Alexandre Moix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moix.
Alexandre Moix
Alexandre Moix - Comédie du Livre 2011 - Montpellier - P1160381.jpg
Alexandre Moix en 2011.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Fratrie
Parentèle
Terenci Moix (cousin)Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales

Alexandre Moix est un écrivain, journaliste et réalisateur français né le à Orléans (Loiret).

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Cousin des écrivains catalans, Terenci Moix et Ana María Moix dont la famille est liée au syndicaliste Josep Moix et au juge anti-corruption Manuel Moix (en)[1], il est le frère cadet de l'écrivain, réalisateur et chroniqueur Yann Moix[2]. À l'occasion de la publication d'Orléans, ouvrage dans lequel ce dernier déclare avoir été un enfant maltraité, Alexandre Moix publie une lettre ouverte dans la presse. Il y déclare avoir été martyrisé par son frère durant son enfance. Parmi les sévices qu'il lui aurait fait subir, Alexandre Moix reproche notamment à Yann Moix d'avoir tenté de le défenestrer et de le noyer, de l'avoir fréquemment passé à tabac, de lui avoir coincé les doigts dans une porte si violemment qu'il s'en est évanoui, ou encore de l'avoir poursuivi armé d'un couteau[3]. Sa grand-mère remet en cause cette version dans une interview accordée à Éric Naulleau pour l'émission Touche pas à mon poste. Elle rapporte qu'il était jaloux de son frère aîné, « faux-jeton » et qu'il aurait passé plusieurs mois en hôpital psychiatrique.

Il a quatre enfants[3] avec une ancienne compagne de son frère[4].

Formation[modifier | modifier le code]

Après un baccalauréat C, des études de médecine et une licence ès lettres modernes à la Sorbonne, il se tourne vers le journalisme et l'édition. D'abord directeur de collection chez Hachette, il rejoint Sciences et Avenir — pour lequel il collabore toujours — puis le Nouvel Observateur, spécialisé dans les films français en noir et blanc. Il réalise des documentaires (DVD) pour Canal+ et Studio Canal et interview acteurs et réalisateurs du cinéma français[5].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 2004, il réalise Patrick Dewaere, l'enfant du siècle, un documentaire (52 min) sur l'acteur Patrick Dewaere, puis deux autres en 2005, pour Gaumont Vidéo, un pour la chaîne Ciné Cinéma sur François de Roubaix, l'aventurier, en 2006. En 2005, il publie son premier roman, Second Rôle aux éditions Pocket puis en 2007, tourne deux courts-métrages primés dans de nombreux festivals, Curriculum et Charade[5].

En , il publie chez l'éditeur Plon Jeunesse son premier roman jeunesse À la poursuite du Kraken, premier tome de la série les Cryptides qui compte 4 tomes, traduite dans plusieurs langues : russe, chinois, espagnol…) puis en 2013, est coauteur avec Albert Algoud de la chronique quotidienne de Laurent Gerra sur la radio française RTL[5].

En 2014, il a réalisé, pour la chaîne de télévision franco-allemande ARTE, un documentaire (52 min) sur François Truffaut, François Truffaut, l'insoumis et en 2017, pour ARTE, un documentaire (52 min) sur le cinéaste Jean Renoir, Quand Jean devint Renoir.

En 2017, il réalise le film Albatros, les Russes blancs à Paris (52 min) pour la chaine Histoire et crée en 2018 la société, ZOOM production[5].

Publications[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La nissaga dels Moix,
  2. Eva Bronstein, « L’effroyable naissance de Yann Moix », sur lemague.net, (consulté le 23 septembre 2015).
  3. a et b Pierre Vavasseur, « “Mon frère ce bourreau”. La lettre d'Alexandre à son frère Yann Moix », sur leparisien.fr du 24 août 2019.
  4. « Yann Moix : son frère Alexandre a eu trois enfants avec son ex », Voici.
  5. a b c et d « Alexandre Moix - La biographie de Alexandre », sur Voici.fr (consulté le 19 septembre 2019).
  6. Avec les commentaires d’Yves Boisset, Vincent Cassel, Jean-Paul Rouve, Jean-Jacques Annaud, Sotha, Serge Rousseau (son agent), Lola Dewaere, Ariel Besse, Bertrand Blier, Alain Jessua et Jean-Marc Loubier.

Liens externes[modifier | modifier le code]