construction; Asphalt McMinn et Prospect Agrregates.

En 2008, CRH prend une prise de participation à hauteur de 50 % de la cimenterie indienne My Home Industries Ltd. Il acquiert également le paysager Pavestone.

En 2009, CRH augmente son capital pour financer sa croissance[1].

En février 2015, CRH acquiert les actifs de Lafarge et de Holcim dans le cadre de leur fusion, pour un total de 7,34 milliards de dollars[2].

En août 2015, CRH acquiert pour 1,3 milliard de dollars CR Laurence, une entreprise américaine spécialisée dans l'encadrement des fenêtres[3].

En 2016, suite aux pressions du mouvement Palestine Solidarity Campain, CRH se retire totalement du marché israélien en vendant les 25 % de parts qu'elle détenait dans Mashav, le principal fabricant de ciment en Israel. En effet, en 2004, CRH affirmait déjà que « selon toute probabilité », le ciment de Mashav était utilisé pour construire le mur érigé par Israel en Cisjordanie et considéré comme illégal par la Cour internationale de la Justice[4],[5].

En août 2017, CRH annonce la vente de ses activités de distributions aux États-Unis, Allied Building Products, à Beacon Roofing pour 2,6 milliards de dollars. En parallèle, CRH annonce acquérir Fels, une entreprise allemande pour 600 millions d'euros[6].

Références[modifier | modifier le code]