Boutx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Boutx
Boutx
Boutx vue depuis les sommets
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement Saint-Gaudens
Intercommunalité Communauté de communes Pyrénées Haut Garonnaises
Maire
Mandat
André Melazzini
2014-2020
Code postal 31160 et 31440
Code commune 31085
Démographie
Gentilé Boutxois
Population
municipale
244 hab. (2017 en diminution de 2,4 % par rapport à 2012)
Densité 5,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 55′ 07″ nord, 0° 42′ 59″ est
Altitude Min. 560 m
Max. 1 850 m
Superficie 47,28 km2
Élections
Départementales Canton de Bagnères-de-Luchon
Législatives Huitième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de la région Occitanie
City locator 14.svg
Boutx
Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne
Voir sur la carte topographique de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Boutx
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Boutx
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Boutx

Boutx [bus] est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne, en région Occitanie. Autrefois, la commune se nommait Bouts. C'est un ancien village gallo-romain.

Ses habitants sont appelés les Boutxois et les Boutxoises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans les Pyrénées en Comminges à 36 km au sud de Saint-Gaudens, elle abrite la station de ski du Mourtis. Elle est limitrophe du département de l'Ariège.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes voisines.


Communes limitrophes de Boutx[1]
Arguenos
(sur 100 m),
Bezins-Garraux
Sengouagnet Razecueillé,
Portet-d'Aspet
Eup
(par un quadripoint),
Saint-Béat-Lez
Boutx[1] Saint-Lary
(Ariège)
Argut-Dessous,
Fos
Melles

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par le Ger un affluent de la Garonne.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 4 728 hectares ce qui en fait la septième plus grande superficie de la Haute-Garonne, son altitude varie de 560 à 1 850 mètres[2].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Accès par l'autoroute A64 sortie no 17 puis la route nationale 125 et avec le réseau Arc-en-ciel ainsi qu'en gare de Gourdan-Polignan sur la ligne Toulouse - Bayonne.

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'étymologie[3] de Boutx, d'après la tradition orale locale, remonterait au buis. Une autre piste évoquée est celle du pré-latin "Buk", qui désigne un creux entre deux montagnes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les découvertes archéologiques[4] suggèrent que le lieu était habité à l'époque romaine. Boutx est signalé dès l'an 1140[3],[5] pour sa contribution à la dîme collectée par le prieuré de Saint-Béat. Les archives départementales de Haute-Garonne font état, en 1336, du rattachement administratif de Boutx à la châtellenie de Frontignes[5].

Au début du XVIe siècle, le Comte de Comminges Odet d'Aydie aurait concédé à Boutx les forêts et montagnes environnant le consulat, en signe de gratitude pour l'accueil qui lui était fait lors de ses chasses[6].

En 1974, Boutx a fusionné avec Couledoux et Argut-Dessus. Le territoire de cette dernière faisait partie d'une des enclaves languedociennes du « diocèse civil du Petit-Comminges » (avec une partie de Saint-Béat et Melles), l'un des 24 diocèses civils du Languedoc. La commune de Boutx, quant à elle, faisait partie du Comminges, une des régions de la Gascogne (voir cartes de Cassini).

Village d'Argut-Dessus, vu depuis l'ouest.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 100 et 499, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de onze[7],[8].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de la huitième circonscription de la Haute-Garonne, de la communauté de communes Cagire-Garonne-Salat et du canton de Bagnères-de-Luchon (avant le redécoupage départemental de 2014, Boutx faisait partie de l'ex-canton de Saint-Béat) et avant le elle faisait partie de la communauté de communes du canton de Saint-Béat.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1961 1993 Henri Dinguirard PS puis DVG Conseiller général (1974-1994)
1993 En cours André Mélazzini PS Retraité

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[10]. En 2017, la commune comptait 244 habitants[Note 1], en diminution de 2,4 % par rapport à 2012 (Haute-Garonne : +6,51 %, France hors Mayotte : +2,36 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
778293880935928946897965965
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
897958932890860904839795752
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
692666632565543503383378328
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
250251304362324259269269270
2013 2017 - - - - - - -
241244-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[13] 1975[13] 1982[13] 1990[13] 1999[13] 2006[14] 2009[15] 2013[16]
Rang de la commune dans le département 271 208 214 249 300 319 326 357
Nombre de communes du département 592 582 586 588 588 588 589 589

Économie[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Boutx fait partie de l'académie de Toulouse.

