Batman : Gotham au XIXe siècle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gotham au XIXe siècle
Comic de la série Elseworlds
Scénario Brian Augustyn
Dessin Mike Mignola
Eduardo Barreto
Couleurs David Hornung
Encrage Philip Craig Russell
Lettrage John Workman
Genre(s) Super Héros

Thèmes Thriller
Personnages principaux Batman
Jack l'Éventreur
Buffalo Bill
James Gordon
Lieu de l’action Gotham City
Époque de l’action XIXe siècle

Titre original A Tale Of The Batman: Gotham by Gaslight
Autres titres Appelez-moi Jack !
Éditeur Drapeau des États-Unis DC Comics
Drapeau de la France Comics USA
Panini Comics
Urban Comics
Première publication Drapeau des États-Unis Novembre 1989
Drapeau de la France Avril 1990
Nb. d’albums 1

Adaptations Batman: Gotham by Gaslight


Batman : Gotham au XIXe siècle (A Tale Of The Batman: Gotham by Gaslight) est une bande dessinée éditée par DC Comics, un one-shot écrit par Brian Augustyn, dessiné par Mike Mignola et encré par Philip Craig Russell, sortit en novembre 1989[1].

Le récit présente une version de Bruce Wayne du XIXe siècle qui fait ses débuts en tant que Batman alors que Jack l’Éventreur arrive à Gotham City.

Bien qu'il ne portait pas le label au moment de sa sortie, Gotham by Gaslight est considéré comme le tout premier des Elseworlds dans lesquels les personnages de DC Comics sont présentés dans des réalités ou lignes temporelles alternatives, en dehors de la continuité de l'Univers DC. C'est lors des réimpressions du titre que le logo du label fut ajouté[2]. Le récit eu une suite, Batman: Master of the Future en 1991, également écrite par Brian Augustyn mais dessinée par Eduardo Barreto.

La première édition française est sortie dès avril 1990, sous le titre Appelez-moi Jack ! chez l'éditeur Comics USA[3]. Sa suite, Le Maître du futur (Master of the Future) fut proposée en complément lors de la réédition de Panini Comics en 2009, Gotham au XIXe siècle.

L'histoire a été adaptée en film d'animation en 2018.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Appelez-moi Jack ![modifier | modifier le code]

XIXe siècle. Bruce Wayne, un jeune aristocrate revient d'un séjour à Londres. Il fait le voyage avec son oncle Jake qui quitte Londres pour des raisons obscures. À Gotham, Bruce Wayne prend l'apparence de Batman pour combattre la pègre et devra résoudre une série de meurtres sanguinaires qui frappe les prostituées de la ville…

Le Maître du futur[modifier | modifier le code]

Un fou veut empêcher l'Exposition Universelle de se tenir à Gotham City.

Personnages[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

IGN Comics a classé Gotham by Gaslight 11e sur sa liste des 25 plus grands romans graphiques sur Batman[4].

Série dérivée[modifier | modifier le code]

Suite aux évènements d'Identity Crisis, Atom (Ray Palmer) disparaît lors de l'année manquante des séries DC (One Year Later (en)). Dans la série faisant suite à 52, Countdown to Final Crisis, Ray Palmer est un personnage clé des évènements se déroulant dans l'Univers DC. Sa recherche commence dans l'Univers Wildstorm et continue dans les 52 nouveaux mondes créés lors d'Infinite Crisis.

Une série de 6 one-shots accompagne la série principale. Le premier de ceux-ci est appelé Countdown Presents: The Search for Ray Palmer: Gotham by Gaslight (novembre 2007)[5] et a été écrit par l'auteur original de Gotham by Gaslight, Brian Augustyn. Le récit y voit Jason Todd, Donna Troy et Kyle Rayner (les trois derniers habitants de "New Earth") traverser le multivers à la recherche des autres versions de Ray Palmer. Le groupe arrive sur Terre-19, la Terre où se trouve le Batman du XIXe siècle, ils y rencontreront également les versions de Blue Beetle et de Man-Bat de ce monde avant de repartir. Leur recherche va les entraîner vers des mondes habités par les personnages d'autres Elseworlds comme ceux de la trilogie Batman & Dracula (Terre-43) et Superman: Red Son (Terre-30).

Autour de l'album[modifier | modifier le code]

  • Ce fut l'un des premiers albums traduits de l'auteur Mike Mignola avec l'adaptation du Dracula de Francis Ford Coppola en comics bien avant Hellboy.

Éditions[modifier | modifier le code]

En anglais[modifier | modifier le code]

  • Batman : Gotham by Gaslight, DC Comics,
    Première publication en anglais.
  • Batman : Master of the Future, DC Comics,
    Première publication en anglais.

En français[modifier | modifier le code]

  • Mike Mignola, Appelez-moi Jack !, Comics USA, coll. « Super Héros », , 48 p. (ISBN 2-87695-116-9)
    Première publication en français dans le 38e album de la collection.
  • Mike Mignola, Sanctuaire, Rackham, , 74 p. (ISBN 978-2-8782-7067-9)
    Réédition en version noir et blanc. La suite Le Maître du Futur est absente, mais le récit est accompagné d'une autre histoire de Mignola : Batman: Legends of the Dark Knight n°54 (Sanctum, 1989)
  • Mike Mignola, Gotham au XIXe siècle, Panini Comics, , 110 p. (ISBN 978-2-8094-0766-2)
    Réédition avec le récit Le Maître du futur.
  • Mike Mignola, Batman : Gotham by Gaslight, Urban Comics, , 120 p. (ISBN 979-1-0268-1465-8)
    Intégrale des deux récits accompagnée du DVD du film d'animation.

Dans les autres médias[modifier | modifier le code]

Film[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Batman: Gotham by Gaslight.

L'adaptation animée de Batman: Gotham by Gaslight sort en 2018. Dans ce film, Batman est doublé par Bruce Greenwood (VF: Emmanuel Jacomy) et Selina Kyle par Jennifer Carpenter (VF: Françoise Cadol). L'adaptation diffère de la bande dessinée originale, et inclue des éléments des deux livres[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Gotham by Gaslight: An Alternative History of the Batman », sur comics.org (consulté le 6 novembre 2018)
  2. (en) « Elseworlds », sur comicvine.gamespot.com (consulté le 6 novembre 2018)
  3. « Super Héros (Collection Comics USA) 38. Batman : Appelez-moi Jack! », sur bedetheque.com (consulté le 6 novembre 2018)
  4. (en) Joshua Yehl, Hilary Goldstein, « The 25 Greatest Batman Graphic Novels », sur ign.com, (consulté le 6 novembre 2018)
  5. (en) « Countdown Presents: The Search for Ray Palmer: Gotham by Gaslight #1 », sur comics.org (consulté le 6 novembre 2018)
  6. « Batman : Gotham by Gaslight, une réinvention animée », sur comicsblog.fr, (consulté le 6 novembre 2018)

Annexes[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

  • (en) Charles Coletta, « Gotham by gaslight », dans M. Keith Booker (dir.), Encyclopedia of Comic Books and Graphic Novels, Santa Barbara, Grenwood, , xxii-xix-763 p. (ISBN 9780313357466), p. 261-263.

Liens externes[modifier | modifier le code]