Experian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Experian
logo de Experian

Création 1996
Personnages clés Don Robert, Président

Brian Cassin, CEO

Forme juridique Gesellschaft mit beschränkter Haftung (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Action Bourse de LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Slogan « A world of insight »
Siège social Dublin
Drapeau d'Irlande Irlande
Activité Business services
Société mère GUS (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Filiales Creditinform (d)
Effectif 17 000
Site web www.experian.fr

Chiffre d’affaires 4,8 milliards de $ (pour l'exercice clos le 31 mars 2015)

Experian plc est une entreprise irlandaise cotée à la Bourse de Londres (EXPN), et figurant parmi les sociétés du FTSE 100. Spécialiste de l'information et de la gestion de la relation client, Experian fournit des données et des outils d'analyse à ses clients dans le monde entier, aidant plus précisément les entreprises dans leur gestion du risque de crédit, la prévention de la fraude, le ciblage des offres marketing et l'automatisation de la prise de décision.

Historique[modifier | modifier le code]

Experian est créé en Grande-Bretagne en 1996, de la fusion du britannique CCN Group et des américains TWR Information Systems & Services et Direct Marketing Technologies.

Son actionnaire unique depuis 1996, le groupe GUS (Great Universal Store), décide de le mettre en bourse le 11 octobre 2006. Experian intègre d'emblée le FTSE 100.

L'entreprise emploie environ 17 000 personnes dans 39 pays et dispose d’un siège social à Dublin en Irlande, et de sièges opérationnels à Nottingham au Royaume-Uni, à Costa Mesa en Californie, et à São Paulo au Brésil.

Implantation[modifier | modifier le code]

Implanté dans 39 pays à travers le monde, le groupe Experian compte des clients dans plus de 90 pays.

France[modifier | modifier le code]

Implanté en France dès 1996, Experian se développe en France dès lors tant par croissance interne qu'externe, en achetant une dizaine de sociétés dans les domaines du risque, du marketing et de l'externalisation des moyens de paiement et back-offices.

En 1998, Experian rachète la SSII SG2, filiale de la Société générale. SG2 est présente en France et en Italie et emploie 1 400 personnes[1],[2].

En 2000, Experian abandonne les activités d'infogérance acquises auprès de SG2 pour les céder à Steria. Les experts pensent que faute d'avoir réussi à atteindre une taille critique, Experian, d'acquéreur, s'est transformé en vendeur de son activité d'infogérance. Ce sont donc 300 salariés qui vont passer chez Steria[3].

En 2008 Experian France procède à un important redimensionnement de ses activités en France. Celui-ci se traduit par une réduction de sa voilure en cédant ses activités d'externalisation des processus clients (qui représentent 1600 salariés dans les activités du traitement des moyens de paiement, de la gestion documentaire, des plates-formes d'intermédiation et des services mobiles) à une filiale de La Poste. Experian cède également son activité de paiement électronique (qui représente 400 collaborateurs). À l'issue de la réorganisation de ses activités, Experian ne compte plus que 250 salariés en France, contre 2250 salariés avant ces opérations[4].


Aujourd'hui, Experian en France regroupe les entités :

  • Experian Marketing Services, dont la mission vise à fournir aux spécialistes du marketing des conseils en stratégie ainsi que des solutions de gestion et analyse de données clients, de ciblage, d'optimisation de budget et de gestion de campagnes marketing cross-canal.
  • Experian Decision Analytics, qui apporte à ses clients des outils d'aide à la décision, de prévention des fraudes, de gestion opérationnelle du recouvrement et de gestion de portefeuilles clients.
  • Experian pH, dont la mission est d'aider les professionnels à identifier des opportunités business en apportant son expertise du marché BtoB français, grâce à des études de marchés, du conseil en gestion de risque et des fichiers de données BtoB.

Faille de sécurité[modifier | modifier le code]

En octobre 2015 une faille de sécurité concernant les serveurs d'Experian est révélée. Experian s'est fait dérober les données personnelles concernant 15 millions de clients de T-Mobile US. Les données dérobées sont des données sensibles mais n'incluent pas les données bancaires des clients. Le piratage s'est effectué durant la première quinzaine de septembre 2015. Les personnes concernées sont les clients de T-Mobile US qui ont demandé le financement d'un équipement durant les deux dernières années[5],[6]. De nombreuses class-action ont été initiées à l'encontre Experian ainsi que T-Mobile à la suite de cet incident mettant en cause la sécurité des données hébergées sur les serveurs d'Experian et de ses filiales[7],[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Informatique : SG2 passe sous contrôle britannique », Usine Nouvelle, (consulté le 26 octobre 2015)
  2. FRANÇOIS ROUFFIAC, « Experian se renforce avec SG2 », eMarketing, (consulté le 26 octobre 2015)
  3. Olivier Discazeaux, Alain Ruello, « Experian France vend son infogérance à Steria, faute de taille critique », 01Net, (consulté le 26 octobre 2015)
  4. « Dématérialisation : La Poste rachète une partie d'Experian », Usine Nouvelle, (consulté le 26 octobre 2015)
  5. « Quinze millions de clients T-Mobile victimes d’un piratage », ZDNet, (consulté le 11 octobre 2015)
  6. « Les données de 15 millions de clients de T-Mobile piratées », Les Échos, (consulté le 11 octobre 2015)
  7. Erik Larson, « T-Mobile, Experian Sued Over Data Hack Affecting 15 Million », Bloomberg, (consulté le 26 octobre 2015)
  8. (en) Jason Bloomberg, « Experian Hack Continues Pattern Of Recklessness », Forbes, (consulté le 4 février 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]