Bleury-Saint-Symphorien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Symphorien et Bleury.

Bleury-Saint-Symphorien
Bleury-Saint-Symphorien
L'église Saint-Martin de Bleury
 Inscrit MH (2007) [1].
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Chartres
Canton Auneau
Intercommunalité Communauté de communes des Portes Euréliennes d'Île-de-France
Maire délégué Stéphane Lemoine
Code postal 28700
Code commune 28361
Démographie
Population 1 301 hab. (2013)
Densité 75 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 31′ 04″ nord, 1° 45′ 42″ est
Altitude Min. 113 m
Max. 162 m
Superficie 17,24 km2
Historique
Date de fondation
Date de dissolution
Commune(s) d’intégration Auneau-Bleury-Saint-Symphorien
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 15.svg
Bleury-Saint-Symphorien

Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir

Voir sur la carte topographique d'Eure-et-Loir
City locator 15.svg
Bleury-Saint-Symphorien

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Bleury-Saint-Symphorien

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Bleury-Saint-Symphorien

Bleury-Saint-Symphorien est une ancienne commune créée le [2], située dans le département d'Eure-et-Loir en région Centre-Val de Loire.

Elle est devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle d'Auneau-Bleury-Saint-Symphorien[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Bleury-Saint-Symphorien se situe aux confins de la Beauce et du Hurepoix. Située en Eure-et-Loir, elle est limitrophe du département des Yvelines.

Carte de Bleury-Saint-Symphorien et des communes limitrophes (2012).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Bleury-Saint-Symphorien
Écrosnes Orphin
Yvelines
Gallardon Bleury-Saint-Symphorien Prunay-en-Yvelines
Yvelines
Ymeray
Le Gué-de-Longroi
Levainville Auneau

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

  • Essars, Esclimont, Bouchemont, Gué de Bleury, la Grande Touche (en partie).
  • Bonville, le Gué de Bleury.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

  • Le « ru de Perray » affluent rive droite de la Voise traverse la commune. Il s'appelle « la Rémarde » en entrant dans la région Centre-Val de Loire.
  • La Voise en limite sud-ouest de la commune.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par l'ancienne route nationale 10 (RD 910) et par l'autoroute A11 (sortie d'Ablis).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Une commune nouvelle est créée en 2012. Le nom ne comporte aucune espace conformément aux règles grammaticales de la langue française[2],[4]. Il en était de même pour Bois-Guillaume-Bihorel la même année et Source-Seine en 2009 (fusion).

Histoire[modifier | modifier le code]

L'arrêté du 27 décembre 2011 « portant modification de circonscriptions administratives territoriales (création de commune) »[5] a créé la commune en lieu et place des communes de Bleury et de Saint-Symphorien-le-Château, à compter du . Il a fixé le chef-lieu à celui de l'ancienne commune de Saint-Symphorien-le-Château, et la population totale de la commune nouvelle à 1329 habitants.

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Saint-Symphorien-le-Château
(siège)
28361 9,39 830 (2009) 88


Bleury (Eure-et-Loir) 28042 7,85 506 (2009) 64

Bleury-Saint-Symphorien était, depuis le , une commune nouvelle issue de la fusion des deux anciennes communes de Bleury et de Saint-Symphorien-le-Château (qui en était le chef-lieu)[6]. Par une délibération du 27 juin 2012, le conseil municipal a décidé de ne pas transformer les anciennes communes en communes déléguées au sein de la commune nouvelle[7].

Depuis le , la commune nouvelle de Bleury-Saint-Symphorien a fusionné avec la commune d'Auneau, les deux devenant communes déléguées de la commune nouvelle d'Auneau-Bleury-Saint-Symphorien[3].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2012 31 décembre 2015 Stéphane Lemoine UMP-LR Administrateur de sociétés

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 2010. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2019[9],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 1 301 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
2010 2011 2012 2013
1 3381 3201 3101 301
Population municipale [11].
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999 puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Le château-hôtel d'Esclimont.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « L'église Saint-Martin », notice no PA28000027, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. a et b Arrêté préfectoral du 27 décembre 2011 portant création de la commune nouvelle Bleury - Saint-Symphorien, à compter du ., préfecture d'Eure-et-Loir
  3. a et b « arrêté portant création de la commune nouvelle d'Auneau-Bleury-Saint-Symphorien » (consulté en juin 2017)
  4. [1], Village de Bleury, actualité du 26 novembre 2011 mentionnant le conseil municipal du 25 novembre 2011
  5. Arrêté du 27 décembre 2011 portant modification de circonscriptions administratives territoriales
  6. Site officiel de la commune de Bleury - consulté le 29 décembre 2011
  7. « Compte-rendu du conseil municipal du 27 juin 2012 » (consulté le 12 février 2016).
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2010 201120122013 .
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2012 2013