Néron (Eure-et-Loir)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Néron (homonymie).
Néron
Église Saint-Léger, ferme au colombier et monument aux morts de Néron, Inscrit MH (1977).
Église Saint-Léger, ferme au colombier et monument aux morts de Néron,
 Inscrit MH (1977).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Dreux
Canton Épernon
Intercommunalité Communauté de communes des Portes Euréliennes d’Île-de-France
Maire
Mandat
Geneviève Le Nevé
2014-2020
Code postal 28210
Code commune 28275
Démographie
Population
municipale
642 hab. (2014)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 36′ 11″ nord, 1° 30′ 57″ est
Altitude Min. 102 m
Max. 161 m
Superficie 19,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Néron

Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir

Voir sur la carte topographique d'Eure-et-Loir
City locator 14.svg
Néron

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Néron

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Néron
Liens
Site web http://www.mairie-neron.fr

Néron est une commune française située dans le département d'Eure-et-Loir, en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes de Néron sont Ormoy et Nogent-le-Roi au nord, Pierres à l'est, Bouglainval au sud, Serazereux et Tremblay-les-villages à l'ouest.

Rose des vents Ormoy Nogent-le-Roi Rose des vents
Tremblay-les-villages - Serazereux N Villiers-le-Morhier
O    Néron    E
S
Bouglainval Pierres - Maintenon
Carte de Néron et des communes limitrophes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires à partir de 1945
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001 2008 Alain Van Steenwinckel    
2008 en cours Geneviève Le Nevé DVG Retraitée

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 642 habitants, en augmentation de 8,26 % par rapport à 2009 (Eure-et-Loir : 1,9 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
434 472 458 543 520 572 558 544 561
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
575 542 514 476 444 463 492 467 439
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
447 460 481 454 474 460 394 383 346
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
338 267 311 471 616 660 667 593 642
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Léger de Néron[modifier | modifier le code]

Église Saint-Léger de Néron,  Inscrit MH (1977)[5].
Cet ancien prieuré, dépendant de l'abbaye de la Sainte-Trinité de Tiron, date du XIIe, XIVe siècle et 1723 pour la reconstruction du clocher, frappé par la foudre en 1701.

Ferme au colombier[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ferme au colombier.

La ferme au colombier, attenante à l'église, daterait du XVIIe siècle. Elle est également inscrite au titre de monument historique depuis 1977 et reprend les bâtiments des anciens communs du prieuré. Cette ferme, qui pratique l'agriculture biologique, ouvre ses portes le samedi de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :