Japan Tobacco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Japan Tobacco
Image illustrative de l'article Japan Tobacco

Création 1985
Personnages clés Mitsuomi Koizumi (en), Président directeur général
Hiroshi Kimura (en), Président du conseil d'administration
Forme juridique Kabushiki kaishaVoir et modifier les données sur Wikidata
Action Bourse de Tokyo (2914)Voir et modifier les données sur Wikidata
Slogan The Delight Factory
Siège social Tokyo
Drapeau du Japon Japon
Activité Tabac
Produits Camel
Winston
Filiales Japan Tobacco International
Effectif 51 341Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web http://www.jt.com

Chiffre d’affaires en augmentation 4 637,657 milliards de yens (2005)
Résultat net en augmentation 201,542 milliards de yens (2005)
Siège de l'entreprise à Tokyo

Japan Tobacco Inc. (日本たばこ産業株式会社, Nihon Tabako Sangyō Kabushiki gaisha?, TSE : 2914), aussi abrégé en JT, est une entreprise japonaise de tabac.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1994, Japan Tobacco est privatisé partiellement par le gouvernement japonais[1]. En 1999, Japan Tobacco rachète RJR International, filiale de R.J. Reynolds spécialisée dans la fabrication et la distribution de nombreuses marques de cigarettes hors des États-Unis pour environ 8 milliards de dollars[2]. Japan Tobacco les regroupe dans une filiale, Japan Tobacco International (souvent nommée JTI). JTI possède donc les activités internationales des marques Camel, Winston[3]... tandis que celles vendues sur le marché américain appartiennent toujours à RJ Reynolds Tobacco Company.

En avril 2007, Japan Tobacco acquiert l'entreprise britannique Gallaher Group pour 15 milliards de dollars[4].

À partir 11 février 2010, en collaboration avec la Régie du tabac iranien, elle sera la première entreprise étrangère à produire des cigarettes en Iran[5].

En décembre 2013, Philip Morris International acquiert avec Japan Tobacco, l'entreprise russe Megapolis pour 750 millions de dollars[6].

En avril 2015, Japan Tobacco acquiert Logic Technology, un fabricant de cigarettes électroniques pour un montant indéterminé, un an après avoir acquit Zandera, un site internet britannique de vente de cigarettes électroniques[7].

En septembre 2015, Japan Tobacco acquiert de nouveau les activités internationales, c'est-à-dire hors des États-Unis, de RJ Reynolds Tobacco Company pour 5 milliards de dollars[1].

En août 2017, Japan Tobacco annonce l'acquisition de Karyadibya Mahardhika et Surya Mustika Nusantara, deux entreprises indonésiennes spécialisée dans les kreteks pour 677 millions de dollars, dettes non incluses[8]. Le groupe annonce dans la foulée un accord pour acquérir le fabricant philippin de cigarettes Mighty Corporation (en) pour 46,8 milliards de pesos (936 millions de dollars)[9].

Produits[modifier | modifier le code]

Les marques phares mondiales sont :

Production de Winston en Iran à partir de 2010.

Notes et références[modifier | modifier le code]