Ample

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ample
Illustration
L'Ample.
Caractéristiques
Longueur 15,7 km [1]
Bassin 48 km2 [2]
Bassin collecteur Tech
Débit moyen ?
Nombre de Strahler 3
Organisme gestionnaire Syndicat Intercommunal de Gestion et d'Aménagement du Tech[3]
Cours
Source coll del Ram
· Localisation Prunet-et-Belpuig
· Altitude 645 m
· Coordonnées 42° 33′ 50″ N, 2° 37′ 35″ E
Confluence Tech
· Localisation Reynès
· Altitude 183 m
· Coordonnées 42° 29′ 36″ N, 2° 42′ 16″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche 1 ruisseau
· Rive droite 3 ruisseaux dont la rivière de Saint-Marsal
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Pyrénées-Orientales
Arrondissement Prades, Céret
Régions traversées Occitanie
Principales localités Reynès

Sources : SANDRE:« Y0250500 », Géoportail, SIVU du Tech[3]

L'Ample est une rivière française du département Pyrénées-Orientales de la région Occitanie et un affluent du fleuve le Tech.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

D'une longueur de 15,7 kilomètres[1], l'Ample prend sa source sur la commune de Prunet-et-Belpuig à 645 mètres d'altitude, au sud du coll del Ram (671 m), entre un sommet appelé el Castell (772 m) et une crête nommée serrat de l'Església qui ne dépasse guère les 700 m d'altitude.[4].

Il coule globalement du nord-ouest vers le sud-est[5].

Il conflue sur la commune de Reynès, à 183 mètres d'altitude, près du Puig Llober (266 m)[6].

Communes traversées[modifier | modifier le code]

Dans le seul département des Pyrénées-Orientales, l'Ample traverse six communes[1] :

Bassin versant[modifier | modifier le code]

L'Ample traverse une seule zone hydrologique Le Tech de la rivière Ample incluse au Riucerda inclus (Y025) de 486 km2 de superficie. Le bassin versant de l'Ample est de 48 km2[2].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Communes adhérant au Syndicat Intercommunal de Gestion et d'Aménagement du Tech.
Communes adhérant au Syndicat Intercommunal de Gestion et d'Aménagement du Tech.

La gestion et l'aménagement du Tech est géré depuis 1994 par le Syndicat Intercommunal de Gestion et d'Aménagement du Tech, une structure EPCI regroupant trente-cinq communes du bassin versant[3] La vallée du Tech et son embouchure sont deux sites classés Natura 2000[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

L'Ample a quatre affluents référencés[1] :

  • le correc de la Vernosa (rg) 2,7 km, sur la seule commune de Calmeilles avec un affluent :
    • le correc dels Pastors (rd) 3 km, sur la seule commune de Calmeilles
  • la rivière du mas del Comte (rd) 3,3 km, sur les trois communes de Calmeilles, Prunet-et-Belpuig et Saint-Marsal avec un affluent :
    • le correc de Puig Naut (rg) 1,2 km, sur la seule commune de Saint-Marsal.
  • le correc de Can Janes, ou correc de Janer[5] (rd) 1,4 km, sur la seule commune de Saint-Marsal.
  • la rivière de Saint-Marsal (rd) 9,4 km, sur les trois communes de Montbolo, Saint-Marsal et Taulis avec deux affluents :
    • le correc de Coste Roste (rg) 1,6 km, sur la seule commune de Saint-Marsal.
    • le correc dels Noguès (rg) 1,3 km, sur la seule commune de Saint-Marsal.

Le rang de Strahler est de donc de trois.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Pour un article plus général, voir Toponymie des Pyrénées-Orientales.

Les noms de lieux de la vallée de l'Ample sont issus de la langue catalane.

En catalan le nom est Riu Ample[7].

Le nom vient du latin amplus (large), du fait de la large vallée des Aspres dans laquelle coule l'Ample[7].

Le nom Aspres provient de l'adjectif latin asper-aspera signifiant âpre. Aspre, en catalan désigne une terre rocailleuse, en hauteur, sèche, stérile et difficile à cultiver. Mis au pluriel, il a fini par désigner l'actuel territoire des Aspres. Le mot Vallespir a la même origine, le latin aspera étant accolé à valle, « vallée »[8].

Le Coll del Ram est un col (catalan coll). Le mot Ram peut désigner une branche ou un bosquet[9]. Castell signifie « château ». En effet, un château en ruines se trouve à son sommet. Un serrat est une crête ou une colline[10], une església étant une église. À proximité de la source de l'Ample et du Serrat de l'Església se trouve la chapelle de la Trinité de Prunet-et-Belpuig.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lluís Basseda, Toponymie historique de Catalunya Nord, t. 1, Prades, Revista Terra Nostra, , 796 p.
  • André Pégorier, Les noms de lieux en France : Glossaire de termes dialectaux, Paris, IGN, , 3e éd. (1re éd. 1963), 519 p. (lire en ligne).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Sandre, « Fiche cours d'eau - Rivière Ample (Y0250500) » (consulté le 23 mars 2013)
  2. a, b et c [PDF] 267 pages « Site Natura 2000 "les rives du Tech FR 910 1478 Tome 1 - Diagnostics, enjeux et objectifs », sur http://www.languedoc-roussillon.developpement-durable.gouv.fr (consulté le 13 septembre 2014)
  3. a, b et c « Présentation du Syndicat du Tech », sur www.eau-tech-alberes.fr, Syndicat Intercommunal de Gestion et d'Aménagement du Tech (consulté le 13 septembre 2014)
  4. Source de l'Ample sur Géoportail (consulté le 23 mars 2013).
  5. a et b Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 11 juillet 2010)
  6. Confluence de l'Ample en rive gauche du Tech sur Géoportail (consulté le 23 mars 2013).
  7. a et b Basseda 1990, p. 708
  8. Basseda 1990, p. 316, 317
  9. Basseda 1990, p. 161
  10. Pégorier 2006