Aspres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aspres-lès-Corps, Aspres-sur-Buech et Les Aspres.
Les Aspres
els Aspres
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Pyrénées-Orientales
Villes principales Thuir, Llupia
Coordonnées 42° 34′ 42″ nord, 2° 41′ 55″ est
Production Vin, vergers
Communes 34
Population totale 21 789 hab. (année ?)
Régions naturelles
voisines
Vallespir
Conflent
Ribéral
Plaine du Roussillon
Albères

Image illustrative de l'article Aspres
Localisation

Les Aspres sont une petite région naturelle du département français des Pyrénées-Orientales. La ville principale en est Thuir (Tuïr en catalan).

Elles constituent les contreforts orientaux du massif du Canigou, de la chaîne des Pyrénées, et sont situées entre la plaine du Roussillon, la région naturelle du Vallespir et celle du Conflent.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom Aspres vient de l'adjectif catalan signifiant « arides ». En effet, l'importance de la chaleur estivale et le relief en font une région aride.

Géographie[modifier | modifier le code]

Comme elles sont situées à l'extrême Est de la chaîne des Pyrénées, l'altitude des Aspres varie entre environ 100 mètres et 1 200 mètres.

Localisation EPCI des Aspres dans les Pyrénées-Orientales, France.svg

Circulation[modifier | modifier le code]

Les Aspres du côté de Montbolo

La circulation dans le massif peut être pénible et longue, notamment à l'Ouest de Thuir : les routes sont pour la plupart étroites et très sinueuses, ce qui rend tout dépassement quasiment impossible. À titre d'exemple, il faut un peu plus d'une heure pour faire le trajet entre Bouleternère et Amélie-les-Bains-Palalda (soit environ 40 kilomètres). Certains trajets peuvent être faits en utilisant le bus à 1 €[1].

La région est parcourue par deux routes départementales : la RD 615 et la RD 618. La RD 615, à partir de Thuir, donne accès à la partie orientale des Aspres et traverse les villages de Fourques, Llauro (petite route vers Tordères), avant de redescendre sur Céret en passant à côté de l'Ermitage Saint-Ferréol. La RD 618, quant à elle, mène aux villages de Prunet-et-Belpuig et d'Amélie-les-Bains-Palalda (hameau fortifié de Palalda) en passant par Taulis et Saint-Marsal, qui se trouvent de part et d'autre d'une vallée : il est alors nécessaire de descendre puis de monter en lacets.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une région souvent escarpée, très boisée, couverte de maquis et de chênes-lièges. S'agissant de l'extrémité Est de la chaîne des Pyrénées en limite de la plaine côtière, le relief est beaucoup moins prononcé à l'Est qu'à l'Ouest.

Climat[modifier | modifier le code]

Les Aspres du côté de Taulis

Les étés y sont très secs et les hivers doux.

La région des Aspres est partagée entre une zone méditerranéenne et une autre montagnarde :

  • Thuir et environs : la température y monte à 30°C en été et ne descend pas sous 10°C en hiver ;
  • Valmanya : les températures sont celles de la moyenne montagne avec des étés à 25°C maximum et des hivers avec neige et gel.

Histoire[modifier | modifier le code]

La région est rattachée au royaume de France en 1659 par le traité des Pyrénées, qui fait basculer le Roussillon sous influence française.

La région a subi un très gros incendie autour du 28 juillet 1976.[réf. nécessaire]

Population[modifier | modifier le code]

La population des Aspres est inégalement répartie car la région de Thuir compte à elle seule les trois quarts de la population. Le reste de l'habitat est de type rural.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Monuments et lieux touristiques[modifier | modifier le code]

Les villages des Aspres ont un cachet qui leur est propre, les sites les plus pittoresques sont situés dans le massif proprement dit, à l'Ouest de la plaine littorale. De nombreux villages, dont l'origine remonte à l'époque médiévale, ont encore des maisons anciennes et des églises d'art roman à retables baroques.

Parmi les sites remarquables, on peut citer :

Musées[modifier | modifier le code]

  • Thuir
    • Musée de la nature et de la chasse
    • Musée des arts et traditions

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

On peut citer les sites naturels intéressants suivants :

  • les gorges du Boulès que l'on emprunte par la route départementale 618 entre Bouleternère et Amélie-les-Bains-Palalda. Le relief y est très encaissé, avec profusion de végétation méditerranéenne ;
  • par la route départementale 618, on parvient au col de Xatard, de là on peut se diriger plein Ouest jusqu'au cœur des Aspres et au pied du massif du Canigou. Cette route passe par les villages de La Bastide, Valmanya, puis, en obliquant vers le Nord, par Baillestavy et les gorges de la Lentillà qui mènent aux communes de Finestret et à Vinça ;
  • les nombreux points de vue sur la vallée du Tech, soit depuis la RD618, soit depuis une petite route à la sortie de Montbolo ;
  • la route de Calmeilles et d'Oms qui redescend sur Llauro et Céret permet de découvrir le versant oriental des Aspres par un itinéraire pittoresque.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]