Culture et festivité[modifier | modifier le code]

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Randonnée pédestre, VTT sur neige, trail, ski, ski de fond,

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

Protection environnementale[modifier | modifier le code]

La zone Natura 2000 de la Haute vallée de la Garonne d'une superficie de 11 134 hectares est classé[17],[18]:

En zone spéciale de conservation (en référence à la Directive Habitats) depuis 2008.

En zone de protection spéciale (en référence à la Directive Oiseaux) depuis 2006.

Elle s'étend sur une partie de la commune de Boutx.

La zone Natura 2000 des Zones rupestres xérothermiques du bassin de Marignac, Saint-Béat, pic du Gar, montagne de Rié est classé en zone spéciale de conservation (en référence à la Directive Habitats) depuis 2007, avec une superficie de 7 680 hectares, elle s'étend sur une partie de la commune de Boutx[19].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Col de Menté, régulièrement fréquenté par le Tour de France.
  • Col forestier d'Artigascou.
  • Chapelle Notre-Dame-du-Lac.
  • Église de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge (Ger de Boutx).
  • Église Saint-Georges.

Spécialité culinaire[modifier | modifier le code]

La croustade, dessert local traditionnel du jour de la fête du village, très dissemblable entre Boutx et Ger-de-Boutx.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

L'abbé-poète Paul Mothe[3] (1765-1855) est né à Ger-de-Boutx. Il enseigne la théologie. Prêtre réfractaire, il se réfugie un temps en Espagne. En 1809, le Cardinal de Clermont-Tonnerre lui propose un doyenné mais il préfère se retirer parmi les siens, à Ger-de-Boutx où il est connu sous le nom de eth vielh curè de Hilhina. C'est de cette année que datent ses premières œuvres en vers, parmi lesquelles une "Épître à Philis" qu'il présente aux jeux floraux[20].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  3. a b et c Dinguirard, Jean-Claude, Ethnolinguistique de la haute vallée du Ger, , 544 p. (lire en ligne), page 74
  4. Raymond Lizop, Le Comminges et le Couserans avant la domination romaine. Thèse complémentaire présentée à la Faculté des lettres de l'Université de Paris pour le doctorat ès lettres Reliure inconnue – 1 janvier 1931, , 552 p., page 206
  5. a et b Charles Higounet, Le comté de Comminges, de ses origines à son annexion à la couronne, Montréjeau, L'Adret, 745 p. (ISBN 2-904458-05-0), p. 52 ; p. 220 note 205 ; p. 333
  6. Bertrand Abadie, « Une monographie inédite de Boutx », La revue de Comminges,‎ , p. 44-46 (lire en ligne)
  7. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  8. http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Municipales/elecresult__MN2014/(path)/MN2014/031/031416.html.
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  13. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016).
  14. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  15. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  16. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  17. « INPN - FSD Natura 2000 - FR7300883 - Haute vallée de la Garonne - Description », sur inpn.mnhn.fr (consulté le 19 décembre 2018)
  18. « INPN - FSD Natura 2000 - FR7312005 - Haute vallée de la Garonne - Description », sur inpn.mnhn.fr (consulté le 19 décembre 2018)
  19. « INPN - FSD Natura 2000 - FR7300884 - Zones rupestres xérothermiques du bassin de Marignac, Saint-Béat, pic du Gar, montagne de Rié - Description », sur inpn.mnhn.fr (consulté le 20 décembre 2018)
  20. Raymond CAHISA, « L'abbé Paul Mothe (1765-1855), poète Commingeois de Ger-de-Boutx », Le Petit Commingeois,‎ (lire en ligne)