Auneau-Bleury-Saint-Symphorien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Auneau-Bleury-Saint-Symphorien
Auneau-Bleury-Saint-Symphorien
La tour d'Auneau : donjon du XIe siècle
Logo monument historique Inscrit MH (1927)[1].
Blason de Auneau-Bleury-Saint-Symphorien
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Chartres
Intercommunalité Communauté de communes des Portes Euréliennes d'Île-de-France
Maire
Mandat
Jean-Luc Ducerf
2020-2026
Code postal 28700
Code commune 28015
Démographie
Population
municipale
5 916 hab. (2017)
Densité 173 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 27′ 45″ nord, 1° 46′ 25″ est
Altitude Min. 113 m
Max. 162 m
Superficie 34,29 km2
Élections
Départementales Canton d'Auneau
(bureau centralisateur)
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire
Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Auneau-Bleury-Saint-Symphorien
Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir
Voir sur la carte topographique d'Eure-et-Loir
City locator 14.svg
Auneau-Bleury-Saint-Symphorien
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Auneau-Bleury-Saint-Symphorien
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Auneau-Bleury-Saint-Symphorien
Liens
Site web http://www.ville-ab2s.fr

Auneau-Bleury-Saint-Symphorien est une commune nouvelle française créée le , issue de la fusion des communes de Auneau et Bleury-Saint-Symphorien, situées dans le département d’Eure-et-Loir, en région Centre-Val-de-Loire[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Situation[modifier | modifier le code]

Le chef-lieu de la commune nouvelle est Auneau.

Position d'Auneau-Bleury-Saint-Symphorien (en rose) dans l'arrondissement de Chartres (en vert) du département d'Eure-et-Loir (grisé).
Position d'Auneau-Bleury-Saint-Symphorien (en rose) dans l'arrondissement de Chartres (en vert) du département d'Eure-et-Loir (grisé).
Carte d'Auneau-Bleury-Saint-Symphorien et des communes limitrophes

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Desserte ferroviaire[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune nouvelle est née de la fusion le 1er janvier 2016[2] de deux anciennes communes devenues communes déléguées, Auneau et Bleury-Saint-Symphorien ; Bleury-Saint-Symphorien était elle-même une commune nouvelle issue de la fusion en 2012 des deux anciennes communes de Bleury et Saint-Symphorien-le-Château, qui n'avaient cependant pas constitué de communes déléguées[3] lors de cette première fusion.

Toutefois, les deux communes déléguées créées en 2016 étaient auparavant des communes membres de deux EPCI à fiscalité propre distincts, ce qui n'est plus possible avec la nouvelle commune. Transitoirement, la commune nouvelle adhère aux deux mais dispose d'un mois à compter du jour de sa création pour décider de laquelle elle se retirera et décider des transferts et répartition d'actifs et passifs et de compétences nécessaires, en concertation avec les deux EPCI, ou peut opter pour l'adhésion à un autre EPCI à fiscalité propre (au-delà le préfet pourra en décider à leur place). De même la commune nouvelle adhère à tous les autres EPCI et syndicats intercommunaux ou syndicats mixtes dont l'une ou l'autre des deux anciennes communes étaient membres à la fin de 2015 (dans le cas où un syndicat intercommunal ne liait que ces deux seules communes déléguées, ce syndicat est dissous et ses compétences transférées à la commune nouvelle).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Élections municipales du 15 mars 2020[modifier | modifier le code]

Exécutif municipal[modifier | modifier le code]

Jusqu'aux prochaines élections municipales de 2020, le conseil municipal de la nouvelle commune est constitué de l'ensemble des conseillers municipaux des anciennes communes[2].

Liste des communes déléguées
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Auneau
(siège)
28015 CC Beauce Alnéloise 17,05 4 223 (2013) 248


Bleury-Saint-Symphorien 28361 CC du Val de Voise 17,24 1 301 (2013) 75

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2016 juillet 2020 Michel Scicluna[4]   Cadre supérieur (secteur privé)
juillet 2020 En cours Jean-Luc Ducerf[4],[5] DVD Ancien cadre

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2017, la commune comptait 5 916 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2014 2015 2016 2017
5 5435 6995 8085 916
(Sources : Insee à partir de 2014[6].)

Économie[modifier | modifier le code]

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Église Saint-Rémy[modifier | modifier le code]

Logo monument historique Inscrit MH (1967)[7].
L'église fut érigée entre le XIe et XIIe siècle à l'emplacement du premier sanctuaire que les premiers chrétiens bâtirent près d'une fontaine druidique à l'époque pré-normande. De cette fontaine ne subsiste aujourd'hui que les traces d'un bassin accolé au mur nord de l'église. La fontaine Saint-Maur de Saint-Remy d'Auneau était l'une des plus importantes sources chartraines. Très populaire (7 000 à 8 000 personnes au XIXe siècle) en Beauce jusqu'au début du XXe siècle, elle est le centre d'un important pèlerinage. Elle passait alors pour guérir les paralytiques, les gouteux et les épileptiques qui s'y rendaient la veille de la Saint-Jean.

Château d'Auneau[modifier | modifier le code]

Logo monument historique Inscrit MH (1927)[1].
Le donjon fut l'un des lieux du tournage des films Les Petites Filles modèles (Jean-Claude Roy, 1970) et Le Seuil du vide (Jean-François Davy, 1971).

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Église Saint-Martin de Bleury[modifier | modifier le code]

Logo monument historique Inscrit MH (2007)[8].

Château d'Esclimont[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.


Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Auneau-Bleury-Saint-Symphorien Blason
Écartelé: au 1er d'azur à trois gerbes de blé d'or, au 2e d'or à cinq cotices de gueules, au 3e d'argent à la bande de gueules, au 4e de gueules à trois besants d'argent chargé chacun d'une charrue de sable.
Détails
Confirmé par le Conseil Français d'Héraldique le 23 avril 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]